J'aimerais un avis sur mon commentaire critique de 'adaptation de Vipere au Poin

- - Dernière réponse : stf_la sudiste
Messages postés
20432
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
- 7 févr. 2013 à 10:43
Une adaptation sortie en 2004 de Vipère au poing de Hervé Bazin ; Après le trépas de leur grand-mère paternelle qui s'occupait de l'éducation du petit Jean Rezeau et son grand frère Ferdinand. Les garçons retrouvent alors leurs parents et le nouveau petit frère revenus d'Asie. Mais les relations avec leur mère vont prendre une allure monstrueuse. Ses propres enfants ne traineront pas à l'appeler « Folcoche » (abréviation de « folle » et de « cochonne ») et cette mère hâte en vue d'ennuyer les enfants, à mal les nourrir ou leur pointer une fourchette dans la main.
Ce film dramatique, réalisé par Philippe de Broca est fait d'acteurs convaincants notamment les deux personnages les plus récurrents ; Jean Rezeau interprété par le talentueux Jules Sitruk et Catherine Frot qui a le rôle de la mère, elle joue habilement des regards, on peut constater qu'elle a aussi joué dans un autre film antérieur de ce même réalisateur : Psy. Tout au long du film, il y a une rivalité entre cette marâtre qui procure un sentiment de haine par ses agissements (corvées, punitions corporelles sévères, privations injustifiées,...) et le petit Jean qui n'accepte pas la tyrannie infligée par sa mère, c'est vers lui qu'on ressent le plus de sensibilité, c'est le meneur des trois enfants qui tentent de lui résister mais la vipère comprend très vite qu'il est plus malin. Pour lui mettre en maison de redressement sa propre mère va jusqu'à même insérer son portefeuille remplit de billet dans son terrier afin que le petit parte au camp mais en vain Jean est très (même trop) rusé et la surprend en flagrant délit et comprend la situation... Après plusieurs mésaventures on remarque que Jean lui ressemble vraiment et inversement : << J'étais elle... Elle était moi...>>. Par ce duo de caractère qui rythme très fort le film, peut-être un peu trop, on aperçoit au bout d'un moment la futilité de certains personnages tels que le grand frère, Jacques Villeret qui joue le père complètement dépassé par les événements...
Par la suite, Folcoche attrape une malade et le médecin ne lui laisse plus longtemps à vivre mais lors des visites d'adieu celle-ci se réveille et on dirait que part sa cruauté elle tire son énergie, d'où la mort de Folcoche ne se fera point. Apres avoir su que leur mère ne décéderait pas ils tenteront tout pour la résister : cachette, empoisonnement alimentaire. Et c'est dans des moments comme ca qu'on que Philipe de Broca a réussi à glisser de l'humour sous le drame. Suite à ces mésaventures on remarque que Jean devient mature et que la mère sait que Jean lui ressemble vraiment et inversement : << J'étais elle... Elle était moi...>>. Le film vaut aussi par son duo de caractère, Jacques Villeret, un père complètement dépassé par les événements, et Catherine Frot en mère dictatoriale et hargneuse.

Durant le film une musique au piano est interprétée en boucle par Brian Lock. Le piano étant l'instrument par excellence dans ces séquences profondes, savoureuses et touchantes. Puis lors des bons moments en l'absence de la vipere un son rappelle le thème du bonheur. Le temps de diffusion est correcte, 1h36min et le générique de fin ne va a un rythme convenable qui nous laisse lire quelque indications. Enfin le cadrage est correct, l'usage de plan américain (tête aux cuisses) et du gros plan symbolique surtout intéressant lors des regards fixes répétés avant les attaques de la vipère.
Un film sur l'enfance difficile construit avec plein d'émotion, il vous envenimera jusqu'à la fin du film.
Afficher la suite 

1 réponse

Messages postés
20432
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
23 octobre 2019
71
0
Merci
bonjour,

je pense que tu devrais te relire, car certaines phrases ne sont pas correctes ..(alors soit une mauvaise frappe..... cela arrive quand on tape trop vite....) et je trouve qu'il y aussi une répétition sur le fait que Jean lui ressemble (j'étais elle ...elle était moi...) une fois de trop !!!! sinon ce n'est pas mal !!

attention aussi aux fautes d'orthographe et de syntaxe !!!
Commenter la réponse de stf_la sudiste