Signaler

Qui veut raconter une histoire ? [Résolu/Fermé]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 15 déc. 2010 à 03:49 par Anonyme
il n' y a pas de détails les détails, s' il y en a seront dans l' histoire voyons ... !
Afficher la suite 
Utile
+1
plus moins
c' est moi qui réponds je l' ai fais exprès Ecoutez .. Dans un petit village, de la Picardie il y avait un jeune garçon ... qui habitait dans une maison, avec sa famille le village était tout en longueur comme beaucoup de village du Nord et chaque maison donnait sur la rue, on disait pas la rue je sais pas comment on disait et, en face de la maison de ce jeune garçon, habitait un femme, de la campagne, elle avait un mari qui partait, tout propre, tout rasé au travail le matin or, comme c' était la période des vacances ce jeune garçon, intrépide en diable, et toujours plein de ressources, pour inventer un nouveau jeu et rejoindre ses camarades, enfants de la campagne, mais qui, par leur différences de caractère et, par l' affinité, qui malgré tout s'établissait , étaient des compagnons et des amis de rêve, lui de la ville, malin, " titi parisien", et eux n' attendant que cela pour entrer dans la dance, inventée et nouvelle bref, l' histoire n' est pas là quelquefois, ce jeune garçon, quand il n' était pas partit vagabonder, dès la matin, à la quête de nouvelles aventures répondait à une demande - mon ch ... va chercher chez J ... des oeufs J .. la dame en question, habitait en face, et il n' y avait donc que la rue a traverser pour se rendre chez .. J ce jeune garçon frappait au portail et ... le portail s' ouvrait ... au bout d' un moment ... arrêt .. silence .. la dame ... J ... regardait le jeune garçon longtemps ... avant de murmurer une parole les gens de la campagne ne parlent pas vite ... puis, elle disait ... - viens mon petit K ... rentre K rentrait et une fois dans la cour , tous les deux, tout seuls elle regardait K ... longtemps ... en souriant ... très légèrement ... et ses yeux brillaient ... beaucoup K la regardais, gentiement, parce que c' est son caractère et ne comprenais pas bien pourquoi cette femme, une voisine, enfermée toute la journée chez elle, le regardait comme cela, longtemps sans parler puis, elle offrait un café , posait des questions et satisfaisait à la demande l' affaire s' arrêtait là puis un jour le mam .. du jeune garçon qui avait seize ans environ lui dit : ... - tu sais ce que m' a it J ... ... ... euh ... non ... ... - ton K ... qu' est- ce qu'il est beau ... qu' est ce qu' il m' aurait plus ... si j' avais eu vingt ans de moins ... et quand j' étais jeune ... qu' est -ce qu' il m' aurait plu ... comme homme ... et ... le jeune K ... qui se voyait tout fin , pas gros , bien que très remuant et intrépide en diable ... ne comprenait pas bien ce que cette femme de la campagne pouvait bien lui trouver. et, il repartit vers ses occupations, qui n' étaient qu' inventions pour s' amuser, avec ses copains et, O infâme pêché, peindre une petite bestiole un mulot trouvé sous une gerbe ou autre cachette le peindre en vert et le proposer à un enfant de Paris, un peu plus naïf en lui disant : - Tiens j' ai une souris verte ( la peinture était à peine sèche ) je te la vends 10 francs ... et l' affaire se fit mais pas d' autre pêché comme celui- là, par la suite à de nouvelles aventures G mais pas le beau rouge flamboyant, qui allume des feux de beauté
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
Utile
+0
plus moins
Très bien. Alors je vais tenter de m'occuper de la traduction. " Once upon a time... "
Utile
+0
plus moins
Une histoire !.. C'est l'histoire de ma vie comme jeune enfant . De la vie rurale à la vie citadine , Du début des années 1939 à 1945 , passant par la traversée de la drôle de guerre comme l'on dit souvent , mais pour moi se fut une histoire pleine d' enseignements , l'exode, la séparation de mes parents ,la perte de mon frère . le tout ressentit avec mon âme d'enfant , dans la joie , la peur , l'espoir , l'insouciance . j'en ai écrit un livre paru aux EDITIONS Persee qui sera peut être un jour transcrit ici . Que dire de plus ,sinon qu'il est parfois difficile de se raconter!!...

Utile
+0
plus moins
Bravo Marcel La photo superbe cela relate bien l' époque G
Utile
+0
plus moins
Une petite Mamie de 87 ans veuve depuis 2 ans passait sa journée à regarder par la fenêtre.Comme il lui manquait son stanislas!!!!Des larmes coulaient le long de ses joues....Quand est ce qu'elle allait pouvoir le rejoindre?Elle se disait :Le bon dieu ne veut pas de moi:il est sans doute pas l'heure!!!Un matin elle aperçoit un cycliste pédalant en faisant de gros efforts... Oh le pauvre se dit elle;il est aussi agé que moi,il ne devrait plus faire de sport.Chaque matin elle voyait son "petit Monsieur" passait;lui même avait remarqué cette Mamie si triste derriére ses vitres.Pour rompre un peu ce tableau qui se répétait quotidiennement il prit la décision de la saluer et continua son chemin...Tous deux se prirent à attendre ce petit moment si agréable . ces deux coeurs meurtris....par la vie. Et oui comme Angéle ce bon claudius adé de 83 ansavait perdu sa moitié....Aprés avoir passé un long mois à se saluer...Claudius prit la décision de s'arrêter pour recharger son bidon d'eau. Angéle l'invita à rentrer .....Par la suite chaque matin ce bon claudius avait son petit café qui l'attendait.!!!! Angéle et claudius ne fut plus jamais seuls????
Utile
+0
plus moins
Bonjour S Merci pour l' histoire

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !