Signaler

Origine expressions, coutumes, superstitions...

Posez votre question Crashounette 4711Messages postés vendredi 29 octobre 2010Date d'inscription ModérateurStatut 27 juin 2017 Dernière intervention - Dernière réponse le 27 juin 2017 à 17:53 par Crashounette

Coucou,

Suite à cette discussion sur les proverbes bizarres, j'ai eu envie d'ouvrir cette nouvelle discussion sur les origines des expressions ou de certaines coutumes.

On en connaît plein (pourquoi on trinque, pourquoi on ne pose pas le pain à l'envers...), et c'est toujours classe d'en sortir de nouvelles pour briller en société :)

Par exemple, récemment, mon ami frmu (pour pas balancer), m'a expliqué qu'on disait "courir comme un dératé" parce que les coureurs se font (se faisaient ?) retirer la rate pour éviter les points de côté. 

Cool non ?

A vous de jouer !

Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
pour le pain (;-)) ) c'est parce que le pain du bourreau était mis de coté dans la boulangerie en le retournant

--
apprendre c'est écouter ceux  qui savent et ignorer ceux qui croient savoir 
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins

Bonsoir, alors pourquoi on ne pose pas un chapeau sur un lit et ne peut on pas ouvrir un parapluie dans une maison ?


--
 "Rien n'est jamais perdu pour celui qui refuse l'échec."  Fréderic Dard ; Toi qui vivais (1958)

 

labricole47 8813Messages postés samedi 14 décembre 2013Date d'inscription ModérateurStatut 26 juin 2017 Dernière intervention - 16 juin 2017 à 12:13
bonjour pour le parapluie ;la superstition dit que çà attire la foudre
Répondre
Crashounette 4711Messages postés vendredi 29 octobre 2010Date d'inscription ModérateurStatut 27 juin 2017 Dernière intervention - 17 juin 2017 à 01:44

et pour le chapeau sur le lit, je ne connaissais même pas ^^

Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
pour trinquer c'est au moyen age pour mélanger le contenu des deux verres afin de dissuader de mettre du poison dans le verre de l'invité
Paul-Bernard 9382Messages postés vendredi 13 avril 2012Date d'inscription ModérateurStatut 27 juin 2017 Dernière intervention - 17 juin 2017 à 13:30

Bonjour à tous.

On dit également qu'en trinquant, on peut satisfaire un sens de plus: l'ouïe .

En trinquant avec ses amis, on aura donc utilisé les cinq sens:

- la vue en regardant la couleur du breuvage,

- l'odorat en respirant l'odeur de la boisson,

- le toucher, en tenant en main le récipient,

- le goût, en appréciant le liquide en bouche,

- et enfin l'ouïe, en entrechoquant (plus ou moins) bruyamment les verres.

Aucune certitude, bien sûr, mais cette interprétation ne me semble pas si fausse...

A rapprocher aussi du bruit de la clochette au moment de l'élévation, lors de la célébration du rituel catholique...

Bonne journée. Amicalement.

 

 

Répondre
Crashounette 4711Messages postés vendredi 29 octobre 2010Date d'inscription ModérateurStatut 27 juin 2017 Dernière intervention - 27 juin 2017 à 17:53

Coucou,

Je connaissais la théorie comme quoi on trinquait fort pour que le contenu des verres se mélangent, "afin de dissuader de mettre du poison dans le verre de l'invité", mais cette version de Paul-Bernard est plus originale :-) Je note, je note (à ressortir en soirée pour épater les copains)

Répondre
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !