Une grammaire anglaise à partir des chansons des Beatles?

Utilisateur anonyme - 16 févr. 2011 à 10:46 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 23 févr. 2011 à 21:53
Seriez-vous intéressé(e) par une grammaire anglaise tout à fait novatrice construite à partir d'extraits de chansons des Beatles avec CD/clé USB? Exemple: "When I ... sixty-four", "When I .....(to get) older losing my hair many years from now/ Will you still be sending me a valentine? (réponse: "I'm" et "get", car après la conjonction de subordination "when", dans une proposition renvoyant à l'avenir , il vous faut utiliser le "simple present" (signifiant un état acquis) ou le "present perfect"( signifiant une action révolue)).
Afficher la suite 

Votre réponse

4 réponses

Utilisateur anonyme - 17 févr. 2011 à 19:59
+1
Utile
Oui ! tres bonne idée !...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 17 févr. 2011 à 21:12
0
Utile
Il est impossible de l'expérimenter dans le cadre scolaire en France, car seuls les ados de milieu assez aisé connaissent les Beatles, leurs parents les écoutant encore. Mais en Asie, ils sont partout dans les listes des "karaoke bars".
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 févr. 2011 à 21:12
0
Utile
On utilise des chansons françaises comme supports dans les cours de cette même langue,dans nos collèges et lycées. Pourquoi pas les Beatles,pour l'Anglais? Je viens de lire un article sur "le dialecte" de banlieue ;sa richesse est estimée à environ 200 à 300 mots!!!! Dans mes souvenirs de cours de Pédiatrie....cela correspond ,environ,à l"acquis d'un enfant de 3 ans ???????
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Utile
Oui, mais un enfant n'acquiert pas que des mots, il acquiert aussi ce que l'on appelle en grammaire et en orthophonie la "catégorisation", c'est-à-dire la classe des mots( noms, genres, nombre, verbes, adjectifs) de façon intuitive par mimétisme et répétition. Or, l'apprentissage des langues vivantes dans les années 70, avec les nouvelles méthodes audio-orales se fondaient là-dessus. Pourtant, un illustre imbécile a décrété qu'il ne fallait plus rien apprendre par coeur à l'école, et en ce qui concerne les langues vivantes, les élèves ont arrêté d'apprendre les petits dialogues par coeur. Mais comment diable l'apprenant qui n'est en contact que 4 ou 3 heures par semaine avec la langue étrangère peut-il intérioriser le mécanisme ou fonctionnement de la langue s'il n'a pas mémorisé ce corpus de phrases authentiques définies selon une progression linguistique pensée par les concepteurs des manuels scolaires ou "méthodes de langues"?

L'idée d'une grammaire se fondant sur les chansons des Beatles qui ont bercé l'adolescence des quadras et qinquas repose donc sur ce corpus intériorisé de façon inconsciente, pour que cela fasse"tilt!" en expliquant la règle de grammaire qui se cache derrière un couplet! Dans l'apprentissage précoce des langues vivantes, on cherche avant tout à familiariser l'oreille du futur apprenant aux sons de la langue. Me concernant, j'ai tellement entendu parler arabe égyptien autour de moi que lorsque je regarde seul la télévision, j'arrive à isoler des mots, les reconnaître, voire les comprendre et par là même comprendre l'idée exprimée et confirmée par les images.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme