Avis sur les premiers écrits d'un livre de romance intense

Signaler
-
Bonjour à tous,

j'ai commencé à écrire un livre sur mon expérience et mon histoire sur un amour inconditionnel. Je vous promet que se sera remplis d'émotions. ;)

Je ne suis pas du tout douée pour l'emploi des temps et j'aimerais un premier avis sur le début de mon histoire basée sur des faits réels et je serais ravie de recevoir vos critiques constructives et votre avis personnel.

Je ne veux pas utiliser les codes d'écritures mais je ne sais jamais quel passé utiliser à certains moments.

Si quelqu'un est intéressé, Voici Le début (je ne divulguerais pas le titre) :




A l'amour de ma vie que je n'ai, et n'oublierais jamais.



Qu'est-ce que l'amour inconditionnel ?

C'est aimer l'autre entièrement, sans réserve, pour ses qualités et ses défauts.
Désirer l'autre en permanence, ressentir un manque obsédant en son absence, vouloir la posséder et qu'elle nous possède tout entier.
Un dévouement total.
C'est une addiction, une drogue, un torrent de dopamine, noradrénaline et d’adrénaline.
Des émotions exaltées, une explosion intense et puissante, que ce soit l'amour, la tristesse ou bien même la colère.
On est littéralement traversé par la foudre, on ne voit plus personne autour a part elle, rien n'a plus d'importance que son bonheur, son bien-être.

C'est un amour qui existe principalement entre un parent et sont enfant, il est réellement rare de dédier cet amour a une autre personne.
Mais a moi, sa m'est arrivé, une fois.
Je vous direz entre nous, que c'est le plus bel amour qui existe dans cet univers.
Mais celui qui peut être aussi le plus destructeur.


CHAPITRE I - Petite mise au point


La plupart des gens tomberont amoureux une ou plusieurs fois dans leurs vies.
Mais l'amour inconditionnel lui, et déjà bien plus rare.
Et malheureusement, souvent a sens unique.

L'amour est beaucoup moqué, d’ailleurs, je ne sais pas vraiment pourquoi.
Regardez, quand nous étions petits, nous avions honte d’être amoureux pour la plupart, nous avions peur du rejet mais cela a tout âge, nous avions peur que les autres le sachent et qu'ils nous moquent.
Mais pourquoi ?
En quoi est-ce honteux l'amour d'une personne envers une autre au point de s'en moquer ?
Même si l'a personne en question ne nous plaît pas, je trouve ça extraordinaire de recevoir des sentiments, une déclaration d'une autre âme, ce dire que nous occupons quotidiennement les pensées de quelqu'un d'autre, d'avoir réussi a le marquer.
Je trouve ça magnifique et incroyable.
Je peux comprendre aussi que cela peut quand même avoir un coté oppressant.
Je me mets a sa place, je m'imagine que après toutes ses années et mes fautes, si un jour il avait connaissance de ce livre, il ce dirait sûrement que je suis un peu ''folle'', qu'il ne comprendrais pas et qu' il mépriserait certainement tout cela.
Je trouve ça triste.
Je ne lui demande rien biens-sur, mais je ne voudrais pas qu'il se sente oppressé , ou harcelé.
Mais j'ai besoin de m'exprimer, de témoigner.
Les sentiments ne sont pas calculables.
Nous ne pouvons pas décider de les avoirs ou de s'en débarrasser d'un claquement de doigts.
On ne choisit pas qui ont aime, ni a quel degré, ni combien de temps.'
Je l'avoue que tout serait bien plus facile.

N'ayez pas honte d'aimer.
Peut importe qui c'est, peu importe le temps.



CHAPITRE II - Mais qui suis-je?


Je suis Ella.
Je ne suis personne et tout le monde a la fois.
Une âme mélancolique.
Rongée mais embellie par ses sentiments.
J'ai toujours aimé écrire, créer, imaginer.
Je trouve ça très libérateur.
Je suis née dans une époque qui me fait peur (Je ne dirait pas que les autres étaient meilleures, je n'y étais pas). Mais en tout cas, celle dans lequel je vie ne me correspond pas, et je pense que nous sommes plus que nous le croyons dans ce cas la.
Ma vision de l'amour est digne des plus grand films, car celui que j'ai connu pour moi était bien plus exceptionnel que je n'aurais pus imaginer recevoir.
Mais je n’oublie pas que ces films ne montrent qu'une partie de la réalité.
Si ils nous montraient l'envers du décor, ça ne nous ferait certainement pas rêver et nous nous ennuierons certainement devant, ou nous aurions certainement peur.
Et vous savez pourquoi ?
Parce que chaque histoires nous ai propre et seuls nos sentiments sont capables de gérer tout ce qu'il se passe derrière les rideaux.
Sans sentiments, rien ne pourrait être surmonter, et il est difficilement possible de ce convaincre que peut-être nous pourrions être autant attacher a quelqu’un, ou pouvoir vous retrouver vous mêmes dans ce genre de situations.
Ne croyiez pas que j’idéalise ma vision de cette relation, je me souviens pleinement de ce qui n'allait
pas, a quel point nous avons souffert, et c’était le plus souvent ma faute d’ailleurs.
Aucunes relation n'est parfaite.
J’extériorise mon ressenti, il est explosif, qu'il soit positif ou négatif.
Et j’aime ça.
Si j'avais un conseil a vous donne, lorsque vous rencontrez une personne avec qui vous pouvez être vous même, ne ressentez pas le besoin de vous cacher que ce soit mentalement ou physiquement, qu'il vous aime tel que vous êtes et ne souhaite pas vous voir changer, qu'il fait tout pour votre bonheur du mieux qu'il le peut, qu'il fait de vous sa priorité, ne l'abandonnez pas, jamais.
Vous risquez de ne jamais retomber sur une personne qui vous aimera autant et qui se consacrera autant pour vous, et vous passerez certainement a coté de l'amour de notre vie si vous l'aimez aussi.
Beaucoup de personnes dans se genre de relation on peur et se pose beaucoup de question tel que
''suis-je assez bien pour lui ?'' ''et si je m'ennuyais avec les année ?'' ''ne vais je pas passer a coter d'autre chose ?''.
quelque part, c'est normal de se questionner, mais sachez que si vous vous posez ses question dans le
contexte ou tout va bien mais vous vous inquiétez seulement de l'avenir, sachez que dans la majorité du temps vous n’êtes qu'a deux doigt de faire la plus grosse connerie de votre vie uniquement en vous
laissant guider par ses futiles pensée ou vous croyez
pouvoir voir l'avenir.
C'est l'erreur que j'ai faite et je vous en parlerait un peu plus loin.
Bientôt 7 ans pour moi, 7 ans que j'ai pris la plus mauvaise décision de ma vie et celle qui a détruite ma vie jusque ici.
Tout actes a ses conséquences et souvent bien plus loin dans le temps et dans les différentes facettes de notre vie que l'on n'aurait jamais pus imaginer.
--Par avance depuis, mon âme a était très abîmée et une amnésie temporaire quelques années plus tard a effacer quelques parties de ma vie alors, j'ai oublier beaucoup de choses. Heureusement pas tout, mais je pense me souvenir de l'essentiel,

Dans ce livre, je l’appellerais Ethan.



CHAPITRE III - La rencontre


J'avais 15 ans, j’étais jeune et con.
A cette époque, je sortais avec un garçon, Alex, depuis environs 1 mois, on s'aimait bien mais je pense que au fond nous savions tout les deux que cela allait être de courte durée.
Même si nous étions investis, ça ne durera qu'environs 2 mois.
Enfin bref, cela faisait a peu prêt un mois et je venez de temps en temps chez lui.
Un après-midi, il me dit que deux de nos amis, Arthur et Clément passeraient avec un amis a eux.
Lorsqu'ils sont arrivés, je me souviens avoir évité son regard tout en lui disant bonjour, je n'ai jamais été a l'aise avec les inconnus.
Il se présenta sous le nom de Ethan.
J'aime ce prénom.
Peut importe, nous étions entre amis, nous discutions, nous rigolions, puis nous avons jouer a un jeux de danse sur la télé, on faisait n'importe quoi mais l'esprit de compétition était la.
Après le jeux, nous nous sommes tous assis pour boire un coup.
Les conversations menaient leurs cours, j’étais blottis entre les jambes d'Alex sur le canapé, je regardais beaucoup le sol pour pouvoir éviter de le regarder.
Mais a un moment donné, je l'ai regardé.
Mon regard resta figé dans sa direction, et en une fraction de seconde, je ne pouvais plus me retenir d'admirer les lignes de son visage j’étais totalement enivrée.
Mais il tourna soudainement sont regard vers moi..

ce passage mérite d’être raconté au présent.

'' Tous les sons ambiant diminuent instantanément.
Tout ralentis autour de moi, et pourtant le sol s’effondre avec brutalité.''

Oh mon dieu Ella..

Oh oui je le confirme, ce n'est pas juste une expression, on le ressent réellement physiquement.
Puis la seconde d’après je reviens a moi.
Je ne ressens rien, je reste totalement con.
J’étais la sans être la, comme si un milliard de choses me traversais l'esprit ou peut-être un lourd et profond vide.

'' Attendez mais, qu'est-ce qu'il venait de se passer.. ''

Le soir je rentrais chez ma mère.
Au fond de mon lit, je me surpris a me remémorer les traits de son visage que javais parfaitement réussi a mémoriser.
Il m'intriguait.

La relation avec Alex commençait a prendre un mauvais tournant.
Une fille qui était la de temps en temps dans notre groupe, Amy flirtait dangereusement avec mon copain devant moi,
lui le prenant a la rigolade alors que c’était bien trop poussé de la part d'Amy.
Un jour elle lui bondit sur le dos et tout en lui mordillant
l'oreille, elle lui dit en rigolant et sans discrétion :

'' Vient on va derrière les buissons ''

La je commençait a cuir sévèrement.
Plus tard je ne manqua pas de faire savoir a Alex ce que j'avais penser du comportement de Amy, il ne m'a rien dit d'autre que '' ça va c’était pour rire '' ou une connerie du genre.
Je ne pense pas que si c’était moi a sa place il aurait autant rigolé.
La relation ne faisait que encore et encore se dégrader.

Puis un jour, Arthur nous invita a une fête avec Alex et quelques autres personne du groupe, nous étions toujours partants.

'' Au faite les amis, la soirée se passera chez Ethan ! ''

Le monde ralenti brutalement.

Ethan..




CHAPITRE IV - La révélation


L'attente de cette fête me semblait interminable, j'avais hâte de le revoir.
Et ce jour arriva.
Cela faisait quelques temps déjà qu'avec Alex nous étions en train de nous éloigner peu a peu, et plus la voiture se rapprochait de sa destination et plus je devenais nerveuse, j'avais les mains moites.

Ça y est, la voiture c'est arrêtée.

Nous sortons de la voiture a quelques mètres de la maison, on pouvait déjà très bien entendre la musique et la fête battre son plein.
Un petit groupe de personne devant la maison virent nous accueillir.
Un drôle de garçon avec eux s'approcha habillé d'un tutu rose, un maquillage de souris et..mais..Ethan.. ?
Je baissa vite les yeux de peur qu'il ne me voit trop loucher sur lui.

C'est parti, que la fête commence..

La soirée battait son plein, et tout ces inconnus..Tous très sympa mais toujours très intimidant pour moi.
Puis a un moment, je vis Alex sur la piste de danse, en train de faire une sorte de coller serré avec une grande blonde. Génial.
Alors je décidais d'aller me mettre dans une chambre attenante au salon en compagnie de Joy, une amie a moi du groupe et meilleure amie d'Alex.
D'autres personnes étaient dans cette chambre, c 'était un peu le coin '' fumoir ''.
Je détestais cette soirée, je commençais a me sentir oppressée..
Plus nous parlions avec Joy et plus mes yeux se remplissaient de larmes.

'' Ça va ? ''

Je leva les yeux et..Ethan..
C'est pas le meilleur moment et loin d’être a mon avantage.
Voici un bref échange de ce moment :

J'esquissai un sourire timide tout en m'essuyant les yeux.

Oui ça va, t'en fais pas.

Un sourire en coin se dessinai sur son visage.

Bah si tu pleures !

Joy lui fit remarquer le comportement d'Alex et demanda a Ethan si il savait qui était cette fille.

Ah oui pas cool, c'est Agnès une amie a moi.

Pas cool la pote.

Mes larmes cessèrent assez vite.
Il avait décidé de se joindre a nous.
Il m'avait totalement hypnotisé.

Oh non Ella tu recommences..

Je ne le connaissais pas encore mais, il était gentil, et essayait de me faire rire pour que ma tristesse se fasse oublier.
Je ne voulais pas que ce moment cesse, et j'avais dores et déjà compris que lui et moi allions exister, et que Alex viendrait bientôt a disparaître de ma vie.
C'est ce soir la ou j'ai sus que je l'aimais.

Oui messieurs-dames, le coup de foudre existe.

Plus tard dans la soirée, je rejoint Alex pour dormir dans la chambre de la sœur d'Ethan je suppose.
Puis je commençais a me prendre la tête avec Alex au sujet de Agnès.
Allongés dos a dos, il se tourna vers moi, laissant sa main caresser délicatement ma peau.
J’étais en colère.
Je ferma les yeux, et je repensas au moment passé avec Ethan un peu plus tôt dans la soirée.
Il n’était qu'a un étage de moi, et il me manquait déjà.
Plus les mains d'Alex parcourait mon corps, plus son visage occupais mon esprit.
Une nouvelle sensation s'empara de moi.
Je ne comprenais pas ce que j’étais en train de ressentir, ça devait être l'alcool.
Cette sensation augmentait, augmentait..et soudain, j'implose.
Je me retourne brusquement sur Alex, la partie était lancée.
Je l'embrassais passionnément comme jamais je ne l'avait fait auparavant, nos corps s'effleuraient en rythme.
Je me redressa afin de retirer mon t-shirt et lui arracher le sien.
Nos corps commencèrent a se mélanger.
Cette sensation continuait puissamment de me traverser le corps, j’étais totalement en trans.
Mais qu’était t'il en train de m'arriver ?
Le rythme s’accélère, et la, je ne vois plus que Ethan.
Je me replace sur mon coté, dos a lui.
Je compris rapidement que je ne faisais pas l'amour avec Alex, pas dans ma tête.



Merci pour votre temps.

Suppression des infos personnelles par la modération