Que pensez-vous de la puissance d'introduction de Paul dans sa première lettre a

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 24 mars 2010 à 16:00
18 En effet, le langage du poteau de supplice est une sottise pour ceux qui périssent, mais pour nous qui sommes en train d’être sauvés, il est la puissance de Dieu. 19 Car il est écrit : “ Je ferai périr la sagesse des sages, et l’intelligence des intellectuels, je la pousserai de côté. ” 20 Où est le sage ? Où est le scribe ? Où est le discuteur de ce système de choses ? Dieu n’a-t-il pas rendu sotte la sagesse du monde ? 21 Puisqu’en effet, dans la sagesse de Dieu, le monde, par le moyen de sa sagesse, n’est pas parvenu à connaître Dieu, il a paru bon à Dieu, par la sottise de ce qu’on prêche, de sauver ceux qui croient. 22 Car les Juifs demandent des signes et les Grecs cherchent la sagesse ; 23 mais nous, nous prêchons Christ attaché sur un poteau, pour les Juifs occasion de trébucher, mais pour les nations sottise ; 24 cependant, pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs, Christ la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu. 25 Parce qu’une chose sotte de Dieu est plus sage que les hommes, et qu’une chose faible de Dieu est plus forte que les hommes. 26 Car vous voyez votre appel, frères : qu’il n’y a pas beaucoup de sages selon la chair qui ont été appelés, pas beaucoup de puissants, pas beaucoup de gens de haute naissance ; 27 mais Dieu a choisi les choses sottes du monde pour faire honte aux sages ; et Dieu a choisi les choses faibles du monde pour faire honte aux fortes ; 28 et Dieu a choisi les choses sans distinction du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont pas, pour réduire à rien celles qui sont, 29 afin que nulle chair ne se glorifie en présence de Dieu. 30 Mais c’est grâce à lui que vous êtes en union avec Christ Jésus, qui est devenu pour nous sagesse venant de Dieu, et aussi justice, sanctification et libération par rançon ; 31 afin qu’il en soit comme c’est écrit : “ Celui qui se glorifie, qu’il se glorifie en Jéhovah. ”
Afficher la suite 

3 réponses

0
Merci
Que la sagesse des hommes sert à peu de choses si elle n'est pas mise en perpective avec la sagesse de Dieu. La connaissance gonfle mais l'amour bâtit a écrit Paul par ailleurs
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
"odeur de vie" et sûrement pour les croyants, les témoins de Jésus-Christ, lui même, l'Eternel, car "avant qu'Abraham fut, Je Suis" "odeur de mort" pour "les incrédules, que Dieu fit périr". Avez-vous remarqué ?
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Fondamentalement, la connaissance est le savoir acquis personnellement grâce à l’expérience, à l’observation ou à l’étude. La Bible encourage vivement à rechercher et à conserver avec soin la véritable connaissance, et elle la recommande plutôt que l’or (Pr 8:10 ; 20:15). Jésus mit l’accent sur l’importance de vraiment le connaître, lui et son Père, et la connaissance est mise en avant à maintes reprises dans les livres des Écritures grecques chrétiennes. — Jn 17:3 ; Ph 1:9 ; 2P 3:18. Il dit : "Ceci signifie la vie éternelle: qu’ils apprennent à te connaître, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ.” En effet, pour être sauvé, il faut apprendre à connaître Dieu et son Fils. Mais une connaissance intellectuelle ne suffit pas. Il faut connaître Dieu et son Fils intimement et nouer avec eux une amitié étroite. Il faut penser comme eux et voir les choses comme ils les voient. Et par-dessus tout, on doit s’efforcer d’imiter leurs qualités incomparables dans les rapports que l’on a avec autrui.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme