Je n'ai pas accroché à "Ce que le jour doit à la nuit" de Y.Khadra. Et

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 16 août 2009 à 16:02
J'avais entendu et lu tant de bonnes critiques, dithyrambiques même. Ecriture à la "CAMUS"...J'avais trouvé sa prestation chez Durand ordinaire, mais parler à la télé n'est pas écrire. Je suis né en Algérie, j'adore Camus et Tahar Ben Jelloun. Très déçu. Langage si ordinaire que je l'en trouve vulgaire (je ne dis pas grossier!) et certains passage au vocabulaire et à la phraséologie confinant à la pédanterie. Hier chez Calvi je l'ai trouvé prétentieux et plein de certitudes. Quel est votre avis, dans la mesure ou je me trouve tellement décalé par rapport à ce que j'ai entendu en dire?
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
Moi j'ai bien aimé ce livre. N'ayant pas la télévision, j'ai échappé aux interviews du Monsieur! Je le connaissais déjé pour avoir lu "Les hirondelles de Kaboul", "Les agneaux du seigneur" et "Les sirènes de Bagdad", que j'avais beaucoup apprécié. Je savais que J.M.Coetze, un de mes écrivains préféré, dit de Khadra que c'est un romancier de premier ordre. Le comparer à Camus me semble un tantinet exagéré: du verbiage de journaliste! Khadra a son style propre, qui coule bien, sans négliger le langage parlé q'il attribue à ses personnages. Et puis, un écrivain algérien, musulman, qui prend comme pseudo les prénoms de sa femme, cela me plait!! J'ai aussi apprécié qu'il parle du début du conflit (qui allaitdevenir la sale guere d'Algérrie) sans s'apesantir, sans trop de détails: celà est le rôle d'un historien, et il ne se pose pas comme tel ici. J'aime aussi Camus et Tahar, sans oublier Driss Chraïbi ou Mouloud Feraoun et Mohamed Did. Et tant d'autre encore, donc... Je connais bien l'Algérie, en particulier la Kabylie et le village de Djemaa Saharidj!

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme