Signaler

Qui a lu le Maitre du Haut-Chateau de Philippe K.Dick ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 10 sept. 2010 à 12:55
C'est un roman Uchroniqe c'est a dire qu'il raconte une fausse histoire , dans ce roman les allemands ont gagnés la guerre.
Afficher la suite 
Utile
+0
moins plus
Un roman ou l'action apparait particulierement faible meme pour un philip k. Dick . Vingt ans aprs la victoire du facisme sur une amerique pacifiste et eclatee la domination n'est plus aussi affirmee. (Ma lecture date et mons souvenir devient evanescent).
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Lu il y a longtemps, et un avis mitigé aussi, plus détaillé sur le site fikcio.com : http://www.fikcio.com/index.php?option=com_bookcat&task=view&catid=1&id=54&Itemid=13
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Je l'ai lu il y a longtemps et je l'avais beaucoup aimé, surtout la fin avec "l'orgasme" du Fürher lançant la conquête spatiale.....
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
J'ai effectivement lu le livre, qui reste un des classiques du Maître de la SF, bien que je l'aie trouvé beaucoup moins accessible que UBIK (qui reste mon roman préféré). On a du mal a trouver le fil directeur du récit, UBIK nous menait petit à petit vers la lumière rouge du tunnel (Le Livre des Morts Tibétain est régulièrement cité par l'auteur...) avant un dénouement innatendu, qui remet complètement en cause l'idée du lecteur. Le Maître du Haut Château au contraire ne nous aide pas sur la quête des personnages, la fin est relativement violente physiquement et est légèrement plus fermée que les autres récits de Philip K. Dick.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Oui, j'ai lu, mais pas jusqu'à la fin, ce qui est rarissime chez moi ! J'adore la SF et Dick en particulier, quoique je préfère Silverberg, mais là, quel ennui ! Pas d'action, une refonte de l'Histoire sans intérêt à mon sens... Je ne conseille pas ! Lisez plutôt Jack Baron et l'éternité, de Norman Spinrad !
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
c'est du DICK, c'est à dire en général de haut niveau, mais loin de UBIK ou de Nous les Martiens (entre autres).
Ajouter un commentaire
Utile
+2
moins plus
Ce livre ne peut que nous renvoyer à notre propre questionnement, quelle est notre réalité ? Car nous aussi, comme les personnages du roman, nous lisons un livre qui nous décrit un autre monde en nous disant "c'est la réalité". À travers ces jeux de miroirs, le roman de Philip K. Dick pose à nouveau la question de la définition de la réalité, de sa frontière avec la fiction, de notre existence et de son incertitude. Comme dans la plupart de ses œuvres, P. K. Dick développe dans "le dieu venu du centaure" un univers complexe et déroutant en mélangeant habilement réalité et mondes hallucinatoires- la perception de la réalité étant au cœur de son œuvre. Le thème de la religion y occupe également une place centrale. Barney Mayerson, le prevog ou cognitif en chef des "Combinés Poupée Pat" se débat entre ses tentatives d'échapper au recrutement, ses regrets d'avoir sacrifié sa femme à son ascension sociale et ses manœuvres pour l'améliorer. Son patron, Léo Bulero, contrôle en sous main le trafic du D-Liss, une drogue extra-terrestre illégale qui permet, utilisée en association avec un combiné Poupée Pat, aux colons sur les planètes extérieures d'oublier leurs dures conditions de vie en se réincarnant dans les personnages du combiné. Mais apparaît le K-Priss, nouvelle drogue contrôlée par Palmer Elderich qui permet de façonner le monde à son gré dans une réalité alternée. Mais qui est ce Palmer Elderich, parti il y a une dizaine d'années pour le système Proxien ? Avec son bras mécanique, ses yeux Fenders et sa mâchoire d'acier, il est présent dans chacun des mondes artificiels du K-Priss. Est-il humain ? Est-il un monstre ? Est-il un simulacre ? A partir de quand devient-on un dieu ? Qu'est ce qu'un dieu ? Quelles sont ses motivations ? A-t-il des sentiments ? Est-il forcément bon ? Que fait-il de nos âmes ? Sont les questions que pose l'auteur en filigrane. Dans cet ouvrage on retrouve une imagination extravagante pas toujours soucieuse de cohérence logique, un réseau de personnages analogue à celui de beaucoup de ses œuvres, un mélange d'humour et de compassion, un regard ironique sur toute la société de consommation et, bien entendu, les univers hallucinatoires qui préfigurent "Ubik". De nombreuses adaptations cinématographiques ont été réalisées à partir de romans et de nouvelles de P. K. Dick "Blade runner" en 1982 inspiré de "Les Androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? "et eXistenZ de Cronenberg film très dickien avec un hommage indirect au roman "Le Dieu venu du Centaure" sont très connus du grand public. Nouvelles : intégrales 1947-1953. P. K. Dick Nouvelles : intégrales 1953 1981. P. K. Dick "Nouvelles" de P. K. Dick en 2 volumes. L'auteur y décrit un univers atypique et paranoïaque où tout est simulacre et simulation, où les androïdes sont plus humains que les hommes où les Extra-terrestres sont capables de se confondre avec l'objet le plus anodin et où un ancien combattant se souvient d'un conflit qui n'a
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
je suis très fan de K Dick, ce roman ne m'a cependant pas franchement emballé. c'est tjrs le thème principal de K Dick mais avec retro pédalage. il y a quelques idées très chouettes comme la renaissance de la culture américaine par l'art.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
j'avais ce roman dans la collection "j'ai lu" dans les années 70. Troublant.
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
Je l'ai lu il y a des lustres. Présentation d'un monde où les forces de l'axe Tokyo, Rome, Berlin l'auraient emportées. Vision qui m'a paru à l'époque très originale, surtout les japonnais en territoire US (si mes souvenirs ne me trahissent pas). J'étais un ultra de Dick donc mes avis sont partiaux,. Je conseille, La loterie solaire, Le dieu venu du centaure, Ubik... Bonne lecture Gab
Ajouter un commentaire
Utile
+0
moins plus
L'uchronie c'est a voir comme son histoire personnel , c'est a dire que le chemin que l'on prend dans sa vie ; conditionne le reste de sa vie (le cours de ta vie est le miroir de tes pensées-Monteigne), la décision de l'autre aussi , si elle vous avait aimer a cette époque , auriez vous- eut ce diplome , auriez vous pu exercer cette proffession ? Auriez-vous craquer , et finit dans un hopital psychiatrique si l'autre avait pu vous aimer a cette époque ? Une vie est conditionner par les choix que l'on fait consciemment ou inconsciemment, elle est conditionner par le choix de l'autre dans l'amour...un destin bascule selon "sa" décision ou selon la décision de l'autre, donc un destin individuel peut changer un destin collectif l'histoire la plus stupéfiante est inscrite dans le destin tragique d'un peintre que l'on a refusé d'accepté au beau-Arts de Vienne (sublimation de la pulsion de mort), et qui a finis dictateur...Il s'appellait Adolphe Hitler ("La part Obscure" de Eric schmit je croit), une drole d'Uchronie qui a fait basculer le 20ème siecle dans l'horreur de la deuxiéme guerre mondiale , avec des si....
Ajouter un commentaire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !