Signaler

Illium & Olympos , de Dan Simmons, votre avis sur ces ouvarges? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 8 nov. 2010 à 10:42 par Anonyme
voila, je viens de terminer les deux ouvrages précités, et j'ai quand même été assez déçu,surtout au regard des œuvres précédentes de Simmons, particulièrement HYPERION et ENDEMYON, qui sont, à mon gout, parmi les livres les plus aboutis de la SF. alors, avez-vous eu le meme sentiment que moi , ou bien au contraire avez- vous particulièrement appreciez Illium et Olympos, et pour quelle raisons? merci de vos opinions !

Utile
+0
plus moins
J'ai trouvé Ilium et Olympos tout bonnement incroyables! Revisiter de grands classiques et réussir à les transposer en SF, pari fou mais réussi!! J'ai trouvé ces deux ouvrages un cran au dessus d'hyperion! Loin d'être deçu donc! ^^ vivement le prochain Dan!!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
PLus attiré par la mythologie que par keats, j'ai préféré ilium aux cantos d hypérion. j'aurais adoré par contre qu une suite soit donné aux cantos, au gritche... Je n ai pas encore lu l échiqier du mal, on me l a conseillé, d autres conseils de lecture sur ses ouvrages je suis preneur... En plus bref, j ai aimé
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
l'échiquier du mal tu peux te ruer dessus, c'est du tres tres bon ! un thriller nimbé de fantastique, le genre de bouquin que l'on rêve de voir adapté- correctement- au cinema. De simmons, hors SF, je me souviens d'un recueil de nouvelles pas mal du tout , mais j'ai oublié le titre...et d'un polar fantastique vaudou mais qui ne m'as pas laisse un souvenir impérissable...
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
j'ai adoré le premier, tres original comme nouvelle visite des oeuvres d'homere
je pensais meme qu'il n'y avait pas besoin de suite, les ennemis creant une alliance pour aller attaquer les dieux, je trouvais cette fin suffisante
et puis non, il s'est lancé dans une suite un peu facile, un peu baclé ou on ne le suit plus vraiment, c'es souvent comme ca les ecrivains
quel dommage
et je suis de celle qui ont preferé les cantos d'hyperions, meme si a la relecture il y a pas mal d'incoherence, mais c'est tellement bien ecrit qu'on se moque
pour l'echiqier du mal, je n'ai pas pu aller au dela des premiers chapitres, j'ai sans doute eu tord, mais comme ca commence dans des camps de concentrations, bof
j'ai lu aussi un truc de lui, un bouquin d'horreur basique dont je ne me souvient meme plus du titre avec une lamproie geante qui faisait des ravages dans une ecole, mais au moins c'est grace a ce texte que j'ai decouvert cet auteur$en revanche je n'ai pas eu en vie de lire son dernier qui se passe en vase clos dans un bateaux perdu dans les glaces des poles, mais je passe sans doute a coté de qq chose de pas mal ?
je veux bien des info dessus
valerie
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Profondément déçue... on m'avait parlé d'une histoire incroyable où les dieux antiques se mèlent aux extra terrestres...
En fait je suis tombée sur une paraphrase de "l'Illiade," ou des pages entières sont une simple copie d'Homère... il faut attendre le dernier cinquième du roman pour que ça dérape un peu...
Franchement, cette utilisation des croyances ou des légendes anciennes pour en faire des personnages de science-fiction est vraiment un des plus vieux ressorts de la littérature ou du cinéma fantastique : ça demanderait de l'humour et de la distance... là c'est vraiment lourd... des longueurs, des longueurs.
Les interrogations sur Schakespeare par les extra terrestres ne sont qu'une paraphrase d'un ouvrage très connu des critiques littéraires anglo saxons... Je ne parle pas de Bacon, je ne connais pas assez
Quand au troisième groupe, les humains oisifs profitant des plaisirs de la vie sans conscience . . . c'est du déja vu ! Un vieux questionnement de la philosophie .... et un vieux thème de la science fiction : Pour être Homme, l'homme doit souffrire et surmonter sa souffrance pour conquérier l'Humanité (le choix et le combat) . "Le Meilleurs des mondes" (Aldous Huxley) ou "Un bonheur insoutenable" d'Ira Mevin (zut, je ne suis plus sûre du nom de l'auteur) exploitent infiniment mieux ce thème.

Bref, un roman trop long, fastidieux et d'une banalité sans nom. Aucune surprise, aucun amusement.... Une nouvelle de 30 pages autours du personnage de l'"obervateur" aurait suffit.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
L échéquier du mal reste l'oeuvre majeur de DS. J'ai beaucoup apprecier ilium mais olympos n'est qu'un ramassis de mots posés sur du papier afin de faire de l'argent. Quand à Hypérion, il m'a fallut le lire 4fois pour vraiment réussir à comprendre les intrigue secondaire, mais cela reste un des meilleurs livre de SF ou HF que je n'ai jamais lu. J ai aussi lu de lui d'autres navets, en général du ghore ou du triller et malgrès ces différents texte mauvais, j'aimais plutot bien DS. Jusqu'à que j'aille visité son site... Question à vous : j'adore la Grece antique et la SF, quelqu'un aurait il d'autre titre a proposer? (autre que Troie de David Gemmel qui m'a grandement deçu)
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai bien aimé Ilium/Olymos, mais je pense que le cycle d'Hypérion reste ce qu'il a fait de meilleur en SF. La suite, Endymion, est sympa mais trop lent. c'est dommage. Du même auteur, je te conseille "Terreur" son dernier roman, mélange d'histoire et de fantastique. .
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
iLLIUM ET OLYMPOS j'ai trouvé cela très bien, Ilium a été primé ce n'est pas pour rien. mais je sui sans doute trop partial envers dan simmons, j'ai trop adoré les cantos d'hypérion et j'ai bien aimé la suite. il est vrai qu'Olympos est moins prenant... Et je recommande l'échiquier du mal qui est un roman fantastique et pas de la SF.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai mais n'ai pas encore lu ! Par contre, lire absolument "Le Styx coule à l'envers", recueil de nouvelles et bien sûr "L'échiquier du Mal", "Nuit d'été", "Les Fils des Ténébres", "Les Chiens de l'Hiver".....
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai grandement apprécié Illium et Olympos, et regretté de ne pas avoir les références en littérature classique pour mieux les comprendre.
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
Je suis une fan inconditionnelle de Dan Simmons. J'ai donc lu Illium & Olympos, avec peu d'enthousiasme je l'avoue. Pour moi, je n'ai jamais rien lu de meilleur que Hypérion et Endymion. C'est tout simplement... génial. Depuis, je me sens à l'étroit sur terre. Si quelqu'un connaît un romain aussi exceptionnel, merci de me faire signe, je suis preneuse de m'évader encoe une fois !!!
Donnez votre avis
Utile
+0
plus moins
J'ai adoré Illium car il mélange la mythologie grecqueà la SF et parce que le sous-genre livre-univers ( comme Dune ) me plait énormément. Par contre je n 'ai pas encore lu Olympus . Par contre j' ai commencé le cycle d'Hypérion que je dévore avec grand plaisir; j'avoue que c'est la lecture d'Illum qui m'a entraîné dans celle d' Hypérion.Je reconnais qu'au moment actuel de ma lecture je suis incapable de comprendre tous les tenants et aboutissants de cette oeuvre complexe . Cependant la description de ses personnages tourmentés , des événements ainsi que des nombreux lieux sont décrits avec une telle force , un tel réalisme que l'on adhère à cette incroyable histoire dont on veut connaître la fin.
Donnez votre avis
Utile
-1
plus moins
J'ai arrêté en route. C'est le roman le plus chiant que j'ai lu cet année
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Illium/Olympos est une oeuvre très documentée, et complexe. Je viens de les relire et, si cela m'a permis de mieux comprendre qu'à la première lecture, je n'ai toujours pas de réponses à certaines questions.

Je ne pense absolument pas que Dans Simmons cède à la facilité en exploitant des personnages de légende. Bien au contraire: je pense que - en tant qu'ex-professeur de littérature -, son but est d'amener les lecteurs à s'intéresser aux oeuvres et aux auteurs sur lesquels il s'appuie, que ce soit Homère, Shakespeare, Keats, ou même Proust.

Dans la même veine "professorale", je pense aussi qu'il est volontaire de sa part de ne pas tout dire explicitement, dans le but de motiver les lecteurs à faire des recherches. Pédagogiquement, un acquis est toujours plus pérène lorsqu'il est fait de manière active.
Par exemple, on ne comprend pas simplement en lisant cet ouvrage pourquoi Odysseus tient vers la fin à se faire appeler "personne". Il faut se documenter sur l'Odyssée d'Homère pour apprendre que c'est l'astuce qu'avait trouvé Odyseus pour échapper au cyclope Polyphème.
Après, on peut toujours faire d'autres conjectures: il se fait appeler "personne" pour éviter de faire l'objet d'un culte par les humains pré-alphabétisés, ou bien il veut définitivement tourner la page de son passé de guerrier (et de père/époux) en partant avec Circée ... il y a tellement de choses qui donnent matière à réfléchir dans cet ouvrage que ça nous ramène à une des définitions de l'art: l'art fait réfléchir.

Bref, une oeuvre (d'art) magnifique de Dans Simmons, comme à son habitude.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !