[Vocabulaire] Les pièges de la langue française

-
Bonjour,

Je me disais que nous pourrions échanger quelque peu nos connaissance en matière de vocabulaire...
Afficher la suite 

Votre réponse

2 réponses

Meilleure réponse
2
Merci
Je me lance donc la première :)

Dans quels cas utilise t-on Voici ou Voilà ?

"voici" est employé pour annoncer ce qui va suivre alors que "voilà" sert à rappeler ce qui précède.

Dire « Merci » 2

Quelques mots de remerciements seront grandement appréciés. Ajouter un commentaire

Linternaute 75 internautes nous ont dit merci ce mois-ci

Gillesstf
Messages postés
1537
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Dernière intervention
21 février 2012
1423 -
Bonjour,

et c'est pareil pour ceci et cela :
- ceci est utilisé pour désigner ce qui va suivre
--> "Dis-toi bien ceci : tu ne sortiras pas ce soir !"
- cela est utilisé pour désigner ce qui précède
--> "Tu n'as pas bien révisé, cela aura des conséquences sur ta moyenne."
Commenter la réponse de Comina
Messages postés
20173
Date d'inscription
jeudi 30 juin 2011
Statut
Modérateur
Dernière intervention
28 décembre 2018
4599
1
Merci
bonjour,

Tout simplement extraordinaire de pouvoir jouer avec tant d'élégance avec la langue française... si difficile.

je tiens à préciser que cela n'est pas de moi ..... ce n'est pas vraiment un piège de la langue française, mais j'ai trouvé cela très beau !!!

> AVOIR et ÊTRE


> > Loin des vieux livres de grammaire,
> > Écoutez comment un beau soir,
> > Ma mère m'enseigna les mystères
> > Du verbe être et du verbe avoir.


> > Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
> > Avoir et Être étaient deux frères
> > Que j'ai connus dès le berceau.
> > Bien qu'opposés de caractère,
> > On pouvait les croire jumeaux,
> > Tant leur histoire est singulière.
> > Mais ces deux frères étaient rivaux.


> > Ce qu'Avoir aurait voulu être
> > Être voulait toujours l'avoir.
> > À ne vouloir ni dieu ni maître,
> > Le verbe Être s'est fait avoir.


> > Son frère Avoir était en banque
> > Et faisait un grand numéro,
> > Alors qu'Être, toujours en manque.
> > Souffrait beaucoup dans son ego.
> > Pendant qu'Être apprenait à lire
> > Et faisait ses humanités,
> > De son côté sans rien lui dire
> > Avoir apprenait à compter.
> >
> > Et il amassait des fortunes
> > En avoirs, en liquidités,
> > Pendant qu'Être, un peu dans la lune
> > S' était laissé déposséder.
> > Avoir était ostentatoire
> > Lorsqu' il se montrait généreux,
> > Être en revanche, et c'est notoire,
> > Est bien souvent présomptueux.
> >
> > Avoir voyage en classe Affaires.
> > Il met tous ses titres à l'abri.
> > Alors qu'Être est plus débonnaire,
> > Il ne gardera rien pour lui.
> > Sa richesse est tout intérieure,
> > Ce sont les choses de l'esprit.
> > Le verbe Être est tout en pudeur,
> > Et sa noblesse est à ce prix.
> > Un jour à force de chimères
> > Pour parvenir à un accord,
> > Entre verbes ça peut se faire,
> > Ils conjuguèrent leurs efforts.
> >
> >
> > Et pour ne pas perdre la face
> > Au milieu des mots rassemblés,
> > Ils se sont répartis les tâches
> > Pour enfin se réconcilier.
> > Le verbe Avoir a besoin d'Être
> > Parce qu'être, c'est exister.
> > Le verbe Être a besoin d'avoirs
> > Pour enrichir ses bons côtés.
> > Et de palabres interminables
> > En arguties alambiquées,
> > Nos deux frères inséparables
> > Ont pu être et avoir été.
Gillesstf
Messages postés
1537
Date d'inscription
mercredi 26 janvier 2011
Dernière intervention
21 février 2012
1423 -
Merci stf_la sudiste,

c'est clair que c'est beau. J'aurais aimé savoir écrire comme cela !
Commenter la réponse de stf_la sudiste