Qu'en pensez-vous?

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Pour la naissance d'un tableau, mes doigts, comme sur un piano, jouent la symphonie des couleurs; froides ou chaudes, selon mes humeurs. Sur ma toile, ombre et lumière, se toisent : fières. Au bleu, le jaune se mesure; pour un vert pur.Le prusse au vessie se marrie, le blanc et le gris, les unient. En ressort du chevalet :tout un champ d'oliviers.... Carmin, vermillon, et orange se disputent un étrange mélange.; le cobalt, au peyne divorcé, voit le blanc et l'azur enlacés; et, de cet étrange mariage, nait un joli paysage : coquelicots près d'un plan d'eau. Marie-jo des groupes poésie et peinture

6 réponses


Please, répondez donnez moi votre avis, Marie-Jo des groupes poésie et peinture à l'huile

jolie poème pleins de couleurs qui me laisse au bord de l'eau près des coquelicots... bonne soirée.

C,est exactement .ce que je ressent... quand Je commence une toile ...Vous etes ma VICTOR _ HUGUETTE .......Je peint ..mais la poesie est nulle pour moi ................continuer!!!!! Un bouquet de fleur de ma terasse ......pour vous LOVE EDITH


Bravo Marie Jo ,moi je le vois ton paysage avec toutes ces belles couleurs que tu nus décris....en plus ton poème est bien tourné!! Bisous.Framboise

Marie José ce poème est tellement vrai et tellement beau...empli de sensations ,de couleurs et d'harmonies. Tu déposes sur la toile au grès de ton envie ce que tu ressens sur le moment,Que de sensibilité ! Merci ! tu nous as tous charmés!

MJ la meilleure ! J'y suis dans tes oliviers ! bises