Cousine (10): la misère !!!

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 2 sept. 2010 à 16:49
Mon très cher cousin J’apprends, avec horreur, vos conditions de vie ; Vous les contez si bien que mon cœur les ressent. Je sais qu’il n’est point l’heure de parler de survie Que se plaindre pour rien n’est point intéressant. Ici, votre jument, que vous m’avez laissée Trottine dans nos prés quand je pars la sortir. Elle hennit indûment, en semblant si blessée ; Mais sa robe pourprée ne cesse d’embellir. Nous manquons de bon pain, de viande et de nougat Et nos jeunes taupins calculent les dégâts. Nos ventres mal emplis assomment nos espoirs. Gardez, mon cher cousin, le moral en état Car je fais des coussins pour nos prochains ébats. Et j’espère que ce Pli vous sortira du Noir (!)
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme