Signaler

Comment éditer un livre ? De quelle façon ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 4 juin 2011 à 19:34 par Eliane Marcato
Bonjour,

Comment éditer un livre ? De quelle façon ?

Merci pour votre aide.
Utile
+3
plus moins
Bonjour, Pour répondre à votre question, je dirais un peu "chacun sa méthode". Je m'explique: Etant publié depuis très peu de temps et ayant cherché un éditeur qui accepte mon manuscrit pendant beaucoup de temps (deux ans), je connais un peu la galère. Il y a deux manières d'être édité: soit à compte d'auteur, donc c'est vous qui gérer tout de A à Z sans aucune garantie. La deuxièmre manière est de trouver une maison d'édition qui accepte votre manuscrit (ce qui n'est pas une mince affaire). Quand une maison vous annonce qu'elle s'engage à vous publier, elle vous fait signer un contrat et ensuite c'est un travail minutieux entre vous et l'éditeur pour mettre en forme le livre. La maison d'édition demande souvent un accompte ou une participation, mais vous avez tout de même tout un groupe professionnel avec vous qui construit et promouvoit votre livre dans toute la France. Pour ma part, il est encore trop tôt pour dire si je me suis engagée pour le meilleur ou pour le pire. Je verrais par la suite. Si vous cherchez une maison d'édition, consultez le web et préférez en premier les maisons qui anoncent qu'elles recherches de nouveaux auteurs. Je vous déconseille au début Gallimard et Flammarion qui reçoivent beaucoup trop de demande. Par contre, moi je suis éditée aux éditions Bénevent si cela peut vous donnez un début d'idée. Bon courag car la route est longue.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
Il y a trois façons de se faire éditer : - à compte d'éditeur (Gallimard, Hachette, etc...) - à compte d'auteur (Bénévent, Société des écrivains mais c'est payant) - ou l'auto-édition (Lulu, Thebookedition, imprimeur, mais vous devez tout savoir faire couverture, mise en page, correction de toutes les fautes) Moi je suis auto-édité. Et j'en suis contente.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je ne sais pas si vous cherchez toujours à vous faire éditer mais, j'ai un petit bémol à la suggestion que vous avez reçu précédemment. La maison d'édition Bénévent ne propose que du compte d'auteur (payant pour l'auteur). Si vous souhaitez du compte d'éditeur (pris entièrement en charge par la maison d'édition), vous devrez être plus patient. Toutefois, je suis d'accord sur le fait qu'il vaut mieux éviter les grosses maisons d'édition qui n'ont pas le temps de lire tous les manuscrits qu'ils reçoivent. Je vous souhaite bon courage dans votre recherche.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je viens de terminer mon livre. Cinq ans de travail, peut-être pour rien ? C'est une oeuvre de science fiction, je souhaiterais être publié, mais comme c'est mon premier livre je ne sais pas comment m'y prendre.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour, je viens d'être édité par "edilivre.com", à compte d'éditeur. Le livre existe, mais l'éditeur ne fait rien pour le promouvoir. C'est, dit-il, sa ligne éditoriale qui consiste à démocratiser l'édition. Il s'en remet aux auteurs pour faire eux-mêmes la promotion de leurs ouvrages. Et ma foi, c'est loin d'être simple. Il faut savoir aussi qu'Edilivre est spécialisé dans la vente par internet, avec des relais comme Amazon.
Je reste à votre disposition si vous souhaitez de plus amples renseignements.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai la triste impression qu'il faut avoir de l'argent pour se faire éditer .....Ou avoir des "relais ou pistons" ..QUand je vois qu'un politique ou personnalité peux mettre "un mois " ou 6 mois a peine "pour sortir un livre" je me dis qu'il faut un "nègre " et bien sur de l'argent pour la promotion ....Sans nommer personne les "grands de ce monde " peuvent facilement écrire (ou plutôt faire écrire !) leur livre. Bon courage a vous quand même ....
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je reste persuadé que l'union fait la force. En effet, il y a de très bon roman qui ne seront jamais édités. Premier problème, nous ne sommes pas connus. Il faut se faire un nom..? donc le premier roman doit être irréprochable et l'histoire doit obligatoirement être remarquable, pour être prise en considération par un éditeur. J'ai demandé à des amis de lire mon livre, ils m'ont donnés leur avis. Il faut le faire publier ! Alors, je prends le risque,( j'ai déposé la copie chez un huissier ) Je peux à présent l'envoyer par internet, à plusieurs maisons d'édition. Nous verrons bien..? Bien cordialement Catherine Martin.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je m'étonne qu'on puisse vous donner pour conseil de contacter des éditeurs recherchant de nouveaux auteurs: ceux-là, dont les noms figurent sur ces pages, pratiquent l'édition à compte d'auteur, contrat abusif à la clé. Ils sont prêts à publier absolument n'importe quoi pourvu de vous délester de quelques milliers d'euros. Il suffit de regarder d'un peu près les "livres"des dits auteurs dans les salons régionaux: mise en page hasardeuse, coquilles, fautes d'orthographe, style d'élève moyen de CM2 nourri à Musso et Levy... C'est pathétique.
Les chances sont infimes d'être édité à compte d'éditeur: voilà ce qu'il faut savoir avant toute chose. On n'a quasiment rien à gagner et tout à perdre à vouloir être publié..
En résumé, si votre manuscrit ne trouve pas preneur, et si vous tenez absolument à être lue, tentez plutôt l'auto-édition.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Ah ! l'édition. Vaste sujet. D'un côté il y a de plus en plus de personnes qui écrivent, et qui bien entendu voudraient être lues, et de l'autre il y a de moins en moins de lecteurs. Si ça continue il y aura moins de lecteurs que d'écrivants (Oui, j'ai écrit écrivants et non écrivains, nuance).
Je partage totalement l'avis de notre ami Albert K concernant l'édition à compte d'auteur. C'est un leurre lucratif pour l'éditeur, et en aucun cas un moyen d'améliorer la qualité littéraire de tout ce qui est pondu. Soit, on est forcément génial quand on a réussi à aligner quelques dizaines de milliers de mots, et à l'évidence on mérite d'être porté au pinacle. Je fais remarquer en passant que je me mets dans le tas. La marge de l'autosatisfaction à la vanité peut être étroite.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Faire lire son bouquin à des amis, très bien. Mais des amis peuvent-ils être de bons juges ? Quel ami oserait vous dire que c'est couci-couça, voire pas fameux ? Cependant le bouquin en question peut tenir la route, et même être excellent.
Si on s'appelle monsieur Tartempion, ou madame Chose, la chance d'être pris en considération par Flammarion ou le Seuil est autant dire nulle.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Et bien justement Arthur L ...Aujourd'hui si tu n'a pas ton "musso " ou Levy" tu est pas dans le coup .....Et c'est ce genre de lectures qui se vend le plus ..Allez sur les sites Fnac et autres on dirait que on "ne peux pas passer à côté ....Evidemment le niveau baisse proportionnellement à la hausse du nombre de livres sortis chaque années soit 500 romans environ. Aussi je sais pas ce que vous lisez "de qualité" mais je retourne de plus en plus aux "Classiques" ou les nouveaux romans "de l'ex-rideau de fer. Et le livre est de plus trop cher pour la plupart des bourses.

Effectivement vos amis ne peuvent pas dire "il est pas très bon ton bouquin"; car il n'ose pas vous vexer ..Mais quand même il y a surement des "bons auteurs" qui se perdent à côté de la masse qui s'éditent ......
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !