Tu ne viens plus me voir ! (pantoum)

- - Dernière réponse :  Utilisateur anonyme - 24 sept. 2010 à 22:27
Je trouve le temps long en regardant mes doigts ; Les saisons sont passées à l’écran du sonneur, Elles ont marqué mon front des traits du burineur Sans jamais se lasser de me dicter leurs lois. Les saisons sont passées à l’écran du sonneur Mais, jadis, tu venais pour remplir ton emploi. Sans jamais se lasser de me dicter leurs lois Ces bons temps s’égrenaient au chant du poinçonneur. Mais, jadis, tu venais pour remplir ton emploi Semant tes visites comme un carillonneur. Ces bons temps s’égrenaient au chant du poinçonneur Maintenant tu hésites, cherchant meilleur aloi. Semant tes visites comme un carillonneur Tu portais attention à mon grand port gaulois, Maintenant tu hésites, cherchant meilleur aloi Mettant ta dévotion sur l’autre crayonneur. Tu portais attention à mon grand port gaulois ; Hélas, tu fais tes bonds, comme un papillonneur Mettant ta dévotion sur l’autre crayonneur. Je trouve le temps long en regardant mes doigts.
Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

Commenter la réponse de Utilisateur anonyme