Un poète doute t-il de lui? en tous les cas il reste humble

- - Dernière réponse :  poétenrêve - 1 avril 2011 à 22:59
Doute de soi... Impulsion apparente qui aboutit à une faribole à une mauvaise interprétation critique La rage crache du venin... Le calme apaise et donne du miel Le bonheur inopiné...cyclique Est dans mes mains J'écris des vers ... des nouvelles Je décris la liberté en étant ferme dans mes paroles. Je fuis ...soupçonneuse de nature Je voudrais être digne à vos yeux Pour partager...le grand bonheur de la vie Sans penser comme un être immature. On me tance vertement Car je rêve de paix... un ravissement L'ire du ciel se fait grondant L'eau s'emperle de voiles apparents. Je me sens tremblante ... tel un influx Puis-je plaire en tant que poète? Je me sens pourtant prête A vous dire" que la beauté du monde est un luxe" Laurette

Afficher la suite 

Votre réponse

1 réponse

0
Merci
L'humilitée est en chacun de nous, mais elle apparait plus ou moint quant au doute un poéte n'en a que trés peu, lorsqu'il écrit ce sont ses sentiment et ses visions qu'il traduit par des mots.
Commenter la réponse de poétenrêve