Je suis venue vous dire que je m'en vais

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 27 janv. 2011 à 18:24
Voici le temps venu de l’ultime bilan. Je dois vous avouer, je le trouve désolant. Il est grand temps pour moi de plier mes bagages, Car je n’ai plus envie de rester davantage. Je dis adieu ici en toute formalité A mes amis. Merci pour la fidélité. Nous resterons liés par nos messageries, Le seul moyen d’éviter la mesquinerie. Pour tous les autres, ceux qui m’ont tiré dans les pattes : Bonne continuation ! Je ne suis pas ingrate. Mais prenez donc la peine un peu de réfléchir Qu’à la longue, vous allez couler le navire. CFM Pardon Gainsbard pour ce plagiat de l’en-titre P.S. Ce poème répond à la question de Monsieur Raymond Valcke. Prenez le temps, cher novice, de remonter les annales, vous trouverez des vestiges de ce qu'était ce groupe avant.
Afficher la suite 

Votre réponse

8 réponses

0
Merci
Bon courage Catherine....on se reverra peut etre sur F.B......
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
----------------------------------------------------------------------------- @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ---------------------------------------------------------------------------- Echo au poème de Catherine(!) Combien n’ont pas grandi depuis leur tendre enfance A jouer dans la cour comme on fait à l’école ; De caprice tout court, de comice agricole, A celui qui brandit la belle malveillance( !) Il existe des aires où le guide est tordu Au point que les arbres poussent bien de travers Et même les marbres déforment nos beaux vers En bible de bestiaires au bon ton prétendu. Poétesse sans fard quittez donc ce navire Car bientôt le cafard tuera votre sourire. Je vous lis et commente en toute bonhomie. Ici les gens enterrent ceux qui méritent l’heur D’un mot, d’un commentaire avec ou pas de fleur. L’ailleurs sans la tourmente accueille la bonne amie (!) ----------------------------------------------------------------------------- @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ ---------------------------------------------------------------------------- A chacun sa façon de tirer le rideau Et de faire de bon coeur son cadeau (!) La place est libre (!)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
dommage, catherine. les imbéciles gagnent du terrain. que sont devenus les échanges d'antan?
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Ne nous quittez pas . Il faut oublier. Tout peut s'oublier ......
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Pourquoi Catherine vous soucier de tout cela si l'on écrit c'est pour soi ; Quand on aime faire quelque chose peu importe ce que les autres pensent . Il y a des personnes qui vous aiment sur ce site alors faites le pour elles , on ne peut pas etre aimé de tous le monde. Profitez de cette amitié qu'il vous ait donné même peu nombreuse. Moi quand j'écris même si peu de gens me disent ce qu'ils pensent cela n'est pas important , l'essentiel est de faire ce que l'on aime .Avant tout faites le pour vous et surement vous régalerez vos amis ..... Bonne nuit aurore
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Il est vrai que parfois les érudits me gonflent un peu, à étaler leur savoir comme de la pâte à tartiner, mais ceci dit , grâce à eux je m' instruit . Contrairement aux stupides gens , qui pensant tout connaitre et étalant leur bêtise ,( donc vous êtes ,parmi d' autres, victime),font plus de mal que de bien à ce site . Le pire ce n'est pas intentionnel. Il n'y a qu' un seul remède , L 'INDIFFÉRENCE ; Il est vrai que nous sommes tous un c...pour quelqu'un , mais il faut reconnaitre que : comme les crottes de chien , elles n' ont pas toutes la même occupation du sol. En quittant le navire , vous leur donnez raison et c'est vraiment dommage, heureusement pour nous, c'est une minorité . Soyez au dessus de ces gens , reconnaissez vos amis, ils sont là eux et bien là. Jacques.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
On dirait que vous avez décidé de rester.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Much ado about nothing...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme