Lycée privé Sainte-Jeanne Elisabeth

Matheux - 7 mars 2016 à 18:34 - Dernière réponse :  Leslhy beau
- 14 juin 2017 à 22:14
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

http://www.linternaute.com/ville/lycee/lycee-prive-sainte-jeanne-elisabeth/etablissement-0753852E

Afficher la suite 
100% de réussite au BAC, mais à quel prix ? - 12 sept. 2016 à 15:57
Le commentaire publié le 1er juillet 2016 est probablement justifié, mais il en en tout cas incomplet :
En effet il est d’usage, dans cet établissement, de faire signer aux élèves qui sont un peu justes et à leurs parents, sous prétexte que le travail n’est pas suffisant ou que les résultats sont médiocres, un contrat qui stipule que l’on s’engage à respecter la décision du conseil de classe en fin d’année (donc sans aucune discussion possible).
1 - Vous êtes en fin d’année en seconde : le lycée vous oriente vers une filière de première qui n’est pas présente dans l’établissement. Bien sûr, ayant signé ce contrat, vous ne pouvez pas demander à passer devant la commission d’appel... Vous sortez donc de l’établissement.
2 - Idem en fin de première (S, ES ou STL) : on vous oriente vers une Terminale non présente dans l’établissement (en fin de première, il n’y a pas de commission d’appel puisque le redoublement n’existe plus à l’intérieur d’une filière). Cette façon de faire viole délibérément l’article 14 du décret n° 91-372 du 16 avril 1991 relatif à l’orientation des élèves dans les établissements d’enseignement privés sous contrat qui stipule : « Tout élève admis dans un cycle de formation doit pouvoir parcourir la totalité du cycle dans l’établissement scolaire, sous la seule réserve des procédures disciplinaires ».
On peut donc se poser la question concernant la part de réussite qui revient à l’équipe enseignante (pour faire écho au commentaire du 4 septembre 2016) par rapport à celle qui revient aux méthodes (illégales car contraires au décret) employées par la Direction de l’établissement...
Etablissement elitist, directrice très désagréable qui fait que crier auprès les enfants. Ce qu'elle n'a pas compris est que les enfants ne l'écoutent plus, tellement ils sont l'habitude de l'entendre crier. Pire encore, aucun échange possible avec cet école. Soit vous faites comme ils disent, soit vous être dehors. Plusieurs parents mécontents mais comme il est impossible de discuter avec la direction,, ils préfèrent sortir leurs enfants de cette école. Des plaintes sont déjà faites auprès le rectorat et l'inspection de l'éducation.
Ce lycée est une catastrophe!! Ils disent qu'ils sont dans l'accompagnement de l'élève mais en réalité pas du tout ! La plupart des professeurs sont très rabaissants et n'hésitent pas à expliqué aux élèves qu'ils sont médiocre et qu'ils n'arriveront à rien, d'ailleurs la directrice fait de même. C'est un établissement qui coûte très cher mais qui ne fait rien de ce qu'il dit. Chaque année beaucoup de parents retirent leurs enfants de cette école car il n'y a aucune communication possible avec qui que ce soit ! S'il y a une autre possibilité il ne faut surtout pas mettre son enfant là- bas car il risquerai de connaître un grand malaise.
Un lycée et un collège que TOUS les établissements des environs déconseillent pour l'injustice et la pression qui y règne . Un de nos enfants avait été accepté la directrice de son école nous a convoqué pour nous dire d'aller l'inscrire ailleurs
Très très médiocre.
Étant une ancienne élève de cet établissement. Je soutiens les commentaires des parents mécontents. J'ai moi même subis une pression énorme, la direction ne pense qu'à atteindre son quotas de réussite au baccalauréat. J'ai subis de nombreuses injustices et la communication n'existe pas au sein de l'ensemble du corps enseignant. Sachez qu'en mettant vos enfants à sainte Jeanne Elisabeth, vous prenez le risque qu'ils ressentent un profond malaise. Les enseignants ne nous aident pas, le but est d'être le meilleur et cela créée une compétition malsaine dans les classes. Suite à la réponse de la direction, je souhaite revenir sur leurs propos lorsqu'ils disent que certains professeurs ce sont reconnus dans les messages précédents. Vous admettez donc que les faits sont reconnus. En parlant de faits, d'après Le Parisien, j'ai pu Lire un article assez choquant sur votre établissement. Un de vos professeurs est accusé d'attouchements sur mineur. Comment cet établissement peut-il être encore géré par de tels dirigeants ? Je m'interroge.
Leslhy beau.
https://www.google.fr/amp/m.leparisien.fr/amp/paris-75007/paris-un-instituteur-soupconne-de-plusieurs-agressions-sexuelles-14-06-2017-7051470.php
Commenter la réponse de Matheux

11 réponses