Signaler

La réforme de l'orthographe : pour ou contre ? [Résolu]

Posez votre question Anonyme - Dernière réponse le 11 mars 2017 à 00:06 par Dinosaure
Ecoliers, nous avons tous souffert des difficultés de la grammaire et de l'orthographe. Mais, cela ne nous rend-t-il pas cette langue plus belle?
Afficher la suite 
Utile
+31
plus moins
Contre. Le principe du nivellement par la base me hérisse. Comme l'invasion de l'anglais (ou faux-anglais) à la télévison. Le "prime", "inside" et le reste.... Commela ponctuation ! il y a une différence entre "Je ne veux pas mourir idiot" et Je ne veux pas mourir, idiot", non ? Entre un "chat" et un "chas", il y a un trou. Entre "chez" et "chais", il y a des pépins, Entre "pêcher" et "pécher", il y a un noyau. Oui, c'est difficile, mais c'est comme le vélo, on s'habitue et cela devient bien agréable de ne pas se heurter à ce qu'on lit.
Cette réponse vous a-t-elle aidé ?  
graphis- 5 févr. 2016 à 13:53
Mais ne cherchez pas plus loin ..nous sommes a quelques mois des elections ...ohhh les editeurs vont devoir changer les livres de l'education national ohhh les beaux contrats en vue...hooo mais c'est bien ils feront les affiches de campagne ,,les doc..etc par la meme occasion ...non c'est moi qui delire comme les changements de logo.... j'ai déjà vus ca a d'autres occas
l'or taux gras fe ils s'enfichent
Répondre
cerisier- 5 févr. 2016 à 17:26
Evidemment pour !!! En tant qu'enseignant et linguiste, il faut affirmer haut et fort qu'il est tant de dépoussiérer notre orthographe. Nivellement par le bas ? C'est drôle mais en 1740 les écrivains et lettrés ont accepté plus facilement la réécriture de 5000 mots à l'époque sans que l'on parle de catastrophe nationale. Idem pour la réforme de 1835 et de 1878. J'invite les partisans de l'ancienne orthographe à écrire comme on le faisait au XVIIe siècle. Ils " auroient l'air pédans !! Que celuy qui par bestise ne veut point s'en faire l'advocat, devra escrire le françois comme au temps de Molière". Ignards sont ceux qui confondent codage d'une langue avec la richesse de son vocabulaire ! Heureusement, les Belges et les Canadiens n'ont pas attendu 2016 pour appliquer cette réforme. Vive la réforme et vive la langue française qui est une langue VIVANTE !!!
Répondre
Le Picard- 9 mars 2017 à 22:45
C'est amusant, cerisier, votre orthographe du mot "ignares" :)
Répondre
Paul-Bernard 9633Messages postés vendredi 13 avril 2012Date d'inscription ModérateurStatut 20 juillet 2017 Dernière intervention - 10 mars 2017 à 11:15
Bonjour à tous.

Amusante aussi, cerisier, votre façon d'écrire " il est tant de dépoussiérer...".
En tant qu'enseignant et linguiste, vous ne montrez pas le bon exemple.
Et pardonnez-moi d'intervenir aussi tard !

Bonne journée.
Répondre
mkby- 29 avril 2016 à 14:18
je ne suis pas d'accord
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+6
plus moins
Bonjour, j'ai subi moi aussi le redoutable bescherelle et la grammaire terrible et menaçante avec ses cod , ses conjugaisons perverses et remplies de contre-exemples, ses mots bizarres qui parfois sont masculins, parfois féminins, qui parfois se multiplient avec des "s", ou parfois avec des "x", j'ai subi également les traumatisants contrôles de mathématiques avec les remarques: "-3 points pour l'orthographe", eh oui!pour autant je suis loin d'être traumatisée!Et même si à l'époque j'ai détesté ce fameux professeur de math, aujourd'hui je suis fière de tout cela, c'est notre langue, notre pays, nos origines, notre histoire, et tant pis si cela contrarie les jeunes, pauvres chéris, qui eux ne connaissent même plus le dur labeur d'aller s'assoir à une table de bibliothèque pendant des heures pour un exposé ou d'ouvrir un livre pour y chercher précisement comment s'écrit....aurtografe!!!! contre définitivement contre , nous ne progresserons pas en facilitant systèmatiquement la vie à nos écoliers!comment leur donner le goût du travail et de la réussite, si tout leur est facile et qu'en plus on décide de les payer (argh!)?suis-je pour autant une vieille peau comme ils disent? et pourtant je n'ai que 27 ans...
Anonyme- 13 juil. 2012 à 23:25
Je vous le confirme, vous présentiez à 27 ans les symptômes sénile d'une rigidité absurde que vous n'auriez pas eu si vous lisiez les mots plutôt que d'apprendre leur forme. Peut être pourrait vous vous servir des mots pour communiquer avec vos élèves et leurs apprendre autre chose qu'à se figer, toujours plus bas, contre vous toujours plus haute. Il serai peut être important de se questionner sur votre formation plutôt que de faire acte de présence, vous indignant du monde qui vide vos salles d'autre présence. Il est peut être largement temps d'accepter la pub avant de tuer nos lumières par refus épidermique. Soyez consciente de l'absurdité de se battre pour les penchants des accents, quand vos élevés ne connaissent plus que 200 mots (Ca suffit pour parler du temps, pas pour apprendre). Faut à un moment arreter de leur donner toujours des raisons de glander! Le goût de l'effort s'efface face au non-sens, C'est pas en se bornant sur ce qui ne sert effectivement à rien, que l'on va leurs donner les outils pour avancer...

PS: Merci à celui qui pointera mes fautes pour appuyer mes dires.
Répondre
Anonyme- 17 oct. 2012 à 02:57
Ah quelle horreur ces fautes! Vous le faites exprès?
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+6
plus moins
Contre, absolument contre! Le fait de se comprendre repose sur les base d'un code commun... si l'on change ce code en cours de route, comment voulez-vous que la compréhension se fasse?
jenna03- 11 mars 2016 à 15:21
bases* avec un s
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+5
plus moins
pour ma part je suis très partagée! je suis très attachée à l'orthographe et je me suis battue pour que mes enfants sachent faire une dictée sans faute! mais il me semble que quelques reformes seraient justifiées! apprendre le passé simple ou le plus que parfait me semble en effet un peu desuet de nos jours. de toute façon on ne nous demandera pas notre avis!
Anonyme- 7 févr. 2016 à 13:00
Je ne suis pas d'accord avec toi. Selon moi savoir parler et écrire français est primordial et j'admets qu'une évolution est normale au fil du temps mais les fautes de conjugaison tels que : "si j'aurais..." ou les fautes de syntaxe comme : "tu sais qu'est-ce que je pense ?" me donne envie de lancer des Bescherelle. Alors si on commence à dire aux enfants que ce n'est pas grave si tu écris nénufar et qu'on apprend même pas toutes les règles de français utiles dans la vie je n'ai même pas envie d'imaginer comment on écrira dans 10ans.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+4
plus moins
Une lettre sans fautes ou un joli texte bien écrit,c'est tellement beau!
Donnez votre avis
Utile
+4
plus moins
Ah, ces chers petits ,que l'on ne veut plus les traumiser ! en leur donnant des "devoirs " scolaires à faire pour le lendemain. ces poves tiots, c'est vrai, ils doivent prendre le temps d'écouter leurs mp3 et de jouer sur leurs jeux vidéos. Tous les devoirs que nous avions à faire, en rentrant de l'école. J'ai eu en stage, à mon travail des étudiants ,et étudiantes , depuis le brevet jusqu'au bacs+ maintenant on dit plus deux , ou trois. orthographe, pour certains ,zéro. Surtout sur les rapports scolaires qu'ils devaient rédiger. Que l'on se trompe dans un accent , ok, mais pas sur les mots. D'ailleurs , pas mal de questions ont été posées sur ce sujet.

tototo 2Messages postés vendredi 2 février 2001Date d'inscription 9 janvier 2014 Dernière intervention - 9 janv. 2014 à 20:37
Le vrai problème de la réforme de l'orthographe française, c'est qu'il faudrait que ce soit une simplification, et non une modification qui introduit de nouvelles règles très discutables. Ce n'est pas en déplaçant les trémas (!), en inversant certains accents ou en rajoutant des traits d'union que l'on va faciliter le bon usage de l'orthographe. Par contre, il y a un bon nombre d'anomalies ou d'archaïsmes que l'on pourrait facilement supprimer. Au Brésil, par exemple, la langue portugaise a été beaucoup simplifiée par rapport à celle du Portugal. Cela n'a pas empêché le Brésil d'avoir de grands auteurs (Chico Buarque, Jorge Amado, Paulo Coelho,...) tout en rendant la langue plus accessible à tout un chacun. A force de refuser de faire évoluer le français, ou de vouloir imposer de nouvelles règles, on en fait un objet réservé à une minorité, alors que la langue utilisée sur internet ou dans les cités est très éloignée des règles académiques, mais est pourtant bien réelle. Pour défendre notre langue, il faut la moderniser !
Répondre
Atawhai- 8 févr. 2016 à 03:15
Absolument. Pourquoi cette révolution face à un phénomène qui n’est en fait que naturel ? Toujours cette même résistance au changement typiquement française, toujours s’accrocher à ce qui était même si ce qui était n’a plus de raison d’être. Les langues changent, évoluent, sont toujours en mouvement tout comme les cultures, les sociétés avec lesquelles elles sont intimement liées. C'est une évolution naturelle et nécessaire. Cependant, en France, la langue est contrôlée et imposée d’en haut ( peut-on contrôler une langue?). La langue française gagnerait beaucoup à se débarrasser de ses complications inutiles et à devenir plus souple, moins rigide. Une langue peut être riche, fine et subtile (comme l’anglais par exemple, que je connais bien) sans être pour autant inutilement compliquée. Il y a là une différence. J’irais même jusqu'à dire que le français ne survivra en tant que langue internationale que allégée de ses multiples règles qui la rendent pénible à apprendre.
Répondre
Dinosaure- 11 mars 2017 à 00:06
J'ai 52 ans et j'ai la chance de savoir écrire sans faire de fautes. Qu'on essaie d'introduire une nouvelle orthographe, en soi, ne me dérange pas vraiment. C'est arrivé déjà plusieurs fois dans l'histoire de notre langue, et je ne pense pas que quelques changements de formes la menacent véritablement, même si cette réforme a semé une certaine confusion parmi les francophones comme parmi les élèves de FLE (français langue étrangère).
Pourtant, je continuerai d'écrire en respectant l'orthographe que j'ai apprise à l'école il y a une quarantaine d'années. L'Académie française, pour une fois, n'a pas imposé sa règle, mais a eu la sagesse de simplement recommander les nouvelles formes. Les ministères, en revanche, sont déjà plus directifs: l'Éducation nationale impose à ses enseignants de l'apprendre aux élèves, elle doit devenir la référence.
Je continuerai donc d'écrire comme mes instituteurs me l'ont appris, tout simplement parce que je trouve l'orthographe traditionnelle plus belle. C'est strictement subjectif, évidemment, mais voilà: le "maitre" privé de son chapeau, et le "millepattes" de son articulation, je trouve ça laid. Désolé. Question d'habitude.
À l'école aujourd'hui, on apprend la nouvelle orthographe aux enfants, donc j'imagine que dans une génération c'est elle qui prévaudra. En attendant, je constate que les écrivains utilisent toujours l'ancienne orthographe, et une pensée me préoccupe: quelle autorité représenteront-ils encore pour le public des lecteurs quand celui-ci écrira différemment? Pour ma part, si j'ai appris à maîtriser l'orthographe, c'est notamment parce que je lisais beaucoup.
Répondre
Donnez votre avis
Utile
+4
plus moins
CONTRE !!! A mon sens, ce n'est pas l'orthographe qui est dur a apprendre, c'est la façon dont il est enseigné qui n'est pas la meilleure : les mots sont une musique, il faut leur apprendre à l'écouter et pas essayer de l'enfoncer bêtement dans le crâne des plus petits !!! Nous avons une langue jalousée par beaucoup !!! Je ne suis pas contre l'écriture "texto", elle est rapide et pratique, mais il faut d'abord maîtriser les bases .
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
tout dépend quelle réforme !... je suis pour la réforme des difficultés illogiques et inutiles par exemple dans le redoublement des connsonnes (pouquoi "chariot" avec 1 r et "charrette" avec 2 r, pourquoi "traditionaliste" avec 1 n et "traditionnel" avec 2 n ?). De même une simplification de l'usage de l'accent circonflexe ou du pluriel des noms composés ne me choquerait pas. Par contre je ne serais pas favorable à une simplification radicale allant vers l'écriture phonétique.
Donnez votre avis
Utile
+3
plus moins
Bonjour, J'ai lu certaines réponses, et j'aimerais répondre à cette question qui me hérisse chaque fois que j'entends quelqu'un la poser. Dernièrement, j'ai lu dans mon journal, une lettre d'une dame qui poussait la réforme jusqu'à écrire en sms. Si on commence à réformer, juste un peu, comme certains le préconise, ça ne sert à rien. Certains disent qu'on n'utilise plus le subjonctif ; mais si on l'utilise, peut-être pas dans toutes ses formes, mais pourquoi ne plus l'apprendre, si on l'utilise dans le langage parlé, (il faut que je parte). D'ailleurs, je vous rassure, mes filles n'ont jamais appris les temps composés du subjonctif. Imaginez une personne qui lira un auteur des siècles passés, qui n'aura jamais appris certaines conjugaisons, ou même certains mots, il ne comprendra plus ce qu'il lit. Avez-vous déjà lu des oeuvres écrites en ancien français, François Villon, par exemple, et comme il est difficile de les lire parfois ? Et la poésie ! Quelques extraits d'un poême de Marc-Antoine de Saint-Amant : "Paisible et solitaire nuit, sans lune et sans estoilles, renferme le jour qui me nuit dans tes plus sombres voilles ; haste tes pas, deesse, exauce-moy : j'ayme une brune comme toy." ou de Théophile de Viau : "Eloigné de vos yeux où j'ay laissé mon ame, je n'ay de sentiment que celuy du mal-heur, et, sans un peu d'espoir qui luit parmy ma flame, mon trespas eust esté ma derniere douleur." Vous dites qu'il y a trop de mots dans le dictionnaire, justement les mots plus anciens ont disparu, et je me souviens la dernière de mes filles, lorsqu'elle était au collège ou au lycée et qu'elle avait un texte à travailler, comme elle s'énervait de ne pas trouver dans le dictionnaire les mots dont elle ne connaissait pas le sens. Une personne parle du langage sms et donne un exemple avec le mot "traditionnel" ; en langage sms "je ne pens pa ke ce mo sécriv com il la écri, mé pluto : traditionL", en langage sms, il faut gagner de la place. Ce sont mes filles qui m'ont appris à écrire les sms; par contre, elles écrivent normalement, et même très bien, lorsqu'elles écrivent un texte dans leur blog, ou une lettre, de motivation par exemple. Mais cela vient certainement du fait qu'elles lisent énormément. Et pour conclure, je crois que je n'aurais plus le même plaisir à lire, si l'on réformait le français. Autre question : que pensez-vous de la publication des livres sur internet ? Croyez-vous que les livres papier vont disparaître ? Ce serait dommage, non !
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
L'orto quoi?
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Les réponses sont trop peu réfléchies
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Je suis malentendante, je ne maîtrise pas toutes les subtilité de la langue française, et je travaille en bibliothèque, quand je vois les jeunes d'aujourd'hui qui ne font pas d'effort pour l'orthographe, mais ils maitrisent parfaitement le SMS, texto et autres, pas de prise de tête pour écrire correctement. Pour ma part, le français est peut-être difficile mais très agréable à utiliser. Une petite anecdote : Comme je n'entends pas vraiment, je suis allée dans un magasin pour acheter une console de jeu pour mon fils. J'ai demandé au vendeur où se trouve les plaies station traduction :( playstation en anglais évidemment, même l'ordinateur ne connait pas ce mot).le vendeur s'est mis à rire intérieurement, que je me suis demandé qu'elle était mon erreur ? Je trouve beaucoup de mot en anglais comme "Jean" pour le pantalon. Tee shirt.... bref je ne vais pas faire la liste des mots en anglais. Cela m'énerve beaucoup. On vit en France, donc on doit maîtriser notre belle langue française même si l'orthographe est difficile.
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Je suis contre la réforme de l'orthographe. Dans le cadre de mon travail, je reçois des courriers électroniques tous les jours truffés de fautes. C'est affligeant ! parfois je suis obligée de lire à haute voix le texte pour en comprendre le sens. J'admets que l'on fasse des fautes, personne n'est parfait mais la langue française est splendide et pleine de subtilité, ne la réduisons pas en miettes. Un conseil pour ceux qui souhaitent améliorer leur orthographe et leur grammaire : en plus d'exercices basiques, il faut lire beaucoup. Cela n'a que des avantages : la lecture cultive, permet d'améliorer l'orthographe et l'expression et développe l'imaginaire. Et rien empêche de lire sur un livre électronique si l'on veut être branché !!!
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Résolument pour, et ce pour différentes raisons. Personnellement, je ne suis pas de caste des cancres, à l'école j'avais un niveau correct en orthographe, ni trop bon, ni trop mauvais. Cela dit qu'est-ce qu'un cancre ? Un cancre est-il forcément stupide ? Quelqu'un de bon en orthographe est-il forcément très intelligent, a-t-il un sens critique aiguisé, etc... L'orthographe est quelque chose qui maintient artificiellement une sorte d'aristocratie scolaire. Mais les cancres qui font tant de fautes réussissent parfois à faire des carrières exceptionnelles, malgré l'humiliation. Pendant ma scolarité, j'ai eu la chance d'être initié à plusieurs langues. L'une d'entre elle, le Castillan, subit des évolutions régulières. Certains mots subissent une modification de la graphie. Par exemple une lettre qui n'est plus prononcée finit par disparaitre. Le Castillan, c'est l'Espagnol officiel, celui qui est parlé dans tous les pays hispaniques d'amérique du sud et celui qui est langue officielle et administrative de l'Espagne. (Car en Espagne chaque région à sa langue, mais c'est le Castillan qui est officiel) Pourquoi le Français serait-il une langue morte ? Pourquoi n'évoluerait-il pas ? Il ne s'agit d'instaurer un langage "petitsms.com" stupide et incompréhensible, mais de réformer ce qui peut l'être. Exemple, le mot clef peut s'écrire clé, sans être incompréhensible. Simplifions ce qui peut l'être à moindre frais ! Cordialement.
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
ni pour ni contre ! cette question n'a pas lieu d'être tous les ans de nouveaux mots et de nouvelles orthographes sont validés. De puis que le français il n'a fait qu'évoluer et toujours de façon à relier la phonétique à l'orthographe. Ne vous posez pas la question l'orthographe évolue seule, pourquoi vouloir accélérer les choses ? est-ce dans l'air du temps ?
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
Contre - Notre langue française est trop belle et trop intéressante. Faisons un petit ou un grand effort pour bien l'écrire et bien la parler.
Donnez votre avis
Utile
+2
plus moins
une langue a une histoire ,l orthographe en est un témoignage , essayons de la conserver .
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
pauvre france en effet! apprendre l'orthographe est la base de tout-
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Combien d'entre nous ne la maitrise pas,si elle reste plus facile je suis pour.Quel reste normal pour les livres.
Donnez votre avis
Utile
+1
plus moins
Je suis très attachée à notre langue : elle est magnifique, et ce qui fait sa beauté est sa complexité... Un texte sans faute, avec le vocabulaire juste et riche, au passé-simple et à l'imparfait (pour la concordance des temps, bien entendu...) moi, j'adore et je crois avoir transmis le virus à mes fils...
Donnez votre avis

Les membres obtiennent plus de réponses que les utilisateurs anonymes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir un suivi détaillé de vos demandes.

Le fait d'être membre vous permet d'avoir des options supplémentaires.

Vous n'êtes pas encore membre ?

inscrivez-vous, c'est gratuit et ça prend moins d'une minute !