Enfant surdoué, comment faire

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 1 avril 2009 à 10:34
mon fils est diagnostiqué "surdoué" et je suis perdue pour l'aider, j'ai des références "livresques" mais ma demande est basée sur l'échange avec d'autres parents, merci ...
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
bonsoir, je ne sais pas quel âge à votre fils, mais le plus difficile dans ce cas là c'est certainement de tenir bon face à tous les gens qui ne manquent pas de vous faire remarquer que votre enfant est bizarre, pas comme les autres, ou sur une autre planète...Une bonne façon de l'aider c'est tout simplement de s'interesser à ce qu'il fait et d'être patient, même si parfois c'est "casse-pieds". Notre fils a appris à lire quasiment tout seul en maternelle, en me demandant pendant presque 6 mois sur le trajet chez sa nounou de lui lire d'abord les plaques d'immatriculation des voitures, puis les panneaux publicitaires, lettre par lettre puis mot par mot...Attention à l'école car malheureusement encore beaucoup d'enseignants ne savent pas comment faire, il vaut mieux aller les voir en début d'année pour leur expliquer. Nous avons eu une instit de maternelle qui ne supportait pas notre fils, trop remuant et trop de questions, une autre qui trouvait qu'il parlait "bizarrement" (des phrases correctes, sans fautes mais avec des mots trop compliqués semble t'il) , d'autres qui lui donnaient des exercices plus difficiles pour qu'il ne décroche pas, ou qui le laissaient bouquiner tranquille dans la classe pendant la récréation. A vous de trouver avec l'école ce qu'ils sont prêts à faire pour que votre fils se sente bien et ne s'ennuie pas. Et à la maison, nous avons toujours parlé avec lui de ce qu'il pouvait avoir comme problèmes, il s'est servi dans notre bibliothèque pour lire ce qui l'intéressait, aujourd'hui qu'il est plus grand nous discutons des articles que nous lisons dans les journaux, ou de ce qu'il a entendu en classe, mais nous ne l'avons pratiquement jamais forcé à "travailler plus" .Bon courage
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
J'ai un petit fils dans ce cas et ce sont les mêmes circonstances qui l'ont conduit chez un psychologue. QI : 151. Le premier réflexe a été de s'adresser à "l'association des enfants précoces". Démarche inutile. S'il excelle dans toutes les matières qui sollicitent sa mémoire et son imagination, il a des difficultés dans certaines matières, comme les mathématiques, par exemple. Si les cours lui paraissent basiques, il accumule cependant un certain retard du fait du manque de structuration de ses bases. Il se désintéresse de ce qui manque de difficultés ...et il lui faut ensuite des cours particuliers. Ses professeurs l'autorisaient à venir en cours avec un livre de son choix. Erreur ! Son frère n'a pas encore passé son test mais il semble plus doué encore : pour ne pas renouveler l'erreur, ma fille a demandé à son institutrice de lui donner des exercices supplémentaires afin qu'il n'ait pas le temps... de ne rien faire.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour, La dernière de mes filles a été diagnostiquée "précosse" par la psychologue scolaire en CM2, mais si l'instit m'a demandé l'autorisation pour une rencontre avec la psy, c'est parce qu'elle savait ce que cette dernière allait dire. Dès le CP ma fille ne se sentait pas bien en classe, mais c'est en arrivant en CM1 qu'enfin une instit a vu pourquoi. En CM1, elle lui a fait faire, d'abord le 1er trimestre, le français et les maths de CM1 et de CM2, puis ensuite, seulement les cours de CM2. Mais elle a eu un peu le tort de le faire savoir aux autres enfants de CM1 et CM2, ce qui a entraîné une jalousie, et si ma fille s'est sentie mieux question travail scolaire, c'est la relation avec ses camarades qui s'est dégradée. En CM2, elle lui a fait faire les maths de 6ème. La psychologue scolaire a vu qu'elle n'était pas prête à passer une classe, et de toute façon je ne voulais pas, car apparemment ses 2 soeurs ainées étaient pareilles, mais sans problème. La psy m'a dit que c'était héréditaire, que les enfants le restait, si c'était suivi et stimulé. Ses soeurs sans passer de classe ont toujours très bien travaillé et sans se donner trop de mal. Mais elles ont toujours été assez stressées. Et mon gros problème avec la dernière, c'est qu'elle est très stressée, crise de spasmophilie depuis son entrée en 5ème, et depuis 1 mois crise et malaises. Et de nouveau, rejet depuis 2 jours par ses amies. Elles lui ont dit qu'elles en avaient mare d'elle, qu'elle leur pourrissait la vie. Alors, un conseil, le plus important c'est qu'il se sente bien dans sa peau et qu'il ait des amis et arrivent à les garder.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme