Inventez vous-mêmes une poésie sur "Un amour impossible"

Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 14:00 - Dernière réponse :  Olivier RACHET
- 27 nov. 2011 à 21:18
Bonjour,

Inventez vous-mêmes une poésie sur "Un amour impossible"

A vos plumes...

Afficher la suite 

55 réponses

Répondre au sujet
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 15:16
+3
Utile
Pour moi Impossible . Cela vient du cœur et ne se commande pas .
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 16:04
+1
Utile
Pour moi impossible.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 16:10
+2
Utile
Aimer à toute allure Sans plus perdre de temps Au vent la chevelure Et le vin pétillant Aimer à défaillir Ne plus se retourner Avant que de vieillir Il faut mourir d'aimer Sophie Vigneron (01-02-11)

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 16:12
+1
Utile
BRAVO les filles, superbe !!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
+1
Utile
j'aime pas l'amour impossible ...!!!.

j'aime pas la poesie ...!!!.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 16:46
+1
Utile
je ne saurais pas le faire, je laisse ce soin et le talent à Jean Ferrat aimer à perdre la raison aimer à ne savoir que dire à n'avoir pour toi d'horizon.... et ne connaitre de saisons que par la douleur du partir... aimer à perdre la raison......
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 16:51
+1
Utile
Bravo à toutes! Super...encore... Tout est là pour nous séparer Le silence et l'immensité Les gens qui tournent autour de toi Si nombreux que tu n'me vois pas Mon coeur qui bat quand je te vois Me fait si mal tu sais parfois Que j'ai envie de m'éloigner Mais je n'peux jamais dire jamais... C'est un Amour Impossible Qui pour moi reste Possible Plus tu t'éloignes et plus j'avance Au rythme d'une étrange danse... Tu parles intarissablement Pour te saouler avec des gens Moi seule sais ce qu'il y a en toi Mais ça tu ne leur diras pas D'être avec moi seule te fait peur Tu te fuis par peur du bonheur Je devrais te laisser couler Mais je préfère encore rêver...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
+1
Utile
Amour impossible !
je tes aimer , a ma façon ,
mais toi tu ne la pas vue ainsi ;
tu es partie avec une autre ,
et tu na pas vue que moi je t'aimais:
sincèrement , mais au fil du temps ;
j'ai appris a oublier ; mais mon amour pour toi :
restera a jamais graver dans mon coeur :
par yveline !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:17
+1
Utile
Qui me dira la volupté De son corps mince et cardinal Que l'on voit, au froid matinal, Frémir... leste en sa nudité ? Qui me dira la joie unique Du vent, le soir, dans la feuillée Où j'ai goûté l'ombre mouillée De l'herbe lisse au chant magique ? Mais que me sert de vous savoir Secrets d'encens et sombres gloires, Puisque j'ai bu à perdre haleine L'Amour, dans un vase d'ébène Où j'ai noyé mon désespoir ! Puisque j'ai pris à pleines mains Dans l'ivresse, le pain, le vin, Que j'ai brûlé ma pauvre vie Aux regards de ses yeux meurtris Beaux, frivoles, cruels et vains ! Michèle Lenain
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:17
+1
Utile
Mi, Francis Cabrel exprime très bien l'histoire d'un amour impossible avec sa chanson l'encre de tes yeux. Puisqu'on ne vivra jamais tous les deux Puisqu'on est fou, puisqu'on est seuls Puisqu'ils sont si nombreux Même la morale parle pour eux J'aimerais quand même te dire Tout ce que j'ai pu écrire Je l'ai puisé à l'encre de tes yeux. Je n'avais pas vu que tu portais des chaines A trop vouloir te regarder J'en oubliais les miennes On rêvait de Venise et de liberté J'aimerais quand même te dire Tout ce que j'ai pu écrire C'est ton sourire qui me l'a dicté Tu viendras longtemps marcher dans mes rêves Tu viendras toujours du côté Où le soleil se lève Et si malgré ça j'arrive à t'oublier J'aimerais quand même te dire Tout ce que j'ai pu écrire Aura longtemps le parfum des regrets.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:19
+1
Utile
Qui me dira la volupté De son corps mince et cardinal Que l'on voit, au froid matinal, Frémir... leste en sa nudité ? Qui me dira la joie unique Du vent, le soir, dans la feuillée Où j'ai goûté l'ombre mouillée De l'herbe lisse au chant magique ? Mais que me sert de vous savoir Secrets d'encens et sombres gloires, Puisque j'ai bu à perdre haleine L'Amour, dans un vase d'ébène Où j'ai noyé mon désespoir ! Puisque j'ai pris à pleines mains Dans l'ivresse, le pain, le vin, Que j'ai brûlé ma pauvre vie Aux regards de ses yeux meurtris Beaux, frivoles, cruels et vains ! Michèle Lenain
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:21
+1
Utile
Comment faites vous pour séparer les strophes ? moi je n'y arrive pas !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:26
+1
Utile
Elle avait cet air révolté Des martyrs devant le bûcher Sa chevelure mal coiffée Léchait son ovale désuet Son regard têtu et sans âge Laissait deviner son courage Et son look de clodo sauvage Détonnait dans le paysage Et je la regardais La Madone des oubliés Je crois que je l’aimais La Barbarella des paumés Mais je n’ai pas osé J’avais peur qu’ell’ me rie au nez Jamais je n’oublierai Ma S.D.F. en liberté Faudrait pourtant que j’ me décide Et tant pis si je fais un bide Je lui offrirais à fumer Et puis à boire et à manger Elle accepterait en souriant Je deviendrais son confident Et puis un soir main dans la main Dans ma maison jusqu’au matin Et là je l’aimerais La Madone des oubliés Et je la garderais La Barbarella des paumés Mais j’ai jamais osé Toujours peur qu’ell’ me rie au nez Jamais je n’oublierai Ma S.D.F. en liberté Un jour elle s’en est allée Mon univers s’est écroulé Elle a déserté nos rivages Pour un ailleurs sans un nuage Je suis resté comme une bête Priant une impossible quête J’ai intégré son univers Pauvre oasis dans mon désert Et je la chérirai La Madone des oubliés Toujours je l’aimerai La Barbarella des paumés Tant pis j’ai pas osé Ell’ ne me rira plus au nez Jamais je n’oublierai La Madone des oubliés
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:26
+1
Utile
Bravo, pour toutes ces poésies, pour moi pas moyen d'en écrire une. Pourtant, j'ai vécu un "Amour impossible""
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:27
+1
Utile
Un véritable Amour n'est jamais impossible.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:32
+1
Utile
Qui me dira la volupté De son corps mince et cardinal Que l'on voit au froid matinal, Frémir... svelte en sa nudité ? Qui me dira la joie unique Du vent, le soir, dans la feuillée Où j'ai goûté l'ombre mouillée De l'herbe lisse au chant magique ? Mais que me sert de vous savoir Secrets d'encens et sombres gloires, Puisque j'ai bu à perdre haleine L'Amour dans un vase d'ébène Où j'ai noyé mon désespoir ! Puisque j'ai pris à pleines mains Dans l'ivresse, le pain, le vin, Que j'ai brûlé ma pauvre vie Aux regards de ses yeux meurtris Beaux, frivoles, cruels et vains ! Michèle Lenain
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:33
+1
Utile
jamais 2 sans 3 !.. je n'y arriverai pas.... :((
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:48
+1
Utile
C'est pas de moi, j'ai copié.

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 févr. 2011 à 17:59
+1
Utile
Je suis incapable d'écrire une poésie, un amour impossible tout le monde en aura connu au moins un dans sa vie..
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme