Signaler

Que pensez vous de la gentillesse ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 30 déc. 2010 à 22:49 par Anonyme
http://www.gentillesse.blogspot.com/

Utile
+0
plus moins
a notre époque c est un "grand mot" pour certains,il ne savent plus ce que c est d etre gentil ,c est chacun pour soi, sans vouloir me venter je suis gentille avec les autres ,dommage tout se perd,voila mon opinion,a+
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Effectivement, tout se perd, mais il y a beaucoup de gens fondamentalement gentils, j'ai été impressionnée lors d'un voyage aux US. La gentilesse, ça apaise, cela peut aussi être intéressé;-), et être une sorte de hérapie sur soi, le pire du pire serait être gentil pour se faire valoir, glauque. La plus belle reste la gentilesse naturelle, innée, je ne crois pas que l'homme soit un loup pour l'homme
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
C'est un mot un peu galvaudé, je veux dire, un peu "mal perçu" de nos jours...Dommage...j'ai offert ce livre à ma fille et elle l'a adoré, parce-que, comme moi, elle est spontanée et prête à offrir son aide ou simplement son sourire à toute personne rencontrée et prête aussi à "recevoir".... Souvent "gentil" rime avec "gentil et trop con", celui qui se laisse avoir...par plus "con" que lui, en fait...... Dommage....

Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Etre gentil permet de vivre bien avec soi-même et avec les autres. Mais j'ai fait l'expérience : être gentil peut passer pour de la faiblesse ,quand simplement,il s'agit d'arrondir les angles. Se demander: pourquoi est-on gentil? Il ne faut pas que ce soit par faiblesse, peur d'être soi-même. Il existe des individus dans un rapport de force continuel: alors, être gentil avec eux signifie être faible. Ils ne comprennent pas que certains n'ont pas besoin de " s'imposer". Il y a tellement d'autres moyens de s'imposer que de jouer les "gros bras". Mais, il faut reconnaître que pour certains, c'est leur mode d'être.Donc, si c'est possible, les éloigner de son champ. Je suis " gentille"; je me rends compte que, parfois, je me tais pour ne pas envenimer une situation ,mais la situation peut me revenir en boomerang: j'aurais passé sur une défaillance de l'autre qui ne ratera pas une de mes défaillances....Et je me sens atteinte, mais je ne regrette pas de ne pas avoir fonctionné dans ce système de relation. Après tout, je sais que je n'ai pas fait de mal, si les autres veulent en faire, c' est leur problème.Et je les plains.Et j'ai un grand pouvoir: je les gomme de mon esprit.Je suis moins extrémiste que Michaux qui les tue.Je n'utilise que la gomme.

Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !