Pour sortir de la morosité : page de géographie touristique !

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 19 nov. 2010 à 14:43
Les gens du Nord ont dans le corps….. Les Italiens ne font qu’en parler, et pourtant, Il est reconnu qu’ils sont de piètres amants. L’appel de Lysistrata au pays d’Hellas, Est toujours bien présent malgré le temps qui passe. En Lusitanie, la bigoterie tenace, Aux ébats extatiques est un rempart coriace. Au pays des Ménines règne un vent frisquet, Même sous le soleil, on est collet-monté. Comme tout un chacun sait, c’est au pays de France Que des chauvins se vantent de viriles performances. Aux abords d’Amsterdam un bruit salace court : Tous les marins du monde y achètent l’amour. Remontons vers le Nord, c’est là que sont logés Des amoureux danois qui connaissent le point G. Dans les chaumières coquettes de la Mazurie, Vivent des femmes aimantes qui gâtent leurs maris. L’amour comme en Suède nous laisse fantasmer, Les saunas mixtes de Finlande nous enthousiasmer, Les Islandais s’ébattent nus sous les geysers Que de rites torrides près du cercle polaire ( !) Cette topographie nous permet de déduire : Quand il fait froid dehors, on se laisse envahir Par de chaudes pulsions venues du fond du corps. Soudain on aimerait habiter dans le nord ( !) Catherine Friedel-Monnery
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Voyage, voyage: faire le tour de la question centrale de la vie (!) La comparaison pour évaluer les performances est une compétition qui enflamme bien des coquins et coquines (!) Il y a même un tourisme qui fait pleuvoir les critiques (à juste titre)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
bonsoir Mme FRIEDEL Quelle beauté!je suis émerveillé !et surpris par ce côté que je ne soupçonnais pas!et si le froid apporte tant de chaleurs ,je suis prêt à l'essayer!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
La pérennité de ce texte osé m’étonne. Plusieurs jours qu’il est en ligne, je jure pourtant, Sans recours au bakchich, ni soudoyer personne. Je n’aurais jamais cru qu’il tienne si longtemps. Nos chers modérateurs, pourtant si vigilants, Epuisés par leur zèle, se seraient assoupis ( ?) Ou bien, subjugués par ces propos galants, Ont-ils fait leur valise et là-bas sont partis ? Quant au tourisme sordide, faut-il en parler (?) Cette horreur ne mérite aucune complaisance. Ce serait remuer le couteau dans la plaie, Que d’en parler ici. Un seul mot : répugnance ( !)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme