Le galetas oublié.

-
Le galetas oublié sous mon toit
Est sombre, abrite la poussière.
Il suinte le passé, les espoirs d'hier.
Nul ne saura y compter les trésors de roi.

Hugo, Rimbaud, Verlaine, Maupassant,
Attendent, empilés, une seconde vie.
Du fond de ces cartons, les livres jaunis
Patiemment espèrent le retour au présent.

Des robes trop longues et défraîchies,
Côtoient des bustiers, des souliers de vair.
Passé de mode un vieux fauteuil voltaire,
Sous les rais de lumière, craque, blanchit.

Un lapin mécanique, des soldats de plomb,
Le minois blafard d'une poupée de cire,
Espèrent d'un bambin un dernier plaisir,
Le sourire épanoui d'un petit enfant blond.

La plume sergent major d'un lutrin fatigué,
Dessina jadis des pleins et déliés, des mots,
Autant d'armes pour dire que le monde est beau
Et qu'il se loge sous les tuiles d'un vieux grenier.

votre humble serviteur
Bernard Sicard
Afficher la suite 

4 réponses

0
Merci
Cà nous rajeunit de quelques années ....... (sic)
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
la douceur des mots s'épanouissent , en la mémoire d'un temps si lointain, le souffle d'un ange perdu, à jamiais, en son réduit, comble du bonheur, souvenir du temps pour ne rien oublier. .... très bô !
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
J' aime bien celui-là ..
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Tu écris des poésies, tu veux les faire partager. je vienx de crée un site qui devrait t'intéresser. cerclelecoqnoir.e3b.org (totalement gratuit, évidement) Il permet de lire des nouvelles et des poésies. Tu peux émettre une note et une critique en vue d'un classement des textes. Tu peux déposer tes textes pour savoir ce qu'ils valent vraiment.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme