Signaler

Par quel moyen, selon vous, obtient -on la plus grande identification du lecteur [Résolu/Fermé]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 2 avril 2010 à 21:46 par Anonyme
Ecriture à la troisième personne, à la première, procédé littéraire particulier... dans quel roman vous êtes -vous le plus identifié au "héros" ?
Afficher la suite 
Utile
+0
plus moins
J'ai lu ALAIN FOURNIER ! MAIS C'EST TROP LOIN ! annie
Utile
+1
plus moins
pourquoi identification ? l'empathie c'est deja pas mal .
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Je ne vois pas pourquoi le lecteur (du moins le lecteur adulte) devrait s'identifier au héros. Je ne crois pas que la littérature serve à cela.
Utile
+1
plus moins
Que je serai déçue de m'identifier à un personnage que je veux découvrir au fils des pages de ma lecture !. Je crois que cela me donnerait la nausée. Je lis pour découvrir les passions d'autres personnages réels ou irréels, une vie qui n'est pas mienne. Et la part de rêve que doit approter la lecture vous en faites quoi ?
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+1
plus moins
Merci pour vos réponses, même pour celles qui laissent transparaître un soupçon d'agressivité condescendante. Je ne prétends pas que l'identification soit obligatoire, mais un auteur (qui comme chacun le sait, a tous les droits) peut avoir envie de "capturer" le lecteur le plus étroitement possible (ce n'est pas tout à fait par hasard si on dit d'un roman qu'il est "captivant") et comment le lier plus étroitement qu'en lui faisant vivre "de l'intérieur" les émotions d'un personnage ? Mais je suis d'accord avec Nicole, soyons réaliste, appelons cela de l'empathie !
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Non vraiment, je persiste, je serais déçue de me retrouver dans le personnage d'une histoire, ce que je cherche c'est le rêve, la découverte, l'étonnement. Par contre, pour les enfants je suis d'accord. Ils sont en quête d'eux même donc ont besoin de s'identifier à un personnage qui les fait croire en eux, un héros fort beau ....Chacun sa façon d'apprécier la lecture d'une vie. Bonne chance
Utile
+0
plus moins
voici mon opinion qui vaut ce qu'elle vaut. j'écris moi-même et j'ai lu "mes secrets d'écrivain, d'Elizabeth Georges" (poche) et "j'écris mon premier roman" de Bob Meyer. Armée de ces expériences diverses, voilà ce que je répondrais à votre question : Soyez sincère et en écrivez avec "vos tripes">. Si un auteur pense vraiment ce qu'il fait dire à ses personnages, si en relisant à voix haute les dialogues, l'auteur sent que les conversations pourraient être réelles, c'est une première chose de gagnée. Ensuite, le personnage clé doit avoir un peu de défaut, des zones d'ombres, des hésitations, des faiblesses et une quête à poursuivre même si c'est un peu symbolique, il veut combattre le mal (les méchants), il aide les plus faibles, il a des convictions et les défend. il est aussi doux, a besoin qu'on l'aime... ça peut faire cliché mais, quand on lit beaucoup comme moi, on remarque que tous les personnages dont on se souvient sont composés ainsi. Sinon, ne cherchez pas à toujours justifier les actes de votre personnage ou à tout expliquer, laissez le lecteur imaginer des éventualités. voilà, j'espère vous avoir éclairer avec ma lanterne ! bonne plume
Utile
+0
plus moins
voici mon opinion qui vaut ce qu'elle vaut. j'écris moi-même et j'ai lu "mes secrets d'écrivain, d'Elizabeth Georges" (poche) et "j'écris mon premier roman" de Bob Meyer. Armée de ces expériences diverses, voilà ce que je répondrais à votre question : Soyez sincère et en écrivez avec "vos tripes">. Si un auteur pense vraiment ce qu'il fait dire à ses personnages, si en relisant à voix haute les dialogues, l'auteur sent que les conversations pourraient être réelles, c'est une première chose de gagnée. Ensuite, le personnage clé doit avoir un peu de défaut, des zones d'ombres, des hésitations, des faiblesses et une quête à poursuivre même si c'est un peu symbolique, il veut combattre le mal (les méchants), il aide les plus faibles, il a des convictions et les défend. il est aussi doux, a besoin qu'on l'aime... ça peut faire cliché mais, quand on lit beaucoup comme moi, on remarque que tous les personnages dont on se souvient sont composés ainsi. Sinon, ne cherchez pas à toujours justifier les actes de votre personnage ou à tout expliquer, laissez le lecteur imaginer des éventualités. voilà, j'espère vous avoir éclairer avec ma lanterne ! bonne plume

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !