Avez vous lu "L'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon? Pour ma part , j

Utilisateur anonyme - 19 avril 2009 à 21:57 - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme
- 8 sept. 2010 à 19:38
Avez vous lu "L'ombre du vent" de Carlos Ruiz Zafon? Pour ma part , j'ai adoré !! merci de me conseiller d'autres livres avec autant de poésie
Afficher la suite 

Votre réponse

23 réponses

Utilisateur anonyme - 20 avril 2009 à 22:54
0
Merci
Oui je l'ai lu 2fois ...et j'ai envie de le relire encore ;
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 avril 2009 à 10:16
0
Merci
Moi aussi j'ai beaucoup aimé. je l'ai fait découvrir à pas mal de gens, et les réactions sont unanimes. A peu près à la même période, j'ai découvert "Corps et Ame" de Franck Conroy, l'histoire d'un petit garçon new-yorkais qui découvre la musique. J'étais en pleine période de diplôme et j'avais un mal fou à le lâcher. Et comme "l'ombre du vent", il a fait l'unanimité parmi mes connaissances. Avez-vous lu également "L'histoire de Pi" de yann Martel ? J'ai beaucoup aimé aussi. Bonne lecture ! Eléonore
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 avril 2009 à 16:45
0
Merci
oui, et je l'ai beaucoup aimé, je le conseille souvent dans ma librairie. Je vous conseille de lire : le sourire etrusque de jose luis sampedro, l'histoire d'un vieux berger qui vient vivre aupres de son fils et sa belle fille à Milan pour se faire soigner, il va s'occuper de son petit-fils, tomber amoureux d'une jolie marchande, recréer une ambiance de village dans le quartier, c'est un livre sur le bonheur, une merveille, celui-là aussi je le conseille souvent et les retours sont toujours très positifs. Lisez-le martine
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 21 avril 2009 à 18:12
0
Merci
Oui certes, je l'ai lu...Je vous conseille Océan Mer d'Alessandro Barrico...Vous m'en direz des nouvelles...Bonne lecture.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 22 avril 2009 à 00:08
0
Merci
c est drole suis juste dedans dans un autre style tu peux lire la joueuse de go de SHAN SA et Un moment à Pekin, tome 1 : Enfances chinoises | Auteur : Yutang Lin et si tu aimes le tome 2 un style different mais plein de poesie aussi d aventure et historique pour la trame des 3
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 avril 2009 à 11:55
0
Merci
je suis en train de le dévorer, j'adore! j'ai lu aussi le sourire étrusque de Sampedro dans un autre genre mais aussi poétique je conseille aussi de lire "cent ans de solitude" de G G Marquez
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 avril 2009 à 16:27
0
Merci
Bonne nouvelle: il y a un nouveau livre de Zafon qui sortira fin mai (en Hollande, je ne sais pas si c'est pareil en France...)!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 avril 2009 à 20:14
0
Merci
Non dsl mais le titre est retenu.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 avril 2009 à 22:16
0
Merci
non je ne connais pas mais je vous conseillerai " Où es-tu ? " de Marc Levy mais aussi " va à travers la lumiere mn fils ( en anglais; go toward the light ) de Chris Oyler. voila ! bonne lecture!

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 23 avril 2009 à 22:45
0
Merci
Je l'ai lu à sa sortie. En plus, je connais bien Barcelone. Il existe des visites guidées qui suivent le parcours du livre !! Je suis étonnée q'un internaute ait démoli avec beaucoup de vigueur ce livre qui est loin d'être mauvais. Si vous voulez continuer dans le style espagnol, je vous recommande Arturo Perez Reverte "Le Maître d'escrime" ou "la peau de tambour". Vous serez vraiment plongé dans la vie en Espagne. Bonne lecture. J'attends aussi le second livre de Carlos Zafon. Mais sera-t-il aussi bon.............. Catherine Badoz
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 25 avril 2009 à 10:43
0
Merci
l´ombre du vent est un des meilleurs livre que jái lu dernierrement et si tu l´as adoré je te recomandes son dernier livre qui est un peu la continuation de l´ombre du vent D´autre part, Ruiz Zafon avait commencer sa carriere en ecrivant ges livres plutot de diquer a l´adolescensce de la literature de mystere je ne pourrais pas te dire s´il a deja etait traduit en français. Bonne chance et bonne lecture
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 26 avril 2009 à 18:54
0
Merci
Je conseillerais "Quelqu'un avec qui courir" ou "L'enfant zigzad" de D Grossmann, qui sont aussi publiés en poche.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 29 avril 2009 à 17:01
0
Merci
Je te recommande "Zoli" de Colum McCann, histoire d'une chanteuse tzigane et des tziganes en général, un bouquin qui m'a marquée. J'ai bien aimé aussi "le treizieme conte" de Diane Setterfield, dans le genre Jane Eyre ou Rebecca.. Je ne comprends pas la critique de Carlos Lopez sur "l'ombre du vent" qui n'est pas vraiment un livre grand public et n'a rien à voir avec sa description lapidaire. Il doit confondre...
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 30 avril 2009 à 00:42
0
Merci
les villes invisibles de Italo Calvino Les villes que voici n'ont leur place sur aucun atlas, et on ne sait à quel passé ou présent ou futur appartiennent ces cités qui portent toutes le nom d'une femme. Peu à peu, le lecteur est conduit au milieu d'une mégalopolis contemporaine près de recouvrir la planète. Et tout au long passent des villes qui ne peuvent exister qu'en rêve : filiformes, punctiformes, dédoublées, effacées. Relation de voyage d'un Marco Polo visionnaire auprès d'un Khan mélancolique, ces nouvelles d'un monde rêvé forment un fragile et merveilleux catalogue d'emblèmes. la route de Cormac McCarthy La barbarie est polymorphe. Et loin de la violence factuelle, malheureusement célèbre, de la férocité sadique et explicite, le dernier roman de Cormac McCarthy - récemment récompensé du prix Pulitzer 2007 - décrit une barbarie singulière, celle où l’humanité s’essouffle sur la route obtuse et absurde de la conservation de soi. Car ce chemin vers le Sud emprunté par un homme et son fils, après une mystérieuse catastrophe mondiale dont on ne connaîtra jamais les fondements, révèle un chaos de matières et de sentiments. Asphalte aux odeurs de cendre et de cadavres putréfiés, visages humains exsangues, regard moribonds, le monde décrit par l’auteur transcende les clivages de la nature et de la culture, du bien et du mal. Abîmé par cette atmosphère de mauvais temps hobbesien, de peur incessante, l’existence humaine est réduite à sa plus simple représentation : la persistance d’un vouloir vivre impersonnel. Tels des fantômes, les hommes vacillent entre l’amertume de l’irrévocable et la conservation, devenue absurde, de leur être. A la question de son fils : “Qu’est-ce que tu as jamais fait de plus courageux ?”, le père répond : “Me lever ce matin.” C’est avec ce style épuré que McCarthy parvient à plonger le lecteur dans un univers terrifiant, désespéré et dramatique. Réduisant les dialogues aux plus justes appréciations, l’auteur américain contrarie la comédie du conte ou de la fable afin d’offrir un morceau de vérité ontologique et de littérature majestueuse. On pénètre avec une crainte enthousiaste dans ce qu’il y a de plus obscène dans la réalité de l’existence humaine : la brutalité de la “verbalité” de l’être. Entre philosophie et roman, Cormac McCarthy signe avec ‘La Route’ une performance digne du grand écrivain qu’il est. Critique de Thomas Yadan
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 1 mai 2009 à 15:29
0
Merci
une fois que je l'ai eu commencé...je ne pouvais plus m'arrêter! impossible de me sortir des pages de ce livre! C'est ma prof de littérature qui me l'a offert et j'ai été agréablement surprise...par son contenu et le voyage au coeur de la vieille espagne qu'il nous offre! je peux vous conseiller de lire Alessandro Baricco pour son Novecento pianiste ou des nouvelles de Le Clézio, véritables invitations au voyage! bonne lecture
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 3 mai 2009 à 13:07
0
Merci
j'ai également lu ce livre, il est vrai que l'on est vite pris par l'histoire, bien que j'ai trouver que cela manquais une peu d'accroge.Je te conseille de lire les livre de daniel peenac, il sont merveilleux !!!!
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 5 mai 2009 à 23:41
0
Merci
"Loin de Shandigar" de Tatun Tejpal.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 10 mai 2009 à 12:48
0
Merci
j'ai beaucoup aimé également ce livre, quelques longueurs mais bon il y a une ambiance très forte dans ce livre; interessant de lire les différentes critiques de ce livre (ci-dessous), ça va même jusqu'à l'assassinat pur et simple..voir la critique de Carlos, un peu dur quand même..EN TOUT LES CAS ce livre fait partie de ceux que l'on oublie pas? el "la bibliothèque des livres oubliés" rien que pou cela c'est tout un univers qu'à créé cet écrivain; j'ai lu Sépulveda "le vieux qui lisait des romans d'amour" très bon livre mais pas exactement mon style; J'ai découvert récemment (grand coup de foudre) Pearl Buck, il faut commencer par LA TERRE CHINOISE, ensuite VENT D'Est Vent d'Ouest, et ensuite par le sublissime "la MERE" ce dernier est le seul à commencer un peu lentement, mais rapidement il nous entraine dans la viedramatique et passionnante d'une pauvre paysanne chinoise; mais il faut intercaler entre chacun des livres de cet auteur un bouquin n'ayant rien à voir; bref mon dernier coup de foudre littéraire; et à chaque fois que j'en parle autour de moi j'obtiens 2 réponses différentes, on me répond : "ha bon tu ne connaissais pas !!! ? ? j'ai lu Pearl Buck quand j'avais 18 ans, et c'est vrai que c'est "génial"; ou alors "non je ne connais pas", alors je prète un des livres en question, et on me le retourne après lecture avec beaucoup d'enthousiame.. A PLUS Nicole
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 12 mai 2009 à 11:45
0
Merci
Un conseil de plus a rajouter aux nombreux déjà écrits, J'ai lu et apprécié l'ombre du vent", la poesie du style me fait penser à "ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" d'harper lee, livre que j'ai également adoré à l'instar de l'ombre du vent. Evelyne
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
Utilisateur anonyme - 24 mai 2009 à 08:56
0
Merci
la fin decevante je te conseil vila matas ecrivain espagnole
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme