Signaler

Organigramme magazine : où va le correcteur? [Résolu]

Posez votre question Macha - Dernière réponse le 5 oct. 2017 à 18:41 par Macha
Bonjour,

J'ai un organigramme à faire, et j'ai des trous que mes nombreuses recherches ne parviennent à boucher. L'organigramme serait celui d'un magazine. Ne concernant que la partie rédaction, j'ai ainsi :
La rédactrice en chef
les chefs de rubriques
les auteurs
les rédacteurs
les graphistes
les illustrateurs
Mais..Où va le correcteur?? Entre les graphistes et les rédacteurs??

Quelle galère...

Merci à ceux qui ont l'info, parce que là, je rame, je rame...
Utile
+1
plus moins
Bonjour Macha.

Il me semble que, par sa fonction même, un correcteur doit être indépendant de la hiérarchie d'une société.
Chacun des membres de la hiérarchie est susceptible de commettre des erreurs, donc le correcteur doit être indépendant d'une échelle hiérarchique, sans quoi il devrait sans cesse prendre bien garde à ne pas froisser ses "supérieurs".
Quant aux actuels "correcteurs" humains, on n'en trouve guère la trace dans les magazines de ce temps (2017). Tous sont farcis de fautes et d'approximations...

Bonne journée. Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Macha.

Etes-vous bien certaine que les magazines emploient encore des correcteurs en 2017 ?
Rien n'est moins sûr...

Bonne soirée. Cordialement.
Macha- 4 oct. 2017 à 22:09
Et bien peut-être pas en France, mais oui, dans certains pays, ils sont même salariés de la boîte...
Bien cordialement,

Macha
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Bonjour Paul-Bernard, et merci pour vote contribution à ce fil.
J'ai finalement eu la secrétaire du syndicat des correcteurs. Elle m'a expliqué que si le correcteur n'apparait dans la chaine éditoriale, c'est parce qu'il dépend, en fait, de la chaîne de production, en tant que technicien du texte. Donc on peut dire que j'ai la réponse à ma question ^^

Par conte, je vous rejoins : les magazines sont une catastrophe, mais pas uniquement eux. Si on regarde l'ensemble des publications, ça devient cata de chez cata. Les livres pour enfants sont criblés de fautes qu'un niveau CM1 ne ferait pas (et en particulier Hachette jeunesse, vraiment horrible), et les matériels pédagogiques utilisés par les enseignants de primaire me font dresser les cheveux sur la tête...Si je ne parle pas u niveau des enseignants eux-même, car là, c'est tout simplement incompréhensible.

Très belle soirée à vous.
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !