Lycée Jacob Holtzer

Signaler
-
 True.beobachter -
Cette discussion concerne un article du site. Pour la consulter dans son contexte d'origine, cliquez sur le lien ci-dessous.

https://www.linternaute.com/ville/lycee/lycee-jacob-holtzer/etablissement-0420014M


Qu’avais-je à faire à rester muet ? Le lycée Jacob Holtzer n’est ni plus ni moins qu’une plaisanterie à laquelle je n’ai pas ri.

Depuis maintenant des années, on s’y plaint du taux élevé de tricherie (qui concernerait, d’après de récentes statistiques, plus d’un tiers des élèves). Cependant qu’on se lamente avec des doléances larmoyantes, les professeurs font la sourde oreille.

Les professeurs de « l’excellentissime » lycée Jacob Holtzer ne sont, du reste, que des machines à distribuer des bonnes notes (moyennes de classe à 14,15 voire 16) à des élèves tout à fait médiocres. Aussi convient-il de faire des dictées pour chaque cours puisque c’est ainsi que toutes les théories sont catéchisées. Ainsi, il n’est pas rare d’entendre, toutes les cinq minutes de cours, un élève demander au professeur d’épeler ou de répéter tel ou tel mot.

On a grand-peine à trouver du positif à cet établissement. Le lycée est terne, fade, insipide, sans intérêt et sans couleur. Du fait d’un communautarisme exacerbé (et somme toute impressionnant pour des jeunes de cet âge), l’entente entre les élèves souffre et, peu à peu, se meurt. Tous les événements proposés par le lycée (spectacles, carnaval, journées sportives, apéros) sont voués au mépris des lycéens et finissent à chaque fois par n’avoir pas lieu (conséquence logique de cette mentalité).

La laideur des infrastructures est inexprimable par des concepts (j’aurais aimé vous montrer des photos), c’est une véritable torture visuelle. Le matériel est partout endommagé (bureaux rayés, chaises pour la plupart bancales, etc.) tant et si bien qu’il n’est pas rare de voir des trous sur le mur. L’odeur pestilentielle qui règne dans les couloirs et les salles de classe semble ne scandaliser personne. L’internat, insalubre comme la cantine, attire chaque semaine, des rats venus tout droit du préau. Mais peut-on, à juste titre, parler de préau ? Hélas, il n’y en a pas. L’extérieur n’est constitué que d’un jardin vétuste ainsi que d’une petite ruelle.

Dire que la cantine est mauvaise, que la puanteur et l’ambiance déplaisante plane au-dessus d’elle ne suffit pas à rendre compte de l’entière réalité. Il faut, à cela, ajouter qu’elle est pire que les autres : on y mange toujours les mêmes plats (des frites deux fois par semaine au minimum) et l’atmosphère sinistre est à son comble (accidents d’indigestions fréquents…). C’est à se demander si le Dieu du Carnage ne gouverne pas ce lycée.

La culture, quant à elle, constitue le cadet des soucis de ces illustres élèves aux moyennes faramineuses. Le tout petit CDI (la fameuse « bibliothèque ») censé œuvrer à la diffusion d’un certain savoir ne possède que quelques revues, des mangas et des ordinateurs. Mais le mal vient de plus loin. Les professeurs de français/littérature, conscients que la culture « frenchie » n’y intéresse personne, n’obligent plus leurs à élèves à lire quoi que ce soit (= zéro lectures obligatoires). Ces derniers, du reste, s’en réjouissent.

Le sport ? N’en parlons point, cela risquerait de fausser l’optique d’un lycée « sportif et scientifique » (très peu de sport proposés, pas de matériel, peu de volontaires, etc.).

Et les sciences ? Elles s’y meurent à petit feu. (La légende raconte qu’on les enterre dans le lycée)

L’ambition ? Elle est là où l’on veut bien la voir. Quatre cinquièmes des élèves « veulent faire médecine » sans trop connaître le domaine ni en être passionné (d’où le taux d’échec élevé des lycéens de Jacob Holtzer à la fac de médecine). A l’issue de leur scolarité au lycée Jacob Holtzer, les lycéens essuient quantité de refus des formations du supérieur qui se méfient certainement des moyennes stratosphériques des classes (à savoir 15/15,50) à l’heure où le lycée est un des plus mal classés de France (tous classements confondus).

En somme, le lycée Jacob Holtzer est sans espoir, rien ne peut le sauver sinon sa fermeture.

Très cordialement.
Très déçue par ce lycée, les profs font des efforts mais la Direction n'est franchement pas à la hauteur !
Enseignants, beaucoup d'investissement.
Excellent lycée, très bonne ambiance, locaux propres et grands. Ce que j'aime : Tout. Ce que je n'aime pas : Le self qui n'est malheureusement pas assez grand.