Qui connaît Léon Frapié, Ernest Pérochon, Anatole France... ?

-
En transit entre 2 déménagements, j'ai tapé dans un carton de bouquins, croyant tomber sur mes nouvelles acquisitions et le hasard m'a fait découvrir des auteurs oubliés : - Paul Vialar : le fusil à 2 coups, - Anatole France : le petit Pierre, - André Gide : les caves du Vatican, - Ernest Pérochon : nêne, - Maxence Van Der Meersch : l'empreinte du Dieu, - Prosper Mérimée : Colomba, - Léon Frapié : l'institutrice de province. Des chefs d'oeuvres oubliés qu'il nous faut ressuciter (re-suciter). Les connaissez-vous ? Merci, Jean-Louis
Afficher la suite 

Votre réponse

3 réponses

0
Merci
Bonjour Jean-Louis, J'habite la région lilloise, et qui ne connait pas maxence Van der meersch ici. On a fété le centenaire de sa naissance, il y a quelques mois. Un de mes collègue a eu le plaisirs de le rencontrer à Roubaix, sa ville natale. Voilà un homme tout simple, proche et aimé de la population ouvrière de l'époque qui a laissé une trace dans l'histoire de la ville de Roubaix et de la communauté ouvrière du textile. Je connais de lui "Invasion 14" (invasion et occupation par les allemends en 14/18), "la maison dans la dune" (d'après moi son plus beau roman, je vous le conseil) et la femme à l'encan, mais le problème est qu'il n'est plus tellement édité. Domage. Je lis son nom tout les jours en sortant de chez moi ; j'habite rue Maxence Van der meerch... Bien à vous, Robin.
Bonjour petit veinard qui a déniché des trésors!
Pour "Nêne", d'Ernest Perrochon, tu découvriras un roman social noir sur la vie d'une nourrice dévouée minée par l'ingratitude de ses maîtres: un excellent témoignage noir et admirable de la vie à cette époque.
Née dans les Deux sèvres (79), il fut instituteur dans le Gâtinais et fut mourut en résistance : un sacré bonhomme !
J'espére que tu es né par "chez nous", car tu retrouveras avec plaisir certaines tournures de phrases du Poitou et les noms de lieux chanteront dans ta mémoire..
Sinon, régale toi quand même d'un auteur de veine sociale comme Zola.
Bonne lecture!
Florence - Fan de littérature du terroir poitevin
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Je recommande tout Prosper Mérimée.
Commenter la réponse de Utilisateur anonyme
0
Merci
Leon frapie, c'est formidable! surtout "la maternelle" qui est si emouvant...
Commenter la réponse de gilberte