Bonne orthographe pour : "nos produits phare" ?

Résolu
Gwen - Modifié par Gillesstf le 28/11/2011 à 09:07
 ZZ - 18 févr. 2020 à 20:17
Bonjour,

Quelle est la quelle est la bonne orthographe pour : " nos produits phare " , SVP ?

Faut-il mettre un " S " au mot phare ?

Gwen de Nantes

8 réponses

Gillesstf
Messages postés
1533
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2012
98
28 nov. 2011 à 09:09
Bonjour,

je pense qu'il a une fonction d'adjectif, donc il s'accorde : nos produits phares.
37
linter_Crashounette
Messages postés
2703
Date d'inscription
vendredi 24 septembre 2004
Statut
Administrateur
Dernière intervention
30 avril 2013
67
28 nov. 2011 à 11:09
Ah tu crois ? Je me disais que justement non... Ah il faudrait trouver la règle exacte :)
0
Gillesstf
Messages postés
1533
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 février 2012
98
28 nov. 2011 à 12:16
Il nous faudrait un Bernard Pivot sur ce forum !
;)
1
noctambule28
Messages postés
31768
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
13 février 2022
90
Modifié le 12 juin 2017 à 16:47

Bonjour

Voilà la règle :

1) Dans des expressions comme : « une ville dortoir, un amour passion, la guerre éclair, un livre clé, un homme grenouille », le nom apposé joue le même rôle sémantique qu'un adjectif : un rôle d'épithète : une ville où on vient pour dormir, un amour qui fait souffrir comme une passion, une guerre rapide comme l'éclair, un livre qui ouvre un espace nouveau, un homme qui se déplace dans l'eau comme la grenouille , etc..
Cela avec ou sans trait d'union (forme), et de façon plus ou moins métaphorique (sens).

2) Dans « le service clients, une alerte incendie, une handicapée moteur, une tenue sport...», le second terme ne qualifie pas le premier, mais le détermine ; il pourrait s'exprimer par une préposition (service pour les clients - alerte à cause d'un incendie - un tenue pour le sport... », etc.) ; il ne peut être relié au premier par le verbe d'identité: « être ».

La question du pluriel.
Quand le terme apposé a une fonction d'épithète, il est normal qu'il prenne la marque du pluriel quand l'expression est au pluriel. « des villes-dortoirs, des hommes-grenouilles ».

Mais quand il est déterminant, son nombre ne devrait dépendre que du sens. « un service-clients - des tenues-sport - des fruits nature - des vitesses limite » .

Le sens, dans ce type d'expression, n'est pas toujours évident. Confusion due surtout à l'abus, dans une langue publicitaire, des noms mis en apposition ; due à l'influence de l'anglais, où la distinction entre les deux catégories lexicales est souvent indécise dans cette fonction d'épithète.
Orthonet a traité plusieurs cas de ce genre, où un nom maladroitement mis en apposition est pris pour un adjectif.
Il faut résister au souhait d'une "règle" pour chaque cas; laisser à celui qui écrit l'emploi ou non d'un trait d'union, l'"accord" ou non du second terme avec le premier. Ne pas imposer une règle pour chaque nom déterminant un autre nom!


Donc pour ce cas précis, ça serait bien des produits phares (des produits qui ont fait la renommée) , comme des livres clés.

0
john > noctambule28
Messages postés
31768
Date d'inscription
samedi 12 mai 2007
Statut
Webmaster
Dernière intervention
13 février 2022

8 sept. 2015 à 17:37
1

On doit accorder : http://bdl.oqlf.gouv.qc.ca/bdl/gabarit_bdl.asp?id=4830

0