Diffamation

Signaler
-
Bonjour,

J'ai lu avec beaucoup d'attention des articles sur "L’atteinte à la vie privée : limite à la liberté d’expression" qui évoquent les risques, les conseils et dé-conseils sur les récits genre autobio, notamment sur desdroitsdesauteurs qui détaille bien ce paragraphe, mais ne donne pas de réponses à un cas d'école comme le mien
Et j'aurai donc une question à ce sujet :
Sur une fiction basée sur une réalité, si je change Noms, Prénoms, Ages, Professions et fonctions, Lieux, si j'ajoute un fil rouge (qui ne s'est pas produit) parallèle à cette histoire qui comprend des faits s'étant réellement passés, si j'exagère profondément les faits en leur donnant une version vraiment dramatique et captivante pour le lecteur, faisant que la personne malveillante de l'histoire ne peut que reconnaître un trait de caractère sans pour autant se reconnaître dans les faits multiples décrits puisque modifiés, exagérés, déplacés dans le temps et l'espace, alors, cette personne risque-t-elle de se reconnaître et porter plainte pour diffamation ?
Sachant que dans chaque fiction, tout à chacun peut être amené à se reconnaître suivant la vie qu'il a...
Je vous remercie pour vos réponses