Est-ce que ce groupe vit encore ?

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 5 mars 2010 à 20:23
Qui donc s'intéresse encore à la poésie ?
Afficher la suite 

8 réponses

0
Merci
Bonjour Antoine , oui, tu as créé ce groupe, avec Nicole, mais je n'ai pas l'envie, ni le temps d'y participer. je ne suis pas assez forte dans ce domaine. Amicalement à toi.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
cette petite chanson me trotte dans la tête depuis que j'ai lu ta question . Complainte du petit cheval blanc Le petit cheval dans le mauvais temps, qu'il avait donc du courage ! C'était un petit cheval blanc, tous derrière et lui devant. Il n'y avait jamais de beau temps dans ce pauvre paysage. Il n'y avait jamais de printemps, ni derrière ni devant. Mais toujours il était content, menant les gars du village, A travers la pluie noire des champs, tous derrière et lui devant. Sa voiture allait poursuivant sa belle petite queue sauvage. C'est alors qu'il était content, eux derrière et lui devant. Mais un jour, dans le mauvais temps, un jour qu'il était si sage, Il est mort par un éclair blanc, tous derrière et lui devant. Il est mort sans voir le beau temps, qu'il avait donc du courage ! Il est mort sans voir le printemps ni derrière ni devant. Paul FORT Ce serait bien si tu avais beaucoup de réponses ... Amitiés Nicole
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Ma réponse a encore été supprimée !!! j'en ai marre . Antoine , je vais te répondre par mail . Nicole
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Bonjour Antoine, bonjour à tous. Amis, ne sombrez pas dans de sombres gouffres, où la poésie n'a plus cours... Puisque sans elle, qu'aurions nous de plus ? Nous n'aurions plus rien ! Sans elle l'animal réapparaît, en nos tristes chairs. Les compagnons de la nuit se sont perdus Oubliés dans des lumières frêles et ténues Il reste aujourd'hui ces yeux grimaçants Dans de ténébreuses vallées hors du temps Magiciennes du jour ouvrez moi à vos rimes Donnez-moi l'accord floréal de vos rythmes Enchantés et troublants en cet après midi Dans ces prairies bouleversant mes envies Gardiens d'oniriques agencements Ouvrez-moi vos portes même faiblement Que je puisse entrevoir un éclat originel Une inspiration féerique au sens réel ! Je suis de tout coeur à vos côtés chers amis de la poésie. Laissez votre âme s'exprimer, laissez vos mots voler de leurs propres ailes, car vous les avez bien éduqués ! Ne baissez pas les bras devant le spectre de la vitesse, et du "non-vivre", qui sans ca finira un jour, par nos dévorer !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Comment ! Mon poème décomposé par la technologie ! Je m'insurge en faux, et recompose mon ode à l'esprit libéré... Les compagnons de la nuit se sont perdus Oubliés dans des lumières frêles et ténues Il reste aujourd'hui ces yeux grimaçants Dans de ténébreuses vallées hors du temps Magiciennes du jour ouvrez moi à vos rimes Donnez moi l'accord floréal de vos rythmes Enchantés et troublants en cet après-midi Dans ces prairies bouleversant mes envies Gardiens d'oniriques agencements Ouvrez-moi vos portes même faiblement Que je puisse entrevoir un éclat originel Une inspiration féerique au sens réel (!)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Lire L'IDOLE dans ALBUM ZUTIQUE de RIMBAUD.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Mais moi, cher Antoine, mais s'intéresser à la poésie ne signifie pas que l'on puisse répondre à toutes les demandes. Il y en a des poètes sur la Toile... Frédéric Ganga.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Pas tout le monde mais beaucoup. La poésie est partout , peut-être en chaque âme, l'exprime qui en a envie...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme