Page goguenarde [Résolu]

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 2 déc. 2010 à 15:13
En avant, l'Avent L’année touche à sa fin, le grand tapage approche. Bientôt défilera le cortège infernal De liesses débordantes, de stress et de grand rush, Immense remue-ménage purement commercial. Le monde occidental, qu’on dit civilisé, Se prépare à fêter la naissance divine A grands coups de débauches et de billevesées, De guirlandes, de cadeaux et de haute cuisine. Nos villes et nos villages comme pour la mascarade Croulent sous un fouillis de dorures clinquantes Accrochées dans les rues, les places et aux façades, Qui transpercent la nuit de lumières aveuglantes. Des rengaines criardes et de fort mauvais goût Que plus personne n’écoute tant elles sont navrantes A longueur de journée tonitruent de partout, Et nous étourdissent de cacophonies lassantes. Dans les temples de la consommation se pressent Les badauds surmenés à force d’engranger Des présents de toutes sortes qui vite désintéressent, Et que, de toute façon, on voudra échanger. Nous ferons des festins à faire pâlir d’envie Pantagruel, pourtant rompu aux bonnes chairs, Gâchant des mets capables d’assurer la survie De toute l’humanité pendant l’année entière. Le bon Saint-Nicolas, tout comme le Père Noël, Copiés à l’infini « gâteront » les enfants. Personne n’échappera au charmant rituel Des paquets éventrés dans un chahut plaisant. CFM P .S. Comme depuis longtemps, je prendrai soin d’éviter Ce grand tohu-bohu en me carapatant Dans mes pénates sûrs, loin des festivités. J’attendrai patiemment le second jour de l’an.
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
1
Merci
Curieux, Madame, c’est la deuxième fois que vous me critiquez de façon acerbe. A part cela, vous ne vous manifestez guère dans ce groupe. Lisez-vous les autres poèmes, les appréciez-vous, eux, ou bien vous laissent-ils indifférente ? Ne réagissez-vous qu’à la provocation ? Rassurez-vous, j’aime aussi ce rituel de fin d’année, mais fêté d’une façon panthéiste et anticonformiste. On peut fort bien faire passer autrement « Ce poignant message d'amour », SANS LE SUBIR une fois l’an ! Mon prochain poème sur ce thème vous réconciliera peut-être avec cette autre façon de concevoir Noël : plus simplement, tout simplement !

Merci Utilisateur anonyme 1

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Linternaute a aidé 55 internautes ce mois-ci

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Voilà qui est bien tourné et fameusement vrai. Bravo pour cette démystification goguenarde qui n'empêchera pas d'aimer nos enfants ,LES enfants et tous les autres ....

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme