Une question

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 23 juin 2009 à 11:17
D'où vient le mot : incunable.
Afficher la suite 

Votre réponse

7 réponses

0
Merci
C'est en rapport aux premières éditions de l'imprimerie
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Ce sont les ouvrages écrits avant l'invention de l'imprimerie, et que datent d'avant 15OO, Bonne journée a tous.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Incunable .Du latin inculabulum berceau.Se dit d'un ouvrage qui date des origines de l'imprimerie antérieur a 1500.La tu te moque de nous Henri claude le dico sa existe ha ha
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Mon cher André, je pose des question qui me viennent en tête sans prendre de dictionnaire. Je savais que les incunables avaient été edités avant 1500 et, en principe sur des lettres de cuivre, mais les origines du mot, je l'ignrais ! Tu sais, moi je suis faché avec le latin et le mot que tu a trouvé est bien difficile à lire ! Merçi quand même ! Tu vas peut être trouver que je suis ignorant car je suis collectionneur de livres anciens et je possède plusieurs incunables, malheusement en latin. Et c'est même drôle, je ne me suis jamais posé la question sur l'origine de cette appelation. Quand aux dictionnaires, je ne m'en sers que rarement, car le mien en quinze volumes se déplace difficilement et puis je ne vois plus bien clair et les lettres sont trop petites pour mes yeux. Je vais acheter un Larousse de poche ou trouver un vieux dico. Pour Maria, je lui dirai que l'imprimerie doit dater de vers 1450. On ne trouve pas d'édition avant cette date, si mes souvernirs sont exactes. Et voilà, j'espère que cette explication, donnera satisfaction à mes amis ou à mes critiques, alors amicalement à tous. HC.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Ben ! Voilà ! voilà ...tout est dit - Bonne soirée à Tous - D.A.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Voici un copié collé : Incunable = Ouvrage, qui date des premiers temps de l'imprimerie (avant 1500). Collection d'incunables; édition, ouvrage incunable. Cet objet [un manuscrit] (...) devait être mis aux enchères, à l'hôtel des Ventes, avec d'autres manuscrits et quelques incunables (France, Bonnard, 1881, p. 328) : De très nombreux bibliophiles envisagent le livre comme un monument typographique : tels sont les amateurs d'incunables ou livres imprimés avant 1500 : de ces précieux monuments de la typographie naissante, on connaît une trentaine de mille variétés... Civilis. écr., 1939, p. 14-6. − P. ext. (Lithographie, photographie, copie de film) rare ou datant des premières réalisations de cette technique. Je suis tombé sur une lithographie, une lithographie incunable, le représentant avec une tête d'Andrieux idéologue (Goncourt, Journal, 1861, p. 988). Les « incunables », les copies rares, c'est-à-dire des films qu'on n'a pas vus depuis très longtemps ou que parfois on n'a jamais vus (Le Monde, août 1975 ds Clé mots). Prononc. et Orth. : [ε̃kynabl̥]. Att. ds Ac. 1878 et 1935. Étymol. et Hist. 1802 adj. (Peignot, Dict. rais. de bibliologie, 1, 244 d'apr. FEW t. 4, p. 634a); 1840 subst. (Ac. Compl. 1842). Empr. au lat. incunabula [littéralement « langes, berceau, enfance, origine »] tiré du titre Incunabula typographiæ du catalogue répertoriant les premiers ouvrages imprimés, publié en 1688 à Amsterdam par Beughem, v. DG. Bon ludi à tous.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
bonjour henri_claude Continue à poser des questions c'est très bien c'est pas moi qui va te critiquer c'est pas mon style bonne journée bise sylvie
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme