Comment publier ?

Résolu
Utilisateur anonyme - Modifié par Gillesstf le 3/05/2011 à 19:35
 Anonyme - 21 janv. 2016 à 19:17
j'ai écrit un recueil de 60 pages : 40 pages de reflexions sur des themes variés et 20 pages de poemes comment publier ? mon oeuvre est elle protéger ? combien cela me coute ? combien cela me rapporte ? Merci pour vos reponses

17 réponses

Utilisateur anonyme
2 mai 2008 à 15:48
Salut, si je peux me permettre avant d'envoyer ton manuscrit à une maison d'édition, fait protéger ton oeuvre, tu as la société des gens de lettre qui moyennant 40 euros garde ton manuscrit pendant 4 ans ... je pense que tu auras un site t'expliquant tout ça en tapant société des gens de lettre... Ensuite, tu as une multitude de maisons d'éditions et elles n'appliquent pas toutes le même tarif... donc il va falloir comparer et te renseigner en tout cas bon courage
13
Bonjour.Ce qui est super,c'est que jusqu'à aujourd'hui,je pensais,que pour protèger mes écrits.Et bien,le copyright valait une fortune..Et bien,gràce à la personne,qui à publiée,son commentaire en date du 02 mai 2008.Je puis enfin avoir et ,mais surtout savoir le cout exact,de la protection qui nous aies due....A nous autres écrivains inconnus...
0
bonjour, il n'est pas utile de "vouloir protéger" ses écrits à tous crins. il suffit d'une lettre "SOLEAU" (voir Sacem) qui sera la preuve de la date de sortie de l'écrit. ceci doit suffire à le protéger. quant à éditer soit même, soyez attentif aux "réclames" du genre "Bénévent" et autres qui ne sont que des pourvoyeurs d'imprimerie. ce sont de notoires escrocs. il importe avant toute chose de connaître le circuit de distribution et les garantie inhérentes (financières) si votre production est bonne. également et, s'agissant de l'autopublication, accrochez-vous à votre carnet de chèque! un livre, quelquesoit son nombre de pages coûte littéralement un bras, soyez prudent ou, à défaut, prêt à vous cogner les étals des salons du livre du cru. ça peut marcher, mais c'est très long avant d'être rentable. bonne plume à tous.
0
avant de publier faites donc un petit stage d'orthographe !!!
0
Je confirme l'escrocquerie de BENEVENT!! j'en ai fait les frais ! on paie pour 300 exemplaires au départ : ils ne sont jamais imprimés à l'avance et ensuite on vous propose de réacheter les invendus !!! BENZILOU
0
pour répondre à Prof 59, il n'est pas nécessaire d'être aussi présomptueux
0
Utilisateur anonyme
19 mai 2008 à 14:30
Je découvre les discussions par "groupe", aussi ma réponse pourra-t-elle être un peu tardive, mais j'espère qu'elle apportera espoir à tous. J'écrivais (en pointillé, ou plutôt par période) depuis 1992, environ. J'ai essayé de me faire publier depuis 2001, environ. J'avais un moment abandonné, puis j'avais repris mon bâton de pèlerin depuis deux ans environ, en enchaînant refus sur refus... Puis, je suis tombé (un peu par hasard il faut l'avouer) sur un éditeur en ligne... En désespoir de cause, je lui soumets mon texte... Deux mois se passent (Anne, ma soeur Anne...), avant que je ne reçoive LE coup de fil ! Mon premier livre est paru en octobre 2007, le deuxième est va sortir des presses cet été, et le 3ème est en cours d'écriture... J'ai également eu la chance de participer au Salon du livre de Paris 2008. Une satisfaction personnelle intense, mais si le "best-seller" n'est pas pour aujourd'hui. Je vous engage donc tous à persévérer... Avec beaucoup d'humilité, aussi. Même si mon rêve s'est concrétisé, c'est avant tout une passion, et non une source de revenus. (je dis ça pour les gens qui espèrent vivre de leur plume). La maison s'appelle "Editeur Indépendant", sur ce site : http://www.editeurindependant.com/doc/3638 Bonne continuation à tous ! (je suis évidemment disponible pour tous détails complémentaires). Pascal.
3
Utilisateur anonyme
18 déc. 2009 à 18:51
Bonjour, J'arrive peut-être un peu tard avec ma réponse, toutefois à la lecture de votre question je ne peux m'empêcher de réagir, et ce sans vouloir paraître pédant ou désagréable : Quand on prétend écrire et qui plus est être publié, je ne comprends pas qu'on puisse rédiger un message, fût-ce sur un forum, rempli de fautes d'orthographe et de grammaire, ainsi que des phrases ne commençant pas par une lettre majuscule. Quand on prétend devenir un auteur, on devrait avoir en permanence le réflexe de la perfection de l'écriture. Aussi vais-je vous soumettre ci-dessous un corrigé de votre message : " J'ai écrit un recueil de 60 pages : 40 pages de réflexions sur des thèmes variés et 20 pages de poêmes. Comment le publier ? Mon oeuvre sera-t-elle protégée ? Combien celà me coûterait-il ? Combien cela me rapporterait-il ? Merci d'avance pour vos réponses." Désolé, mais quand je vois écrire "mon oeuvre est-elle protéger ?", avec "er" au lieu de "ée", mon sang ne fait qu'un tour. Cordialement quand-même, et bonne chance dans l'écriture... R.S.J.
3
Ah, enfin ! Je sais bien qu'on est à présent en 2011, mais je ne peux m'empêcher de réagir également !
Tintoin (voir commentaire sur Anonyme 25 juin 2008)
0
Utilisateur anonyme
7 mai 2008 à 21:30
Bonjour, Tu peux essayer "lulu" et "the book edition" Dans un premier temps tu pourras t'acheter "ton livre" relié et broché pour une somme tout à fait raisonnable... Bon courage
2
Bonjour,
Les Salons du Livre qui ont lieu ici et là permettent une 1ère approche -approche seulement-. Attention, sur le staznd éditeur il faut demander le directeur de la maison et ne pas s'en tenir aux employés. Bien sûr, le défaut de ces Salons tient à ce que les éditeurs n'ont jamais le temps et ne prennent jamais de manuscxrit sur place, mais si tu peux en discuter tu sauras ou non si ton travail -ce que tu en dis- peut "entrer dans la ligne éditoriale" de la maison. Ensuite, il faut faire le forcing et insister dès le lendemain avec ton manuscrit. Autre possibilité pour protéger ton écrit,mais les conseils précédents sont très bons= te l'envoyer à ta propre adresse sous pli postal RECOMMANDE et bien clos que tu garderas et n'ouvriras toi-même qu' en cas de procés et devant témoins.
Autre chose: on ne devient jamais bien riche en écrivant et, surtout si c'est un 1er livre, par contrat, tu n'obtiendras que 4 à 6 % du prix de vente, soit pas grand chose: si c'est "un noir" (rien que du texte et donc bien moins cher qu'avec illustrations), quelques centimes donc... il faudra vendre beaucoup, beaucoup d'exemplaires (et avoir un éditeur qui accepte d'imprimer beaucoup d'exemplaires, et qui a contrat avec une boîte de diffusion présente partout, sur tout le territoire français par exemple).
Bon courage, et à te lire.
0
Alan Erreirac
9 janv. 2012 à 16:15
Merci monsieur Guilloch pour ces précieux renseignements. Quant au coté lucratif de l'édition d'un roman, premier ou énième, je ne me fais aucune illusion, ce n'est pas le but recherché en ce qui me concerne... Quoi que cela mettrait un peu de beurre dans les épinards naturellement, mais il ne faut pas rêver.
Salutations Alan Erreirac
1

Vous n’avez pas trouvé la réponse que vous recherchez ?

Posez votre question
Utilisateur anonyme
25 juil. 2008 à 23:04
Bonjour L'écriture est un excellent travail pour l'esprit. Je viens de faire publier mon premier roman aux éditions Persée. C'est un éditeur à compte d'auteur. J'ai donc financé la maquette. Les prix sont toujours à peu près les mêmes. On peut négocier en envoyant le CD, on ne paie pas la frappe. Il faut bien lire le contrat et après comparer. Choisir la maison d'édition qui nous paraît la mieux, il ne faut pas hésiter à téléphoner. Le contact est important, on sent au téléphone l'intérêt ou non. Et puis, il ne faut pas hésiter à regarder ce qui est édité. Il y a des éditeurs qui éditent le tout venant, des textes très mal écrit, à mon avis il vaut mieux éviter. Ca veut dire, qu'il n'y a pas de correction. Pour ma part j'ai gardé le contrat signé, dans mon sac pendant trois mois. Mais pour l'instant je ne regrette pas d'avoir sauté le pas. Mon livre a l'air de se vendre. Par contre après, il faut aller voir les libraires pour que le bouquin soit commandé, parce que comme on n'est pas connu, ce n'est pas automatique. C'est tout compte fait assez intéressant, ça permet de discuter avec des tas de gens. On découvre des gens qui aime lire et qui aime parler de ce qu'ils ont lu. Enfin voilà ma petite expérience. Ce que j'espère c'est que mon prochain roman soit éditer chez un éditeur plus important. Bon courage en tout cas. Il faut persévérer
2
Pourquoi ne pas commencé par évitez les faute d'orthaugraphe ???? ^^
Sinon, comment être crédible ?
Malheureusement, c'est le propre des forums...
0
Euh... comment dire, une leçon d'orthographe inutile pour un message qui date de 4 ans, vous aimez perdre votre temps non ? (moi aussi)
0
joliaiglon73
12 déc. 2011 à 18:22
je voudrais simplement intervenir au nom de toutes les personnes qui se trouvent sur ce forum plutôt que de donnés des leçons pour les fautes d'orthographes que l'on peut être amenés a faire , aidé plutôt à la corrigées car on a pas tous le même niveau orthographique et on a tout à apprendre de nos érreurs , et le remarques elles ne corriges pas les fautes , et lorsque vous faites des commentaires de cette sortes relisés vous aussi car en cherchant bien je suis sûr que des fautes vous en faites aussi !
0
joliaiglon73
12 déc. 2011 à 18:31
car pour toi " tintoin --> orthographe et pas orthaugraphe , puis pour les " faute " il y a les devant fautes alors fautes avec un " S "
alors vois tu TINTOIN comme c'est facile de faire des fautes , et moi aussi dans mes deux messages j'ais dus en faire du moment que les fautes ne soit faites intentionnellement elles sont un peu excusable , et comme tout à chacuns avant d'envoyer ou de poster des mails il vaut mieux se relire avant , et aidons nous plutôt , que de critiqué notre façon d'y faire les fautes d'orthographes , c'est nettement plus intelligent
et je m'excuse dors et déjà des fautes que j'aurais pus commettre !
0
bonjour,

J'ai une idée de conte pour enfant mais je ne sais pas comment faire pour donner forme à ce projet.
Qui contacter en premier?
Pouvez-vous me conseiller?
Cordialement
Angèle
0
Utilisateur anonyme
25 déc. 2008 à 16:12
Si tu veux protéger ton œuvre, va sur www.sgdl.org c'est un roganisme sérieux. j'ai déjà déposer des manuscrits chez eux. cela coûte environ 45 euros pour 4ans, je crois. Envoie ton manuscrit à des éditeurs qui font déjà le même genre le littérature que ton texte. Pour des conseils sur ton approche des éditeurs, va sur cette page. http://209.85.129.132/search?q=cache:e1wmoReKKQwJ:www.bragelonne.fr/envoi.php+bragelonne+lettre+%C3%A9diteurs&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr tu y trouvera des conseils pour l'envoie au éditions bragelonne qui ne conviennent pas du tout au genre de ton mauscrits, alors tu peux adapter. je viens de faire un site et puisque tu écris cela t'intéressera peut-être. cerclelecoqnoir.e3b.org Il permet de lire des nouvelles et des poésies. Tu peux émettre une note et une critique en vue d'un classement des textes. Tu peux déposer tes textes pour savoir ce qu'ils valent vraiment et avoir un avis plus juste et impartiales que celui de la famille ou des amis.
1
Utilisateur anonyme
3 févr. 2011 à 20:25
Les éditions Persées ne sont elles pas à compte d'auteur ?
1
Les éditions Sokrys recherchent des auteurs pour être publiés à compte d'éditeur. Oubliez toutes ces petites maisons d'édition qui vous demandent de l'argent pour vous éditer ! J'en ai fait l'expérience.
Allez voir sur FaceBook et bonne chance !
1
"Voilà, en tant qu'éditeur pour mes propres livres (autoédition), j'ai accès à toutes les données de la BNF...
Sur un catalogue de 220 ou 240 livres édités par Sokrys, seuls 64 ont réellement été répertoriés à la BNF !
Ce qui signifie, en clair, que si l'éditeur n'a pas fait son devoir de vous inscrire à la BNF, RIEN ne prouve que vous êtes l'auteur(e) du livre et VOTRE LIVRE EST INEXISTANT !!!
Malgré les graves menaces qui planent sur ma vie, et plusieurs ami(e)s en sont informé(e)s, je veux signaler que mon époux dont je suis séparée depuis août et en instance de divorce est un charlatan, qu'il n'a pas payé les royalties de la plupart de ses auteurs et encaissé des chèques sans livrer les livres.
C'est tout simplement de L'ESCROQUERIE...
Myriam Tosti Daniel, Regina Augusto Auteur et plein d'autres, votre (ou vos) livres édités n'ont jamais été déclarés à la BNF.
J'ai moi-même déposé plainte pour menaces de mort réitereés... et s'il n'y avait que ça !!!"
0
elodanto06
Messages postés
1
Date d'inscription
mercredi 9 juillet 2014
Statut
Membre
Dernière intervention
9 juillet 2014
1
9 juil. 2014 à 10:43
Bonjour,
Je me permets de vous parler de mon expérience avec les Editions Sokrys.
En ce qui me concerne, je n'ai pas eu à acheter 30 exemplaires car mon contrat a été signé juste avant que Christophe Massonnaud ne décide d'ajouter cette clause aux contrats.
Au départ, il m'avait prévenue que mon livre était mon "bébé", que lui se chargeait de l'éditer, qu'il faudrait que je m'investisse, comme le dit une personne plus haut qu'il était déçu par des auteurs qui se contentait de se la "péter" en exposant les 2 exemplaires gratuits qu'il envoyait généreusement, dans leur bibliothèque, et bla-bla-bla et bla-bla-bla.
Il m'avait également confirmé qu'il s'occuperait de faire connaître mon roman dans diverses librairies et sites.
Voila ce qui s'est passé :
- Il m'a publié en mars 2013,
- Il a vendu environ 6 exemplaires de mon roman,
- De mon côté, j'ai oublié ma timidité, je me suis inscrite à des dédicaces (Cultura, E. Leclerc), à des salons, j'ai également contacté les journaux de ma région,
- J'ai vendu par moi-même environ 90 exemplaires que je lui achetait 1/2 tarif,
- Je pense donc avoir fait mon "boulot",
- Lorsque je lui ai demandé de m'inscrire à quelques salons (3) car les autres auteurs que j'ai rencontrés m'avaient confirmé que c'était à l'éditeur de s'en occuper, il m'a assuré faire le nécessaire. Sur les 3 salons, je n'ai pas été inscrite au premier qui se tenait au mois de juillet et pour les autres, je pense que je vais m'en occuper moi-même,
- Depuis 2 mois, il ne daigne même plus répondre à mes messages...
Conclusion : j'ai écrit un second roman et vient de trouver un autre éditeur beaucoup plus sérieux qui ne demande pas d'acheter d'exemplaires, inscrit aux dédicaces et aux salons et s'occupe de ces auteurs.
Voila ce que j'avais à dire sur les éditions Sokrys. Je pense que Christophe Massonnaud se contente de s'enrichir sur le dos de pauvres auteurs naïfs et de faire "marcher" son imprimerie.
Cordialement,
Myriam
PS : je précise que je ne me considère par comme un auteur. Je me contente d'écrire pour m'amuser, pour les rencontres sur les salons et avec les lecteurs. J'ai même été surprise qu'un éditeur puisse s'intéresser à moi.
1
pupace
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2015

17 mars 2015 à 10:15
pourriez-vous me donner le nom de votre éditeur, celui qui ne demande pas d'argent
merci
0
elodanto06 > pupace
Messages postés
1
Date d'inscription
mardi 17 mars 2015
Statut
Membre
Dernière intervention
17 mars 2015

1 août 2015 à 12:34
Bonjour,
Je n'avais pas vu votre message, excusez-moi. Mon éditeur : Sudarènes Editions à Fréjus. Vous pouvez lui envoyer votre manuscrit par mail directement sur son site. Je confirme : il ne demande pas d'argent et est sérieux.
Cordialement,
Myriam
0
j'aimerais connaitre le nom de votre éditeur, celui qui ne demande aucun argent. il est très difficile de nos jours de trouver des éditeurs sérieux, hormis ceux qui se trouvent sur la place publique et qui ne daignent pas lire ou même ouvrir le roman d'un simple quidam. je n'ai aucune prétention mais de là à payer des fortunes pour un bouquin qui nous a fait transpirer pendant des mois il serait préférable de le faire imprimer en petites quantités et le distribuer à sa famille ou cercle d'amis. encore merci en cas de réponse ( vu le post...juillet 2014 )
0
Je cherche moi-même un ou une jeune écrivain pour créer "l'école de la vie en 12 guides. merci de me contacter.
0
romanticero
Messages postés
13
Date d'inscription
vendredi 11 février 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
21 avril 2012
1
29 déc. 2011 à 15:56
Il y a aussi l'auto-édition par Internet. Mais il faut au moins envoyer en premier son livre à son domicile (sans l'ouvrir), le cachet de la Poste faisant foi. C'est une autre façon de protéger ses droits, et de manière plus ou moins gratuite suivant le site choisi.
0
bichunette
Messages postés
2
Date d'inscription
samedi 28 janvier 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
21 novembre 2012

28 janv. 2012 à 15:12
Bonjour,

Une amie handicapée, pleine de talent, a écrit mais sans pouvoir être éditée. Que lui conseillez-vous ? Elle n'a pas les moyens de se faire publier "à compte d'auteur" ... En dehors de la méthode classique, envoyer le livre à tous les éditeurs en croisant les doigts, certainement vaine, existe t-il un moyen ?
D'avance, infiniment merci pour vos astuces, trouvailles et idées de génie !

Cordialement,

ALP
0
Michtocrescendo
16 déc. 2012 à 11:42
Bonjour,

Je suis également jeune auteur et je suis passé comme tout le monde par de nombreuses maisons d'éditions en envoyant mon tapuscrit sur papier et par e-mail. Beaucoup de réponse négative ou des propositions avec participation des frais pour la maquette, ce qui est l'équivalent d'une édition à compte d'auteur. J'ai enfin trouvé une maison à compte d' éditeur qui publie mon 1er livre ce mois-ci (Michto ou la haine crescendo) et mes deux autres livres "Les Mots" et "Quitte à vivre ma mort" vont suivrent.
chez I.S ÉDITION qui publie sur format papier et sur EBOOK.
Tu peux envoyer ton tapuscrit par courriel sous n'importe quel format, et en plus tu auras une réponse rapide: http://www.is-ebooks.com/

Si ton tapuscrit n'est pas retenu tu peux aussi l'envoyer chez:
http://editions-abcdr.fr/association.html
C'est aussi à compte d'éditeur mais à faible tirage et il ne s'occupe pas de la distribution en librairie (sauf référencement chez Dilicom) et il te faudra trouver 35 commandes pour avoir ton BAT (bon à tirer) Ensuite à toi de faire ta promo (faire un blog, prospecter auprès des libraires, le faire numériser, etc..) Bon courage !

Voilà, j'espère que tu trouveras à te faire éditer, ( et que ça servira à d'autres) En attendant tu peux aller visiter mon blog: http://michtooulahainecrescendo.unblog.fr/
et me contacter pour d'autres renseignements. Bonne chance !

                
0
Martine21212
Messages postés
2
Date d'inscription
mercredi 12 décembre 2012
Statut
Membre
Dernière intervention
22 décembre 2012

22 déc. 2012 à 18:15
bonjour,

J'ai signé un contrat avec les Editions Edilivre, qui est une maison d'édition à compte d'éditeur. Si le comité de lecture donne son aval, tu n'as rien à payer, sauf si ton souhait est : tirage papier plus numérique. Il faut compter 120 euros pour le numérique. Les frais supplémentaires dépendent uniquement des services pour la couverture, la relecture, etc...

Mon livre doit sortir prochainement.
Bon courage
0
cachoumine
Messages postés
12
Date d'inscription
vendredi 17 juin 2011
Statut
Membre
Dernière intervention
14 octobre 2013
2
23 déc. 2012 à 11:29
Prenez contact avec les éditions Sokrys qui cherchent en permanence de nouveaux auteurs. Publication à compte d'éditeur c'est à dire rien à débourser !
0
journaliste FRANCE 5
Messages postés
1
Date d'inscription
lundi 2 décembre 2013
Statut
Membre
Dernière intervention
2 décembre 2013

2 déc. 2013 à 17:38
Bonjour,

Journaliste pour France 5 à l'émission LA QUOTIDIENNE (tous les jours à 12h en direct). Nous consacrons une émission soit environ 25 minutes de discussion autour du livre, pendant le "dossier du jour" (partie centrale du programme)
Un libraire ainsi qu'une éditrice seront sur le plateau pour donner à nos téléspectateurs des conseils de lectures, notamment. Je suis à la recherche d'un(e) passionné(e) d'écriture (et certainement de lecture, cela va souvent de pair) qui souhaiterait être édité(e) mais ne sait comment faire. Le but est de créer une interaction avec l'éditrice et le libraire qui parleront de la manière dont ils s'y prennent, eux, pour sélectionner les bouquins.
L'émission, en direct donc, sera diffusée le mardi 10 décembre.
Si vous souhaitez participer à notre plateau, veuillez entrer en contact avec moi via cette adresse-là : ggrandon@jara-co.com

Merci !

Gaëlle
0
Utilisateur anonyme
20 sept. 2010 à 12:37
Bonjour, Ce message pourra intéresser je l'espère, tous les écrivains en herbe qui savent bien qu'espérer vivre de leur écriture est une utopie mais qui ont envie d'aller au bout de l'expérience en tentant l'édition. Évidemment, le rêve, c'est d'être remarqué par une grande maison d'édition. Mais cela tient vraiment quasiment de l'impossible... Il ne faut pas se contenter d'avoir un talent littéraire reconnu, il faut avoir ses entrées: c'est un milieu qui prend peu de risque et ne publiera d'illustres inconnus que s'ils sont recommandés (en plus de savoir écrire). Je n'evoque même pas ici la désinvolture de certaines grandes maisons. Pour démarrer, il est donc plus sûr de s'adresser à une petite maison qui pourra vous demander une participation aux frais de maquette afin de ne pas prendre tous les risques, mais qui fera pour vous un bon travail de présentation, référencement et promotion. J'etudie la question actuellement et l'une des plus sérieuses dans ce genre me semble être Persée, qui pratique une réelle sélection (5 à 10 ouvrages retenus sur 300 reçus chaque mois a priori) et selon la qualité de l'écriture et le coup de coeur qu'ils ont, retiennent et ont vocation à le faire, de parfaits inconnus. Certains témoignages montrent même qu'après une première édition de ce type, on peut être édité dans une grande maison, si me texte le mérite évidemment. Ensuite, il y a l'auto-édition, mais ça me semble plus hasardeux, plus consommateur de temps et beaucoup moins professionnel. Bon courage à tous!
-1