Hommage à mon chien "Rip", mon ami !

marcelpessac 14 Messages postés mardi 3 mai 2011Date d'inscription 18 septembre 2012 Dernière intervention - 4 oct. 2011 à 16:37 - Dernière réponse : linter_Crashounette 2702 Messages postés vendredi 24 septembre 2004Date d'inscriptionModérateurStatut 30 avril 2013 Dernière intervention
- 6 oct. 2011 à 22:46
Que ne dit-on sur nos amis à quatre pattes, il est vrai que de temps à autre, nous subissons quelques désagréments bien vite oubliés car ils sont pour beaucoup d'entre nous un compagnon, une présence, un ami...
Mon chien Rip est venu un jour d'octobre
Un jour ou le soleil d'automne joue avec les couleurs
Du jaune, rouge, au brun doré,
La forêt en fête accueille ta venue,
Toi boule blanche, cacillante.
Déjà nos coeurs sont conquis,
Tu impose ta présence par la douceur,
Malin, tu viens chercher une caresse,
Tu fais ta place dans la maison.
L'heure du repas étant venue,
Tu ne laisse à personne le soin de la signaler,
Tu viens , telle l'horloge qui sonne, nous chercher,
Un seul de tes regards,aux yeux marrons,
Regard profond, brillant comme des billes de verre,
Suffit à te comprendre.
Si, par inattention, notre interêt est ailleurs,
Tes jappements , tes aboiements nous ramènent à la réalité.
Ta vie s'écoule au rythme de la nôtre:
Calme, paisible, souvent au grand air.
Je garderais à jamais le souvenir de ces grandes balades à travers prairies, forêts, dunes, pour se retrouver enfin les pieds, les pattes dans l'eau, foulant sur des kilométres le sable blond de la côte à Lacanau-Océan.
Hélas, les années passent...
Avec l'âge, les promenades deviennent de jour en jour moins longues, la vieillesse est là, te touche. Tes déplacements se font de plus en plus pénibles.
Tu garde ta joie de vivre, ton appétit. tout comme nous, te voici avec des remédes prescrits par ton vétérinaire.
Puis , un jour de Mai, le 2, au coeur du printemps , tu nous quittes aprés quatorze années et demi passées prés de nous, avec nous.
Pendant deux longs jours, tes yeux en détresse nous fixent, nous demandent ce qui t'arrive. Tu ne comprends pas pourquoi ton corps ne suitt plus ton cerveau. pourquoi , tout à coup, corps inerte, inconscient, tu reste là , étendu.
A ton réveil,tu nous trouves prés de toi, te parlant doucement, te massant à la place du coeur.
Tes yeux reprennent un court instant leur éclat, mais que d'inquiétude dans ce regard...
C'est fini, terminé,
Tu nous quittes, nous te pleurons.
La peine en nos coeurs longtemps restera,
Mais jamais, nous ne t'oublierons,
Ta maitresse et moi.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

chateaubriand43 12 Messages postés mercredi 23 février 2011Date d'inscription 14 octobre 2011 Dernière intervention - 5 oct. 2011 à 02:49
+2
Utile
Cet hommage à Rip est très beau... Vous avez su exprimer ces deux souffrances qui se croisent lorsque le compagnon fidèle qui partagea longtemps notre vie doit nous quitter : la souffrance des maîtres qui savent que toute vie terrestre a une fin et la souffrance de l'animal qui, lui, ne sait pas et ne comprend pas...
Le vide est ensuite si long à combler...
Amicalement.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de chateaubriand43
linter_Crashounette 2702 Messages postés vendredi 24 septembre 2004Date d'inscriptionModérateurStatut 30 avril 2013 Dernière intervention - 6 oct. 2011 à 22:46
+1
Utile
Merci de partager cet émouvant écrit avec nous. Vos mots sont simples et touchants, tendres et forts à la fois, sans doute, comme la relation que vous décrivez.
Il est parfois bon de pouvoir soulager de quelques mots abandonnés au hasard d'un forum, la souffrance qui s'exprime en silence...
Commenter la réponse de linter_Crashounette