Le 1er no du Canard Enchainé publié en 1915 est numéroté 1 en ... 1916 ???

Utilisateur anonyme - 25 déc. 2008 à 11:37 - Dernière réponse :  Ludo
- 6 oct. 2016 à 09:45
Discussions générales Créer une discussion Signaler Répondre
Le premier numéro du Canard Enchainé a été publié le 4/09/1915 et pourtant un numéro 1 est daté du 5/07/1916. Savez-vous pourquoi ?

Afficher la suite 

4 réponses

Répondre
Utilisateur anonyme - 25 déc. 2008 à 11:45
+1
Utile
Question a poser au "canard" 173 rue St. Honoré 75051 Paris cedex01
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 25 déc. 2008 à 17:34
0
Utile
J'ai vérifié sur le web. Il y a bien eu deux numéros 1; donc l'un en 1915 et l'autre en 1916; Celui qui est paru en 1915 n'a pas eu trop de suite. L'auteur s'était promis de lutter contre la désinformation courrante dans la presse de l'époque pour maintenir le moral de la population. Il se faisait informé de se qui se passait en Allemagne pour le publier dans son journal. Est ce suite à un changement de statut ou a une modification dans l'orientation du journal, mais en 1916 un autre numéro 1 est né et ce journal continue à dénoncer avec satire, sans aucun financement publicitaire. Bonne fin d'année. Si vous connaissez le pourquoi exact, je suis intéressée.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 27 déc. 2008 à 10:21
0
Utile
1
Bonjour. Merci pour votre réponse intéressante. J'ai retrouvé semble-t-il la véritable raison dans un livre "Histoire d'un journal satirique" de Laurent Martin aux éditions "Nouveau Monde" : Les 4 ou 5 premiers Canard enchainé de 1915 ont été réalisés dans un petit logement avec du papier de piètre qualité et une mauvaise présentation. Il ne trouva sans doute pas tout de suite son public. Le ratage du 1er numéro était tel que Maurice Maréchal, le fondateur, présenta ses excuses dès le second numéro pour la piètre qualité du 1er. Le caractère artisanal de sa fabrication et une fragilité financière ont obligé le fondateur à interrompre l'expérience. Le 5 juillet 1916 le Canard reparaissait avec une (re)présentation identique à celle du 1er numéro de 1915. C'est dire que l'esprit ne changerait pas : "les imbéciles ne me lisent pas" ou "tu auras mes plumes, tu n'auras pas ma peau". Pourtant il y aurait au moins 5 raisons de repartir du début comme pour un tout nouveau journal : 1° Des titres aux emplacements stables reviennent systématiquement et stabilisent la présentation dans laquelle les lecteurs s'y retrouvent mieux : "revue de la presse", "les echos" puis "la Mare aux Canard", "le point de vue du fumiste", "à travers la presse déchainée", etc..... 2° De nouveaux locaux, 3° de nouveaux dessinateurs, 4° de nouveaux journalistes et 5° quelques autres intellectuels renommés participent à l'aventure. Bien cordialement
Bonjour savez vous si les 3 premiers exemplaire ont de la valeur ?merci a vous
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme