J'aimerai des références sur toutes oeuvres philosophiques concernant les lois,

Utilisateur anonyme - 6 juin 2008 à 18:39
 Utilisateur anonyme - 18 août 2010 à 18:12
j'aimerai des références sur toutes oeuvres philosophiques concernant les lois, la consciences, autrui, la religion.

6 réponses

Utilisateur anonyme
6 juin 2008 à 20:47
Avez-vous entendu parler de GOOGLE?
Utilisateur anonyme
11 juil. 2008 à 09:42
En dehors de Sigmund Freud, et Ferenczi, le reste n'est souvent que du charlatanisme intellectuel.
Utilisateur anonyme
11 juil. 2008 à 09:55
Je rajoute qu'avec Freud il vaut mieux commencer par" l'interprétation des rêves", son oeuvre majeure.
ancien étudiant en droit , je te conseillerais l'esprit des lois de Montesquieu, l'éthique protestante de Max Weber et bien sûr le Contratr social de Rousseau
de plus, les librairies decitre ont des rayons spécialisés en droit qui comprennent des manels de philosophie du droit et d'histoire des idées politiques ( collection Mémentos Dalloz parmi d'autres )
Ces manuels sont concus pour les étudiants qui abordent les fondements de la théorie générale du droit mais peuvent aussi etre lus par des non juristes.
si tu as d'autres questions ou si tu veux débattre n'hésite pas à m'envoyer un mail sur copains d'avant!

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Utilisateur anonyme
14 sept. 2008 à 18:31
Bonjour ! Très prochainement, mon dernier ouvrage"Quez choisissez-vous Nicolas Sarkozy?" sortira en librairie. Il parle de la conscience, de l'Être Humain et de son évolution, en décortiquant des sujets d'actualité pour mieux en faire ressortir l'illusion politique. C'est une oeuvre philosophique détaillée dans le comment, le pourquoi, le faire et l'Être. J'y ai mis toute mon Âme au service des Autres, d'où qu'ils viennent et d'où qu'ils vivent, parcer que je n'ai pas le droit de garder pour moi seule ce que je sais. Ce livre devrait, de mon point de vue, vous interpeller. Bien sincèrement.

Utilisateur anonyme
18 août 2010 à 18:12
Montesquieu RousseauVoltaire le tiercé gagnant