Au temps qui passe !

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 23 août 2010 à 01:06
Comment ne pas penser à ces heures qui nous laissent En ayant dépensé quelque fois notre liesse. Je me dis que le temps qui coule sans émotion Ne fait pas pour autant injure à nos passions. Je compte les saisons qui se déploient sans fin Avec leurs garnisons de trésors séraphins. Je les fête joyeux de chacun des moments Qu’elles présentent à mes yeux toujours aussi gourmands. Printemps souvent pluvieux tu remplis nos réserves Qu’un été capricieux brûlera dans sa verve, Inondé de soleil sorti pour tout mûrir. Automne au petit trot tu offriras des fruits Pour qu’en hiver nos crocs fassent tout plein de bruits Dans la chaleur des veilles où les rires vont surgir.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
En automne me suis habillée, De poupre, d'or, et de pensées. Les fruits que j'avais semés Avec l'été, s'en sont allés. Je me souviens du printemps, Et de tous mes rêves d'enfants, Il y a soixante ans.... Il est parti depuis longtemps. Je ne pense pas à l'hiver, Ni à son cortège de misère Car, j'ai la chance aujourd'hui, D'être toujours en vie Marie-jo des groupes peinture et poésie
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme