Devrais-je insister pour avoir son opinion?

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 28 avril 2009 à 13:29
J'ai écrit il y a quelques mois de cela un manuscrit parlant de la très forte attirance, qui avec le temps s'est transformée en un désir passionnel que j'éprouvais et que j'éprouve toujours aujourd'hui à l'égard d'un homme qui, il y a encore 1an était mon professeur. Ce texte étant tout de même érotique par moment, je l'ai contacté, sous un pseudonyme, afin d'obtenir ou non son accord quant à une éventuelle publication. Seulement, je n'ai toujours pas eu de réponse, ou même de quelconque signe de sa part. Pensez-vous que je devrais le relancer ( voire insister ) afin d'être sûre qu'il m'autoriserait la publication, ou bien tenter ma chance, et si tout cela est positif, lui faire parvenir un exemplaire ( car je veux tout de même qu'il sache ce que j'ai pu ressentir )? Je tiens à préciser que je ne cite jamais son nom, et qu'à moins de le lire à son tour, il ne lui est pas possible de s'identifier. Je ne fais que le décrire physiquement, et donner quelques petits détails ( non impersonnels ) sur ce qu'il pouvait faire en dehors de son emploi principal. Merci beaucoup à ceux qui sauront me conseiller, ou pas! Bonne journée
Afficher la suite 

Votre réponse

5 réponses

0
Merci
Merci. Je vais attendre de terminer correctement mon manuscrit. Et une fois imprimé, si le courage m'en dit, peut-être que je lui porterai en personne!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Techniquement, rien ne t'oblige à avoir son accord si son nom n'apparait nulle part dans ton livre et que rien de public ne peut le relier à ton récit. Après, cela ne tient qu'à toi...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
tu n'as pas besoin de son accord c'est un roman il te suffit de changer les noms !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
La région, ni son nom ou même ses initiales ne sont cités. Les seuls moyens "d'identification" sont sa 2ème profession en plus du métier qu'il exerce dans le cadre dans lequel je l'ai connu et des éléments personnels qui me concernent mais qui se savaient de tous. Mais plus que sur un plan légal, son accord serait avant tout une question morale, et aussi pour qu'il soit informé de ce que j'ai pu penser de lui. Mais si vous pensez que je dois aller jusqu'au bout pour moi, c'est très certainement ce que je ferai. Merci pour vos conseils, et bonne écriture, ou lecture à tous
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Allez y meme si il est un peu plus agé que vous délicatement faites lui comprendre que vous l aimez offrez lui par exemple 2 tickets de transport si il est peu vehiculé ou encore une place de cinéma mais avec prudence pour la rentrée 2009 essayez de publier ce livre en passant par une petite maison d édition du QUERCY OU mieux encore donner sa chance à IBIS ROUGE En GUYANE

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme