Pourquoi peu d'hommes lisent des livres policiers ?

Signaler
-
 Utilisateur anonyme -
Beaucoup de Questions/Réponses sont posées par les femmes, les hommes n'aiment pas lire ?

13 réponses


Je suis amateur de policiers et je suis un Homme.... Cela est passionnant si le livre est bien mené il s'avale trés vite......

BONJOUR MOI J AI LU LES MAIGRET DE SIMENON CELA SENT BON LA PIPE LES QUAIS LE VIEUX PARIS DANS UNE LANGUE CLASSIQUE JE SUIS UN HOMME DE 55ANS

personnellement je lis pour rêver, les romans policiers c'est la vie de tous les jours

Quelle stastique permet l'affirmation que contient cette question? Pierre Antoine

Beuheueueu.....C'est pas vrai moi j'en lis pas mal ! Au moins 1 sur 4, si l'on considére le thriller comme un policier bien entendu.


bonjour je travaille dans une bibliothèque et je dirais plutôt que beaucoup d'hommes lisent des romans policiers : mais le genre à beaucoup évolué le terme policier n'a plus le même sens on ne lit plus Agatha Christie ou plus récent Mary Higgins Clark : c'est pour les mémés mais des romans plus violents ou plus psy, il n'y a plus de " crimes parfaits "mais un soit disant drame ... Je ne vais pas en faire un roman, mais c'est un vaste sujet

Voilà une question surprenante. Il faudrait peut-être commencer par donner en référence l'ébauche d'une statistique... Et seulement ensuite poser la question. Et pourquoi pas commencer avec: -"Et pourquoi les blondes... etc... etc.. etc..?"

En tant que bibliothécaire, je pense que l'affirmation de départ est infondée, tout simplement !

Bonjour Nathalie Je vois pas pourquoi vous dîtes que Agatha, c'est pour les mémés et que d'aucuns lisent des romans policiers plus violents et plus psy: tous ces ingrédients sont dans les livres de Agatha qui avait sondé les abîmes de l'âme humaine !!!


Pas du tout d'accord avec cette affirmation. Libraire à la retraite, lorsque que j'étais en activité, ma clientèle féminine, grosse consommatrice de littérature, seulement 3 sur 10 lisaient des romans policiers et autres thrillers. Par contre 7 sur 10 lecteurs hommes faisaient une consommation très importante de romans policiers, et peu de littérature . Peu enclins au romanesque, mes clients masculins préféraient l'action , le sexe, la violence, le sang, tout ce qui fait les ingrédients d'un bon polar. Les femmes sont venues progressivement au polar au cours de ces vingt dernières années, sur mes conseils avisés bien sûr, et par besoin de sortir du purement romanesque, et de se faire un peu peur. 40 Années de métier, féru de belle littérature, et amateur de polar, j'ai eu la chance de faire partager mes goûts avec une clientèle fidèle, que je continue de conseiller en diverses occasions, rencontres en librairie, téléphone ou courriels. Libraire est un fabuleux métier qu'on ne quitte jamais complètement. Bonne journée.

Homme dans la cinquantaine : pendant des années, j'ai lu dès leur sortie en poche les best-sellers du genre (tout confondu : policiers, romans noirs et thrillers) jusqu'à en être saturé. Actuellement, au détriment des nouveautés, outre Simenon (inégalable dans les auteurs francophones), je me suis rabattu sur les oeuvres complètes d'Ed McBain, de Dennis Lehane et de James Ellroy : quelle écriture et quel suspense ! Un vrai régal...

Je trouve au contraire que les hommes (ceux qui lisent autre chose que des magazines) sont plutôt amateurs de romans policiers et aussi de BD. C'est en tout cas la tendance dans la bibliothèque où je travaille !

si j'en juge par notre couple, les hommes et les femmes n'ont pas les mêmes goûts en polar. Ma femme est plutôt du genre 'énigme' à la Agatha Christie, tandis que je penche plus vers le polar 'social', noir et même sans intrigue véritablement policière à la limite.