Signaler

Pour vous, est ce le sens du mot ou sa sonorité qui a le plus d'importance dans [Résolu]

Créer une discussion Anonyme - Dernière réponse le 14 févr. 2010 à 10:56 par Anonyme
Ou l'alchimie des deux ?
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
Entièrement d'accord avec Marie Geoffroy. Un poème doit avoir une musique particulière : la sonorité des mots est donc très importante. Mais si ces mots ne voulaient rien dire, il y aurait problème. Il est vrai que certains poèmes "modernes" mettent plus l'accent sur une combinaison de sonorités, d'allitérations, etc... mais s'agit-il encore de poésie ? L'un des buts de la poésie est d'émouvoir le lecteur ou l'auditeur : s'il n'y a pas de sens, peut-il y avoir émotion ? On pourrait poser la même question pour la peinture : la couleur est-elle plus importante que ce qui est représenté (même quand il s'agit de peinture abstraite) ou la "figuration" prime -t-elle sur les couleurs ? Je crois que là aussi les deux ont leur importance.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'entre par les sonorités dans un poème de Mallarmé, par le sens dans un poème de Ponge. Ensuite, je prends mes distances avec le poème pour observer l'alchimie des mots.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Le sens du mot est plus fort que tout . Le poème exprime le ressenti, cette chose qui est profondèment enfoui au fond de soi. Le ressenti est passé par la vue, l'ouîe, l'odorat, le toucher, le goût, puis bien plus encore,les sentiments, le merveilleux, la frustration...C'est l'expression d'un ressenti que rien d'autre n'atteint, concentré, puissant. Et si l'on ne le garde pas pour soi, alors il s'exprime par le mot. Ensuite alors s'ajoute sa sonorité. Le poème sous un son monocorde n'a pas sa place. Le son habille l'environnement qu'il exprime. Lors d'une soirée slam, l'auteur qui vît son texte n'endort personne.Entre autre beaucoup de poemes riment, mais le deuxième mot, trop souvent n'intervient plus dans le ressenti, il s'autorise alors a y placer un peu d'humour par exemple. Ce qu'on peut en dire c'est que même à voix basse, le mot aura toujours une sonorité...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
En parlant de sonorité, me revient à l'esprit ce poème de Jean Richepin: Sous la pluie Il tombe de l’eau, plic ! ploc ! plac ! Il tombe de l’eau plein mon sac. Il pleut, ça mouille, Et pas du vin ! Quel temps divin Pour la grenouille ! Il tombe de l’eau, plic ! ploc ! plac ! Il tombe de l’eau plein mon sac. Après la pluie Viendra le vent. En arrivant Il vous essuie. Il tombe de l’eau, plic ! ploc ! plac ! Il tombe de l’eau plein mon sac.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Le sens d'un mot a certes une importance des plus certaines mais la sonorité l'est tout autant. Ecouter un poème dans une langue étrangère peut être ressenti avec autant de force qu'un poème récité ou lu dans une langue que l'on maîtrise parfaitement. N'en est-il pas ainsi des jeunes enfants qui apprécie les poèmes sans même comprendre la totalité de ce dernier. Peut-être auront-ils des mots phares mais bien souvent le sens de certains leur échappent et dans le même temps la portée même du poème. Mais il est vrai que pour moi, un mot n'existe réellement que par sa sonorité.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je ne sais plus qui a décrit le principe poétique comme une longue hésitation entre le sens et le son (Valéry ou Mallarmé). J'adhère complètement à ce point de vue.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"on peux tout dire, mais n'importe comment", n'est ce pas ? A l'extrème, tu peux injurier quelqu'un d'une voix douce et sensuelle. Pour moi la sonorité est déjà plus importante que le son, tout comme la musique.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Entièrement d'accord avec Christine : les deux sont importants, mais le sens des mots et surtout les phrases bien choisies, bien tournées sont plus importants que la sonorité. car un "texte" sans queue ni tête, n'est pas intéressant, même si on s'est acharné à y coller des sonorités identiques à chaque fin de phrase, et à tronquer le texte pour lui donner le même nombre de syllabes... A l'inverse, un texte très bien écrit et dont on a soigneusement choisi les mots et les constructions des phrases, montre parfaitement tout ce que peut ressentir et exprimer l'être humain...même si ne l'a pas fait rimer, ni ciseler pour correspondre le nombre de syllabes. Effectivement, certains "pseudo-poèmes modernes" (d'auteurs qui veulent se la jouer grands poètes) n'ont pas beaucoup de sens ou de signification! Il vaut mieux alors un bon texte avec quelques rimes appropriées, qui n'altèrent pas ce que veut exprimer le texte... En résumé, un "bon" poème est un texte dont on a su préserver au maximum le sens voulu, en y mettant les rimes et les syllables, sans le dénaturer. C'est ça tout l'art du poème et sa difficulté, ce qui le rend donc précieux.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
"Le poète doit voir les choses telles qu'elles sont et les montrer aux autres telles que sans lui ils ne les verraient pas. La poésie se fixe à l'aide de mots, et l'écueil de la poésie c'est le mot. Il en suffit d'un seul pour tuer un beau poème" Pierre Reverdy J'aime cette analyse de l'approche poétique. Les mots ont tous un sens, reste à l'auteur qui veut s'en servir poétiquement, de savoir faire perdurer leur sens au sein d'un vers... sinon, là, je pense que ce serait un jeu maladroit de quelqu'un qui ne veut n'écrire que pour lui... Ensuite viennent leur agencement, le rythme étudié des vers, les sonorités. Le rythme est aussi important que les sonorités... Ils sont la portée musicale des mots... Et la musique donnera le "La" de la sensibilité que l'auteur veut faire partager. La poésie est un art des mots dont la maîtrise n'est avérée qu'au travers du ressenti qu'il laissera perdurer bien au delà de la lecture. Mais il ne suffit pas de savoir jongler avec les mots pour faire de la poésie... Je terminerai par cette autre citation de Paul Valéry : "Un poète - ne soyez pas choqué de mon propos - n'a pas fonction de ressentir l'âme poétique : ceci est une affaire privée. Il a pour fonction de la créer chez les autres." Amicalement Nadine
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
L'importance est le mot dans la question qu'il faut extraire ( pour s'en débarrasser) dans tous les sens du mot. Je suis assez d'accord avec la citation de Pierre Reverdy que Nadine cite. A mon sens, le rythme est dans la phrase et parfois dans le mot, l'idée est valide et prend son escence quand elle éveille le désir des receveurs d'idées que nous sommes propres à nous embarquer sur les tapis volants nourris du sens de notre propre imagination ainsi révèlée.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Le plus important dans la poésie ce n'est que le sens des mots, ou la sonorité des mots, ou les deux à la fois, et, ou ni l'un ni l'autre... Nous ne pouvons pas savoir ce qu'est la poésie. "Mais les poètes ont cent fois plus de bon sens que les philosophes. En cherchant le beau, ils rencontrent plus de vérités que les philosophes n'en trouvent en cherchant le vrai." J. Joubert.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je veux rectifier la référence à P. Reverdy dont j'aime l'oeuvre, mais je faisais plutôt référence à la citation, que cite Nadine ,de Paul Valéry.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour,dans un poème c'est comme dans une chanson,la mélodie est aussi importante que les paroles,pour moi la sonorité et le sens sont indissociables.Un poème sans rythme ne flattera pas l'oreille,la compréhension sera moins aisée. Bonne journée
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Bonjour Michel, bonjour à tous...
Sans hésitation, l'alchimie des deux ! Car, lorsque je me hasarde au travers de mes chemins émotionnels, que j'explore mes ressentis, mes impressions, j'aime tout particulièrement associer l'idée au son. Mais, pour ma part, je pense que l'alchimie des deux est essentielle, car la poésie se construit également sur un socle grammatical, où la sonorité, la "musique", est importante. Mais je pense aussi que la poésie est quelque chose de tellement "libre", tellement évocatrice en soi, qu'elle peut parfois se passer de musicalité si l'émotion est assez forte. En fait, personnellement, je songe souvent à cette métaphore en ce qui concerne la poésie en général, celle qui nous évoque une symphonie, ou un fleuve, une rivière qui coule... Ainsi, comme si les mots communiaient avec les idées, la matière, la poésie exprime ce qui ne s'explique pas mais se ressent, tout comme le son d'une jolie petite rivière qui s'écoule dans un vallon paisible. Un poète aime à faire travailler tous ses sens, il les utilise pour "capter" certains effets, visuels ou auditif, ou intérieurs, puis les expose au travers du filtre de son âme, tel le peintre qui fait balader son pinceau sur la toile, avec la certitude et le plaisir de participer à une oeuvre qui célèbre ses émotions, la nature des choses, ou des sentiments. Ainsi va la beauté pour moi, ainsi s'exprime le poète, et la musicalité de ses mots est importante, tout comme les notes du compositeur doivent être justement exécutées... Mais cette alchimie, c'est le plaisir de pouvoir unir la danse au mot, le plaisir de donner l'impression de voyager, de se laisser porter par la vie, l'oiseau chante, la nature parle à sa façon, et parfois le poète aime à l'exposer à sa manière, et là, le mot doit être doux à l'oreille, tout comme la musique des sphères, le chant des saisons. Cette alchimie, c'est tout simplement laisser parler le fond de notre âme et de notre coeur, se fondre en l'objet de notre émoi, avec tact, et bonheur.

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
une poésie ,comme tout monde le sait ,ne s'écrit que sur inspiration de l'auteur qui doit à son tour la rendre plus agréable en cherchant ces mots qui expriment bien ce qu'il pense et doit donner une sonorité telle que le lecteur aprécierait mieux....donc ,les deux sont indissociables.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
La poesie se fout des mots, de leur sens et de leur bruit plus ou moins musical; la poesie c est etre au coeur du silence ce coeur qui ne bat pas sous peine de mourir... la poesie c est le silence du monde rendu visible par la respiration discrète mais tenace de quelques uns...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
les deux sinon c'est pas forcement un poeme...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
mais la nature nous joue des poémes sonores...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
je suis entièrement d'accord l'un ne va pas sans l'autre , j'aime trop les mots pour ne pas y apporter d'importance et bien sur même dans un poème claude de Dijon
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !