Histoire de la représentation du Christ

jeanpierrec Messages postés 452 Date d'inscription mardi 22 juillet 2008 Statut Membre Dernière intervention 11 mai 2024 - 4 févr. 2023 à 20:42
 ludeb_0255 - 30 nov. 2023 à 11:49

Bonjour,

Si je ne me trompe, la représentation dominante du Christ jusque vers l’an 1000 est celle du Christ en majesté, Christ Pantocrator, etc.

A partir de l’an 1000 se développe la représentation du Christ en croix. Jusqu’au XIV siècle, le supplicié reste néanmoins plein de majesté et de sérénité. Mais à partir de cette époque, la souffrance, l’agonie sont de plus en plus mises en avant. J’imagine que ce deuxième tournant est à rapprocher de la montée de l’humanisme. Mais comment expliquer le premier, autour de l’an 1000, du Christ en majesté au Christ en croix ?

1 réponse

Bonjour,

cette question est complexe.

Le linceul de Turin apparait en France (à Lirey) en 1357. Plusieurs peintres s'en sont manifestement inspirés. Exemple : Georges ROUAULT. Cela peut suffire à expliquer ce changement.

Par ailleurs, l'an mil a-t-il réellement existé ? Plusieurs historiens (professionnels ou amateurs) pensent que, grosso modo, entre l'an 500 et l'an 1300, il ne s'est rien passé, mais que l'on a falsifié les chiffres en sautant 8 siècles et en y intercalant des personnages (Mahomet, Charlemagne, etc.) qui n'ont jamais existé et des évènements qui n'ont jamais eu lieu ! De sorte que 12 siècles seulement (et non 20) nous sépareraient du début de notre ère. Cette théorie s'appelle le RÉCENTISME. Ces historiens se basent (entre autres) sur le fait que plusieurs édifices datant de la fin de l'antiquité sont étonnamment bien conservés. Exemple : le palais de Dioclétien.

Enfin, il est probable qu'aux alentours de l'an 300, un cataclysme s'est produit en Europe, accélérant le déclin de l'Empire Romain (au moins celui d'Occident) : la preuve ? Le cratère du Sirente (dans le centre de l'Italie) qui pourrait avoir été causé par la chute d'une météorite. Et un cataclysme détruit beaucoup de choses, y compris des écoles et des livres ; de sorte qu'une partie du savoir de l'humanité a pu provisoirement se perdre, créant des changements de mentalité.

On le voit, pas mal de zones d'ombre subsistent. Je n'ai donc fait que vous suggérer de nouvelles pistes de réflexion.

0