Avez-vous lu ce livre

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
voir ma fiche Le parfum Au XVIIIe siècle, en France, vit Jean-Baptiste Grenouille. Enfance malheureuse et pauvre, sans aucun amour, l'unique don que la vie ait fait à Jean-Baptiste Grenouille est son extraordinaire odorat. Mais c'est aussi ce dernier qui va faire de lui un meurtrier sans pitié qui cherche à posséder le doux parfum des jeunes filles en les tuant. Après un apprentissage à Paris, chez un parfumeur, il se rend à Grasse, où les techniques sont plus sophistiquées, pour reproduire ces odeurs qu'il aime tant... L'univers du parfum ou plutôt du sensoriel est admirablement retranscrit dans la première partie du livre. C'est très intéressant de se plonger dans cette ambiance sans adopter le personnage principal qui relève par certains traits de son caractère du pathologique.

19 réponses


oui, et le livre est 10000 fois mieux que le film...

Oui c'est un très bon livre

oui il est très bien et c'est vrai que le film est nettement moins bon, comme svt d'ailleurs,

oui et évidemment le livre est nettement supérieur au livre - je n'ai pas vu le film pourtant, les extraits m'avaient suffi, hélas

livre culte et merveilleux ! blog sympa : bellepoque59 sur over blog !

je l'ai lu il faut être bien accroché hémoglobine thrilller assuré bonjour l'odeur c'est une boutade

J'ai lu et apprécié ce livre mais il est impressionnant par la noirceur du personnage. A ne pas mettre entre toutes les mains. Un sérial killer à cette époque épouvantable. Le livre nous entraine dans une spirale. C'est inquiétant à la lecture je ne sais ce que le film a pu donner. A lire et relire....

Chaque page dégage une odeur particulière. Un livre d'exception et une adaptation cinématographique plutôt réussie.

je trouve que c"est un bon livre. il est vrai que ca raconte une histoire monstrueuse mais l'écriture est bonne et l'on ne prend vite au livre je l'ai lu 2 fois de suite. tres bonne lecture

oui, je l'ai lu. Il tient du policier, de la science fiction et de la psychologie. L'atmosphère est tellement particulière qu'on est vite pris par l'histoire. C'est la vie d'un psychopathe et bien sur c'est un monstre. Trés bon livre. Il a été retransmis au cinéma et le film est également pas mal réussi mais je préfère le roman où on a plus de ressenti. Achat sûr. Bonne lecture. Bibliothécaire en retraite. Marie-Odile Martin

oui, je l'ai lu. Il tient du policier, de la science fiction et de la psychologie. L'atmosphère est tellement particulière qu'on est vite pris par l'histoire. C'est la vie d'un psychopathe et bien sur c'est un monstre. Trés bon livre. Il a été retransmis au cinéma et le film est également pas mal réussi mais je préfère le roman où on a plus de ressenti. Achat sûr. Bonne lecture. Bibliothécaire en retraite. Marie-Odile Martin

oui, je l'ai lu. Il tient du policier, de la science fiction et de la psychologie. L'atmosphère est tellement particulière qu'on est vite pris par l'histoire. C'est la vie d'un psychopathe et bien sur c'est un monstre. Trés bon livre. Il a été retransmis au cinéma et le film est également pas mal réussi mais je préfère le roman où on a plus de ressenti. Achat sûr. Bonne lecture. Bibliothécaire en retraite. Marie-Odile Martin

Une de mes première lecture... Quel livre ! Superbement écrit... Petit erreur quant à l'adaptation au cinéma... mais quelle daube !


J"ai lu ce livre. Et, il est vrai que dès que l'on commence à le lire, on est obligé de connaître la fin. Cette histoire est très prenante. Oui, Jean Baptiste Grenouille est un monstre, il tue pour un parfum de femme, reconnaitre l'odeur de sa mère ... en fait c'est ça qu'il recherche.

Bon livre à dévorer

C'est un très bon roman et ce aussi grâce au travail du traducteur.Le ton et la description de cette époque, notamment le Paris vivant et les portraits, donnent au livre tout son bouquet.Le pauvre Grenouille n'en est pas moins attachant et fascinant par sa quête d'amour absolu.Süskind tient le roman jusqu'à son dénouement. Quant au film, c'est navrant au possible. Le pigeon, autre roman de l'auteur, m'a laissé sur ma faim.

j'ai lu et relu se livre qui pour moi est bien plus qu'un roman mais aussi un questionnement sur la recherche de notre propre identité. nous possedons tous une odeur qui nous est propre que nous ne sentons pas forcément mais qui fait partie de nous et qui nous determine. Dans le Parfum il est clair pour moi que le personnage veut simplement etre identifier et surtout sublimer cette carte d'identité olfactive

C'est ub de mes romans préférés.

ce n'est pas un livre mais un parfum