Je recherche la suite de ce passage dont je me rappelle par coeur

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié par charlene-v le 17/06/2016 à 15:32
 ELIDO - 6 sept. 2022 à 23:34
Bonjour,

"assis dans un coin au milieu de la pièce il lisait un livre fermé à la lueur d'une chandelle éteinte. Un éclair obscur illumina la pièce l'orage grondait en silence.... "

A voir également:

75 réponses

Bonjour.Mon grand père né en 1900 ,zouave au Maroc nous racontait pour notre plus grand bonheur une version équivalente dont j' ai oublié hélas des passages.Je pense qu il s agissait de conte /blague transmis oralement (et donc soumis a variations)par les soldats pour se divertir lorsqu ils étaient innocupés.
40
Bonsoir Voilà la version que j'ai :
Un jour qu'il faisait nuit, j'étais assis debout dans mon lit, je lisais mon journal pas encore imprimé à la lueur d'une bougie éteinte suspendue par un fil cassé, j'entendis "Boum" au grenier, je descendis à la cave et vis par le trou de la serrure bouchée, des nègres blancs qui dévoraient des morts vivants . Martial de Morlaix
1
Un jour, en pleine nuit
un vieillard nouveau né,
assis debout sur une pierre en bois,
lisait un livre fermé
à la lueur d'une bougie éteinte.
Il entendit un grand bruit silencieux,
il monta l'escalier pour descendre à la cave
et vit un nain géant
déterrer les morts
pour les manger vivants .

J'avais lu cela dans un livre parlant des facéties, au Moyen-Age, lors du nouvel an placé le 1 avril. Ce type de texte porte un nom. Je n'arrive pas à le retrouver.
6