J'ai rêvé d'un site...en fait, un cauchemar ! (pantoum)

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 16 nov. 2010 à 15:10
Un ami respecté m’a donné une adresse ; A l’endroit bien décrit j’ai posé mes valises. Une hôtesse d’accueil m’attendait dans l’église ; Là, sans rien demander j’ai refilé ma presse. A l’endroit bien décrit j’ai posé mes valises Pour respirer cet air qui donne la hardiesse. Là, sans rien demander j’ai refilé ma presse, Puis fait mes commissions parmi les marchandises. Pour respirer cet air qui donne la hardiesse J’ai tout laissé tomber, mon pull et ma chemise, Puis fait mes commissions parmi les marchandises ; J’ai acheté, je crois, un couffin de tendresses (!) J’ai tout laissé tomber, mon pull et ma chemise Et j’ai fini tout nu pour provoquer la liesse. J’ai acheté, je crois, un couffin de tendresses : Je n’ai reçu, en fait, que des vicelardises (!) Et j’ai fini tout nu pour provoquer la liesse Croyant béatement à ces choses promises ; Je n’ai reçu, en fait, que des vicelardises Adieu mon bel ami, j’oublierai ton adresse (!)
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

0
Merci
Ha, te revoilà, toi (!) On t'as relâché (?) Il suffit donc de patienter le temps de la mod"ration (!!!!!!!!!!!!!!!!)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Il faut dire que l'ordre public était menacé( !!!!!!) J'en con viens !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Ta poésie est devenue réellement magnifique, Antoine... Je trouve que tu t'exprimes de mieux en mieux, tes vers sont comme de la musique douce tout en étant fermes sur tes opinions. (et j'ose dire sur les prix ) Je t'ai répondu déjà une fois mais ton poème avait disparu ! Serais-tu un poète maudit ? En tout cas tu dois beaucoup travailler. Tu es jeune encore... Je cherche des filles et j'en trouve ! Ne le dis à personne. A bientôt.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Merci Alain pour ton commentaire (!) Comment taire ce qui nous exècre (?) Le lieu dont il s'agit n'est pas ce site (bien que des fois, ici, on y ait vu des chignons crêpés)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour Antoine, Ravie de te lire ! quel talent !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Merci Annie de veiller au confort de ceux qui vont à l'église (!)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour Laurence(!) Heureux de te revoir sur mes textes (!) Bien à toi
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Dans ce joli poème figure à 2 reprises un petit mot de deux lettres, tout me-nu, tout che-nu, qui, à mon avis, a dû faire retentir toutes les sirènes du standard lors du premier passage. Alerte rouge, atteinte à la bienséance, passage au crible, puis finalement relaxation. Ouf, on l'a échapé belle !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme