Signaler

Question de théologie chrétienne [Résolu]

Posez votre question 33MKF 82Messages postés jeudi 9 août 2012Date d'inscription 11 janvier 2013 Dernière intervention - Dernière réponse le 4 sept. 2012 à 09:35 par camé léon
Bonjour,
Un érudit peut-il me répondre: pourquoi Jésus a-t-il été crucifié pendant Pessah', la Pâque juive?
Utile
+0
plus moins
Alors qu'il encourageait les chrétiens à mener une vie pure, l'apôtre Paul attribua à la Pâque une signification d'image. Il dit : " En effet Christ notre Pâque a été sacrifié. " (1Corinthien 5:7). Il compara donc Jésus à l'agneau pascal. Jean le baptiseur avait désigné Jésus ainsi : " Voyez : l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde ! " (Jean 1:29).
En disant cela Jean pensait peut-être à l'agneau pascal, ou bien au mouton qu'Abraham avait offert à la place de son fils Isaac, ou encore à l'agneau offert chaque matin et chaque soir sur l'autel de Dieu à Jérusalem. -- Genèse 22:13 ; Exode 29:38-42.

Jésus accomplit certains aspects de la célébration de la Pâque, notamment le fait que le sang sur les maisons en Égypte délivra les premiers-nés de la mort par l'ange destructeur.
Paul parle des chrétiens oints comme de la congrégation des premiers-nés (Hébreu 12:23), et de Christ comme de celui qui les délivra grâce à son sang (1Thessalonicien 1:10 ; Éphésien 1:7).
Aucun os de l'agneau pascal ne devait être brisé. Il avait été prophétisé qu'aucun des os de Jésus ne serait brisé, et cela fut accompli à sa mort (Psaumes 34:20 ; Jean 19:36).
Ainsi, la Pâque que les Juifs célébrèrent pendant des siècles fut une des choses dans lesquelles la Loi fournit une ombre des choses à venir et mena à Jésus Christ, " l'Agneau de Dieu ". -- Hébreu 10:1 ; Jean 1:29.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Pessa'h c'est la sortie de l'esclavage, la libération du peuple Hébreu grâce à Moïse qui fit s'ouvrir la Mer Rouge afin de livrer passage à Israël. Je ne vois pas le rapport à ce stade-là avec l'agneau. Je ne vois pas non plus de quelconque libération dans le fait de crucifier Jésus: ça me parait trop simple.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
donc, la question est : en quoi le sacrifice de Jésus nous concerne-t-il?

Jésus en restant fidèle à Dieu jusqu'à la mort a permi à Dieu de répondre à celui qui le provoque à savoir cet ange nommé, suite à sa rébellion, satan ("opposant"). Parce que ce dernier a mis en doute la fidélité des serviteurs de Dieu. Jésus a apporté par sa mort a apporté une réponse parfaite à la contestation de Satan.

Ce sacrifice nous permet le pardon de nos fautes si on se repent. Ce sacrifice nous apportera également les bienfaits à venir : la vie éternelle sur la terre : psaumes 37 : 10, 11 apocalypse 21 : 4 2 pierre 3 : 13 isaie 65...........etc

notez ce qui est dit en Romains 5:19: "De même, en effet, que par suite de la désobéissance d'un seul homme [Adam] beaucoup ont été constitués pécheurs, pareillement aussi par suite de l'obéissance d'un seul [Jésus Christ] beaucoup seront constitués justes." Dans le même ordre d'idées, voici ce qui est dit en I Corinthiens 15:22: "De même qu'en Adam tous meurent, de même aussi dans le Christ tous seront rendus à la vie."
Or, si Adam n'avait jamais existé, il n'aurait jamais péché.
S'il n'avait pas péché et s'il n'avait pas transmis l'imperfection à ses descendants, il serait inutile que Christ donne sa vie en faveur de l'humanité.
Et si Christ n'avait pas réellement offert sa vie pour nous racheter, nous n'aurions pas d'autre espérance que celle de vivre les quelques années qui sont devant nous. Cela reviendrait à dire que le christianisme est vide de sens.'
mkf33- 2 sept. 2012 à 12:52
Ma question ne porte pas sur la foi mais sur l'établissement objectif du texte, et le contexte dans lequel ont été rédigés les Evangiles, citant eux-mêmes pour sources la Torah, c'est-à-dire l'Ancien Testament.
Chacun croit et pense ce qu'il veut, bien entendu.
Pour ma part, je cherche à reconstituer des sens éventuels aux textes concernés qui pourraient m'amener à les interroger autrement.
Vous me parlez de Satan mais cette figure intervient plus tard, et par le biais de l'église chrétienne. Si je m'en tiens à la lettre des Evangiles, je n'en trouve pas trace, ce qui ne veut pas dire que la problématique du mal ne s'y pose pas.
Effectivement, Jésus dit qu'il est l'agneau livré au sacrifice. Mais il s'agit d'une métaphore, et rien, dans les textes religieux hébraïques, ne doit jamais être pris au pied de la lettre. Cette saillie de la part de Jésus parait un peu prétentieuse, d'ailleurs, dire cela lui fait jouer les martyrs. C'est avant tout une allusion intertextuelle.
La crucifixion de Jésus soulève deux questionnements: celui lié à la peine de mort, et, du point de vue de la religion, la question du sacrifice humain. Or ce dernier est condamné dans la Bible depuis l'épisode du sacrifice d'Isaac, où l'Eternel arrête le geste d'Abraham, et l'ange substitue à l'enfant un bélier blessé par les ronces.
Comment un homme, certes fils de Dieu mais homme quand même, se retrouve-t-il sur la croix, et vénéré - ce qui à mon sentiment est problématique - comme tel, c'est-à-dire comme sacrifice humain?
Répondre
camé léon- 4 sept. 2012 à 09:35
Certains représentent toujours Jésus sur une croix et le vénère. Il faut savoir que maintenant Jésus n'est plus sur une croix sur laquelle il était vulnérable mais il est un grand roi à à la droite de Dieu, prêt à intervenir dans les affaires humaine à Harmaguedon.

Dans les évangiles, il est souvent question de Satan , un ange qui s'était rebellé contre Dieu. En matthieu chapitre 4 par exemple quand il tenta Jésus dans le désert.
Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !